Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 12:50

Le 25 février dernier, la Maison des Passages, lieu associatif et culturel situé rue Saint Georges, a été une nouvelle fois victime d’une attaque de l’extