Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2022 5 24 /06 /juin /2022 07:57

L'ultra-droite est encore à l'origine de blessures volontaires dans le quartier de la Croix-Rousse : Adrien Ragot, dit Lassalle, meneur de l'extrême-droite à Lyon et ancien membre de Génération Identitaire, a agressé de plusieurs coups de couteaux deux jeunes en pleine rue pour des motivations racistes. Nous ne reviendrons pas sur les faits, déjà évoqués dans la presse. Adrien Ragot, l'auteur des coups de couteaux, a été jugé en comparution immédiate le 13/06 : le jugement a donné lieu à une interdiction de paraître dans le 1er arrondissement de Lyon, et à 12 mois de prison ferme dont 6 avec sursis, mais sans mandat de dépôt grâce à un aménagement de peine.

Nous regrettons l'inadéquation des décisions de justice par rapport à la dangerosité que présente le condamné et la mouvance fasciste à laquelle il appartient toujours, quoi qu'il en dise. En atteste la présence d'une quinzaine de ses amis identitaires venus le soutenir à la sortie du tribunal, espérant pouvoir en découdre avec les antifascistes.

Nous regrettons ce sentiment d'impunité offerte à l'extrême droite en lieu et place d'une juste réparation citoyenne que nous pensons nécessaire pour donner un signal important à cette mouvance d'ultra-droite que nous subissons et qui est installée à Lyon.

Nous regrettons que l'interdiction de paraître sur Lyon soit limitée au 1er arrondissement. Cela montre que les documents produits par la défense des victimes sur l'engagement du condamné dans les locaux toujours autorisés des ex-Identitaires, la Traboule et l'Agogé, ont été totalement ignorés par le tribunal. Une extension de l'interdiction symbolique au minimum au 5e arrondissement aurait été nécessaire.

En ne cherchant pas à mettre un frein à ces attaques, en laissant ouverts des locaux où s'organisent ces groupes néo-fascistes, tels que la Traboule et l'Agogé, lieux qui facilitent la commission de ces agressions, la Préfecture se rend ainsi complice.

Ces agressions ne peuvent plus durer.

Pour ces raisons, nous appelons à un rassemblement mercredi 22 juin à 18h sur les quais du Rhône, en face de la Préfecture.

Organisations du Rhône signataires : Alternatiba, CGT, CNT, Ensemble !-MAGES, France Insoumise, FSU, Jeune Garde, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Solidaires Etudiant.e.s Lyon, SOS Racisme, Unité Communiste

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 12:35

Le ministère de l’Intérieur vient de lancer la procédure de dissolution du GALE (Groupe Antifasciste Lyon et Environ), choisissant de donner des gages aux droites extrêmes qui la réclamaient. Alors que les attaques de groupes fascistes sont toujours plus nombreuses, en particulier à Lyon, l’Etat préfère sanctionner les personnes qui s'organisent pour se défendre face à ces attaques, plutôt que punir les attaquants qui ont pignon sur rue et qui n'hésitent pas à revendiquer leurs forfaits.

A l’heure actuelle, les locaux fascistes sont toujours ouverts dans Lyon, malgré les demandes répétées de fermetures de la part des associations, syndicats ainsi que des politiques.

Récemment à Paris, la violence d'extrême droite a franchi un nouveau cap avec l'assassinat par balle, en pleine rue, du rugbyman argentin Federico Martin Arumburu. Alors que cet assassinat n'a à ce jour suscité aucune réaction publique du gouvernement, celui-ci préfère s'en prendre à un groupe antifasciste, montrant où se situent ses priorités.

Le collectif “Fermons les locaux fascistes” dénonce cette procédure injustifiée et dangereuse.

Lyon le 26/03/22

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 13:58

« Nous ne pouvons tolérer, dans notre ville, des attaques et des agressions répétées, réalisées au nom d'une doctrine politique de rejet de l'autre. Je viens d'écrire au ministre de l'intérieur et au ministre de la justice, pour que les groupuscules d'extrême-droite identifiés qui sèment la peur et le désordre dans notre cité, soient sanctionnés et démantelés afin que les troubles cessent. »

Le Maire de Lyon, pendant le conseil municipal du 27 janvier 22

Depuis de trop nombreuses années, nos organisations alertent la population et les pouvoirs publics sur les agressions perpétrées par l'extrême-droite à Lyon, dont l'organisation est facilitée par l'existence du local La Traboule et de la salle de boxe l'Agogé.

Nous prenons donc acte de cette prise de parole du Maire.

Malgré une volonté affichée de certains représentant·es de la mairie d'apporter des réponses aux attaques menées par l'extrême droite à Lyon, nous attendons toujours des actes.

Les locaux fascistes ont pignon sur rue et les identitaires et autres nervis d’extrême droite, néo-nazis, royalistes, intégristes anti-avortement, etc., multiplient les descentes et les agressions, malgré la dissolution de Génération Identitaire. Plus d’une attaque par mois en 2021 selon le recensement de Rapports de force [1] ! Systématiquement, la seule réponse apportée à nos questions sur les suites données à ces attaques est que les caméras n'ont capté aucune image et que personne ne peut être identifié. Pourtant les meneurs de ces groupes sont bel et bien connus, et certaines vidéos publiées sur leur réseaux sociaux les montrent se félicitant de la « réussite » de leurs actions.

Nous savons d’expérience que les dissolutions décidées autoritairement par le gouvernement ne règlent pas nos problèmes de violences de rue : à Lyon, les agressions ont continué malgré la dissolution de Génération identitaire. Les locaux identitaires ont même pu rester ouverts via de nouvelles associations écrans et rassembler les mêmes personnes sans que la reconstitution de ligue dissoute soit investiguée. À Angers, l’Alvarium aussi semble finalement toujours ouvert et utilisé par les mêmes individus. Il faut donc aller plus loin.

Par ailleurs, alors que le procureur est d'une réactivité épatante pour cibler les militant·es anti-fascistes, force est de constater qu’il est moins zélé dans le traitement des attaques d’extrême droite [2]. Contrairement à l'affaire des « sept antifas », jamais aucune autre auto-saisine [3]. 

Les organisations membres de l'inter-organisation Fermons les locaux fascistes exigent des actions concrètes de la mairie, de la préfecture et du parquet :

  • positionnement médiatique fort, poursuivant la dénonciation de ce jour qui ne doit pas rester ponctuelle ;
  • fermeture réelle du local de la Traboule et de la salle de boxe l'Agogée au 5 montée du Change, Lyon 5e ;
  • dissolution réelle des groupes d’extrême droite lyonnais ;
  • vraies suites judiciaires aux attaques, qu’il y ait dépôt de plainte ou non ;
  • engagement d’une vraie politique sociale à même de briser l’ancrage des idées d’extrême droite à Lyon.

Nous restons vigilant·es et mobilisé·es.

 

Liste de signatures

Alternatiba, Confédération Nationale du Travail, Ensemble !, La France Insoumise, La Jeune Garde, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Planning Familial, Solidaires Etudiant·e·s, Solidaires Rhône, Union Communiste Libertaire

[1] 2021 : un an de violences de l’extrême droite. Rapports de force, 7 janvier 2022. https://rapportsdeforce.fr/boite-a-outils/carte-2021-un-an-de-violences-de-lextreme-droite-010712334

[2] Depuis la dissolution de Génération Identitaire en mars 2021, nous avons connaissance de huit attaques restées complètement impunies. 

[3] À Lyon, une politique pénale du « deux poids, deux mesures ». Club de Mediapart, 30 octobre 2021.

https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/301021/lyon-une-politique-penale-du-deux-poids-deux-mesures

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 08:02

Appel du collectif pour la fermeture des locaux fascistes :

Lyon, considérée comme un "laboratoire de l'extrême-droite", depuis maintenant plus de 10 ans, subit de multiples agressions de l'extrême-droite (attaques racistes, islamophobes, antisémites, attaques au couteau, attaques de manifestations, attaques de librairies, attaques LGBTIphobes, etc...).

Nous avons constaté ces derniers jours, à Lyon et ailleurs, ces dernières semaines, une accélération de ces violences, allant même jusqu'au projet d'attentats. La situation lyonnaise, que nous dénonçons depuis plusieurs années, est en train de s'étendre sur l'ensemble du territoire. L'extrême-droitisation des discours, du champ politique et médiatique a une immense responsabilité, et ce jusqu'au gouvernement. La surreprésentation de personnages comme Zemmour ou Le Pen a une répercussion directe dans nos rues. Les théories racistes comme le "grand remplacement" servent de motivations concrètes, pour les terroristes d'extrême-droite, à multiplier les attaques, voire à projeter des attentats.

Plus localement, la Préfecture exerce un jeu trouble, en laissant se développer la fachosphère, à travers l'existence de locaux comme "La Traboule" et "l'Agogé", situés dans le Vieux Lyon, point de départ de la majorité des attaques. L'extrême-droite est autorisée à manifester où elle le souhaite dans Lyon, alors qu'il est interdit aux manifestations LGBTI, féministes et antiracistes de passer dans le Vieux-Lyon. Les attaques menées par l'extrême-droite, que les victimes aient porté plainte ou non, ne débouchent jamais sur des condamnations alors que la répression continue à s'exercer sur les militants antifascistes. Forts de leur impunité, ces groupuscules d'extrême-droite vont jusqu'à revendiquer leurs attaques.

Il est temps d'inverser la situation. Notre devoir, à toutes et tous, est de les faire reculer.

Déterminé.e.s à défendre nos libertés et à obtenir la fermeture des locaux fascistes, toutes et tous dans la rue à Lyon le samedi 23 Octobre à 14h30 Place Bellecour !

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
2 octobre 2021 6 02 /10 /octobre /2021 17:29
La Marie de Lyon organisait le 29 septembre 2021 une conférence sur l'histoire et la sociologie de l'extrême-droite, donnée par Nicolas Lebourg. Cette conférence a rassemblé de nombreuses personnes actives dans la lutte antifasciste.
Après cette conférence, alors que le public rejoignait les transports en commun, une bande d'individus guetta le passage de militants antifascistes pour les passer à tabac. Les personnes agressées ont pu se protéger et se défendre. Les agresseurs d'extrême droite sont repartis impunément, comme à chaque fois qu'ils organisent des raids.
Alors que la Préfecture et le parquet ont été prompts à s’auto-saisir et à mettre en détention des militants antifascistes, nous sommes exaspéré-e-s de déplorer jour après jour ces attaques, revendiquées par l'extrême-droite dans un texte posté sur Ouest Casual qui se termine par « 3 humiliations en 3 semaines, promis ce n’est que le début ».
Nous sommes exaspéré-e-s par l'inaction de l'Etat et de ses services face à l'extrême droite, qui continue de se réunir et de lancer des attaques depuis ses locaux dans le Vieux Lyon. Nous exprimons notre solidarité aux camarades attaqués, et nous demandons, une nouvelle fois, à la Préfecture d'agir et de fermer les locaux fascistes de Lyon.
Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 13:42

A l'appel du collectif pour la

fermeture des locaux fascistes

Samedi 29 Mai à Lyon à 15h de la place de la Croix-Rousse

Depuis maintenant plusieurs années, l’extrême-droite agit en toute impunité à Lyon. Mais depuis quelques mois, notamment du fait d'un climat politique national délétère, les milices d’extrême-droite ont accentué le rythme et le niveau de violence des agressions.

En voici quelques exemples :

  • Le dimanche 7 Mars 2021 : une quarantaine de fascistes armés, postés devant les locaux de Génération Identitaire (montée du Change au Vieux Lyon), tentent d’attaquer la manifestation féministe du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes.
  • Le samedi 20 Mars 2021 : une cinquantaine de fascistes armés attaquent et ravagent les vitrines de la Librairie « La Plume Noire » dans les pentes de la Croix-Rousse alors que se déroulait une récolte alimentaire solidaire pour les plus démuni.e.s.
  •  Le samedi 24 Avril 2021 : une soixantaine de fascistes armés attaquent et essaient de mettre fin , sans y parvenir,  au rassemblement pour la fierté lesbienne devant l’Hôtel de Ville.
  •  Le samedi 1er Mai : une trentaine de fascistes tentent de s'introduire dans le local de la Radio Canut, à côté de la Place Sathonay.

Si la dissolution d’un des groupuscules les plus violents, « Génération Identitaire », vise à casser la dynamique sur le long terme, leurs locaux sont toujours ouverts dans le Vieux-Lyon. Le bar/local « La Traboule », ainsi que la salle de boxe « l’Agogé » (situés montée du Change) permettent aux militants d’extrême-droite les plus radicaux de se retrouver et de commettre ces multiples agressions. A chaque agression commise, le point de départ et d’arrivée se situe dans ou à proximité de leurs locaux dans le Vieux Lyon.

Nous condamnons les choix politiques de la Préfecture qui ferme les yeux sur les agissements de ces groupuscules ultra violents, interdit notre manifestation le 3 avril, puis empêche notre conférence de presse de se dérouler pour dénoncer justement ces violences.

Nous condamnons également les choix politiques du gouvernement, de plus en plus autoritaires et ouvrant toujours plus de portes à l’extrême-droite.

Soyons nombreuses et nombreux à la manifestation contre les violences de l’extrême-droite et pour la fermeture de leurs locaux :

Lyon résiste et résistera aux offensives de l'extrême-droite !

Premiers signataires : Alternatiba, Union Départementale CGT, CNT, Ensemble !, FI, FSU, Jeune Garde Lyon, NPA, PCF, PG, Planning Familial, Ras l’Front, Solidaires Rhône, Solidaires Etudiant.e.s, Union Communiste Libertaire, Unité Communiste

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
7 avril 2021 3 07 /04 /avril /2021 14:55

Le collectif « Fermons les locaux fascistes » dénonce l’attitude de la préfecture de ces derniers jours. Tout a été fait pour empêcher la dénonciation publique de l’agression de la librairie Plume Noire du 20 mars par une cinquantaine de fascistes, et de l’impunité avec laquelle agissent les groupes d’extrême-droite sur Lyon. La manifestation de ce samedi avait été déposée il y a 2 semaines. La préfecture a attendu le 31 mars pour recevoir les déposants et leur imposer un trajet alternatif qu’ils ont accepté. Malgré cela, la préfecture a refusé d’accorder un récépissé pour ce parcours et attendu 2 jours avant la manifestation pour l’interdire sur la base du trajet initial, en prétendant ensuite que cette interdiction concernait l’ensemble des parcours, afin d’entretenir la confusion. Ce délai extrêmement court visait manifestement à empêcher tout recours.

Malgré cela, un référé liberté a été dépose hier. Le jugement rendu en fin de matinée a établi, à l’encontre du discours préfectoral, que cette interdiction ne concernait pas le parcours alternatif accepté le 31 mars pour lequel la préfecture refusait de délivrer un récépissé.

Cette décision rendue 1 heure avant la manifestation rendait impossible sa tenue. Le collectif a donc choisi d’organiser une conférence de presse devant l’Opéra. Un gros dispositif policier avec menaces de verbalisation ou de gazage avait comme seul but de ne pas nous laisser dénoncer publiquement les violences d’extrême-droite.

Tous ces faits révèlent un choix politique clair de vouloir cacher les violences menées par des groupes d’extrême-droite sur l’agglomération lyonnaise. Le collectif dénonce l’énergie mise par la préfecture pour interdire une manifestation déclarée, alors même que la préfecture laisse libre cours aux violences exercées par des organisations fascistes pourtant dissoutes : en effet, outre l’attaque de la Plume Noire, en plein jour, la maison de la Mésopotamie, association culturelle kurde de Lyon, a été la cible ce 3 avril d’une attaque par 25 fascistes turcs armés faisant plusieurs blessés, au moment même où les forces de police était plus occupées à chercher à empêcher la tenue de notre conférence de presse. Nous condamnons avec force cette complaisance coupable envers toutes les formes de violence d’extrême-droite. Nous ne laisserons pas faire : nous appellerons très prochainement à une nouvelle date de mobilisation.

Premiers signataires : UCL, UD CGT 69, CNT 69, Solidaires 69, Planning Familial 69, PCF 69, NPA, PG/France Insoumise, Ensemble !, Ras L’Front

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
7 avril 2021 3 07 /04 /avril /2021 14:50

Le 20 mars, 48 militants d’extrême-droite ont attaqué la librairie la Plume Noire, connue pour ses engagements pour l'égalité sociale, et ses positions contre le racisme et l'extrême droite.

L’Union Communiste Libertaire, organisation gérante du lieu, et le Collectif unitaire pour la fermeture des locaux fascistes à Lyon ont souhaité apporter une réponse politique large à cette nouvelle agression violente de l’extrême droite en organisant une manifestation unitaire ce samedi 3 avril à 14h. Le soutien autour de cette manifestation a été extrêmement fort, réunissant notamment les organisations, partis, syndicats, groupes politiques et associations membre du Collectif pour la fermeture des locaux fascistes 69, une intersyndicale départementale (CGT/SOLIDAIRES/CNT/CNT-SO/FSU/UNEF), un soutien étendu au niveau national mais également un soutien populaire massif.

Mercredi 31 mars, la Préfecture a imposé dans un premier temps un changement d'itinéraire par rapport à celui déposé. Après un rendez-vous en préfecture et face à un mur, les organisateurs/triceps ont fait le choix d’un parcours alternatif, déplaçant le départ de Terreaux à Manufacture des Tabacs. L'avant-veille du jour de la manifestation, la préfecture interdit la manifestation. La personne ayant accepté d'être le contact des policiers a même reçu une visite d'agents en uniformes à son domicile à près de 23h !

Nous dénonçons ici la violence et le mépris avec lequel nous sommes traité.es. La Préfecture refuse de prendre en compte la dangerosité, et la régularité des violences d’extrême-droite à Lyon, et continue à encourager l’impunité des nazillons locaux. Pire, la préfecture renvoie une nouvelle fois dos à dos les progressistes et l’extrême droite radicale.

Faut-il rappeler que depuis 2010 :

  • Plusieurs manifestations, rassemblements et piquets de grève ont été attaqués par l’extrême droite
  • Plusieurs lieux associatifs, politiques ont fait l’objet d’attaque ou de tentatives d’intimidations comme les bibliothèques du 4ème et du 8ème en 2010, la MJC du Vieux Lyon, l’horloger du Vieux Lyon, la Maison des Passages, les locaux du PCF, la Plume Noire
  • Mais aussi de bar comme le Phoebus, la Pinte Douce, De l’Autre Côté du Pont ou des restaurants comme le kebab du Vieux Lyon
  • En tout depuis 2010, on comptabilise plus de trente agressions et plus de 347 jours ITT (pour les agressions où nous avons été en contact avec les victimes).

Nous dénonçons la non prise en compte de la violence et la haine de ces groupes d’extrême droite.

Nous dénonçons la non prise en compte par la police et la justice des violentes agressions perpétrées par ces groupes, trop peu de plaintes aboutissent. Nous aimerions que le Procureur soit aussi rapide que pour la « fête » sur les quais de Saône d’ouvrir des enquêtes notamment suite à l’attaque violente qu’a subie la librairie la Plume Noire !

Nous dénonçons ici non seulement la complaisance de la Préfecture, représentante locale de l'Etat, face à l'extrême-droite mais également l'application claire d'une politique du "deux poids deux mesures" face aux fascistes et aux réactionnaires. Complaisance car agression après agression, violences multiples sur les personnes, attaque après attaque, nous ne constatons aucune réaction : ni interpellation ni condamnation. Au contraire les services de l’État laissent les fascistes s'installer à Lyon, autorisent leurs rassemblements et protègent leurs agissements.

Deux poids deux mesures car :

- la Préfecture nous affirme que la presqu'île et la rive droite sont des zones interdites à toutes manifestations... sauf pour les manifestations des réactionnaires anti-choix comme celle de dimanche dernier.

- Attaquer une librairie associative à une cinquantaine un samedi à 14h ne semble pas répréhensible, ni de faire des saluts nazis, ni de déambuler tranquillement dans les pentes de la Croix-Rousse et dans le centre de Lyon, en bande armée et cagoulée après cette attaque.

Par contre, déposer un parcours prenant en compte le lieu de l’attaque et les locaux fascistes encore ouverts malgré la dissolution de Génération Identitaire est jugé inapproprié par la Préfecture.

Pire encore, les justifications d'abord du déplacement, puis de l'interdiction de la manifestation sont basées sur des troubles à l'ordre public que feraient peser les bandes fascistes sur notre action. Après avoir laissé ces bandes attaquer une librairie impunément, la Préfecture préfère nous interdire de témoigner de notre solidarité en se pliant aux menaces proférées. La Préfecture cède son autorité à l'extrême-droite.

Nous tenons à dire clairement que tout acte de violence commis ce week-end par des militants d'extrême droite seront directement imputables à l'attitude de la Préfecture, ainsi que du Ministère de l'Intérieur. 

Pour nous, pour nos soutiens, organisations ou individuels, pour les habitant-e-s des Pentes de la Croix-Rousse et toutes les personnes souhaitant affirmer haut et fort que les fascistes doivent être combattus, nous n'en resterons pas là. Nous souhaitons pouvoir nous rassembler, échanger, et surtout rappeler que les fascistes n'ont pas leur place, ni ici ni ailleurs, et qu'il est urgent de fermer leurs locaux lyonnais.

En lieu et place de la manifestation, nous donnons rendez-vous aux journalistes pour une conférence de presse samedi 3 avril 2021 à 14h devant l’Opéra.

Signataires : Union Communiste Libertaire, UD CGT du Rhône, Solidaires Rhône, CNT-69, FSU 69, Planning Familial du Rhône, Jeune Garde, Fédération du Rhône de la LDH, Ras l'front, Ensemble !, France insoumise, Parti de Gauche, PCF, groupe MIRS (Métropole Insoumise Résiliente et Solidaire) de la métropole de Lyon, Lyon en Commun, NPA, Unité Communiste Lyon

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
10 septembre 2020 4 10 /09 /septembre /2020 07:18

Communiqué du Collectif pour la fermeture des locaux fascistes :

Non au rassemblement raciste du 12/09

devant le Palais de Justice du Vieux Lyon

La fachosphère lyonnaise (dont notamment Lyon Populaire - ex Bastion Social, et Génération Identitaire) organise un rassemblement "contre l'insécurité" à Lyon devant le Palais du Justice du Vieux Lyon le samedi 12 septembre à 14h.

Ce rassemblement, sur un thème ultra médiatisé ces derniers temps, est utilisé comme tremplin par ces groupuscules fascistes afin d'occuper la rue. Grâce au travail des collectifs luttant contre ces groupuscules, nombre de leurs actions ont été interdites ces dernières années.

Ce n'est pas le cas pour celle du 12 septembre où les fascistes avancent masqués mais nous ne sommes pas dupes.

La fachosphère utilise aujourd'hui des drames (mort d'Axelle) ou en invente ("agression" d'Augustin) pour pouvoir déverser sa haine sur les réseaux sociaux puis dans la rue le 12 septembre. Ils essaient même de généraliser la thématique du rassemblement « l’insécurité à Lyon » pour passer inaperçu mais il est très facile de retrouver leurs traces et leurs liens avec l’ultra droite sur les réseaux sociaux.

Nous refusons l'instrumentalisation notamment des droits des femmes, des violences envers les femmes, comme par exemple le harcèlement de rue, à des fins racistes.

Ce rassemblement raciste ne peut avoir lieu !

Le même jour, ces groupuscules prévoient un programme très chargé, visant à donner à Lyon une place centrale dans l'extrême-droite française : Lyon Populaire organise une conférence le même jour à Lyon et Génération Identitaire tient un pot de rentrée dans leur local "la Traboule".

Il y aura forcément la présence de militants fascistes d'autres villes de France à Lyon le 12 septembre pour grossir les rangs. A noter que ce local « La Traboule » a reçu l'aval, de la nouvelle majorité de la Ville de Lyon, pour sa réouverture...

Quelle sera la réaction des pouvoirs publics face à ce rassemblement ? Faudra-t-il une mobilisation contre celui-ci ?

Pour nous, la réponse est claire : le rassemblement raciste du 12/09 ne peut et ne doit pas se tenir !

 

Collectif pour la fermeture des locaux fascistes

Contact : fermonsleslocauxfascistes (chez) riseup.net

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 14:27

Le 25 mars dernier, les églises de France ont fait sonner leurs cloches pour célébrer leur fête de l’Annonciation. La grande mosquée de Lyon a souhaité se joindre à cette action symbolique en faisant un appel à la prière du haut de son minaret, proposant ainsi aux musulmans de joindre leurs prières à celles des catholiques.
Cette initiative a déclenché les réflexes primaires de haine de Génération Identitaire, qui a projeté sur ce minaret leur volonté de « faire taire les musulmans ».

Par cet acte, Génération Identitaire démontre une nouvelle fois sa visée antidémocratique, en s’attaquant à la liberté de culte.
Le député du Rhône Thomas Rudigoz a dénoncé cet acte en apportant son soutien au recteur de la mosquée, Kamel Kabtane, et a demandé la dissolution de Génération Identitaire. Génération Identitaire a répondu en vandalisant la permanence électorale du député, en y collant des affiches accusant Thomas Rudigoz de « complicité avec l’islamisme ».

Ces appels à la haine ne doivent pas rester sans réponse, et nous condamnons l’attaque de la permanence électorale de Thomas Rudigoz , comme toutes les autres agressions perpétrées par Génération Identitaire.
Nous ne laisserons pas l’extrême-droite tenter de faire régner la peur par ses actions violentes et ses discours racistes et islamophobes.

Le Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême-droite luttera toujours contre l’implantation de l’extrême-droite et la diffusion de ses idées à Lyon et alentours. Rassemblons-nous contre ces idées de haine qui s’enracinent si nous les laissons prospérer et exigeons la fermeture du local lyonnais et la dissolution de Génération Identitaire.

CV69

Partager cet article
Repost0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Catégories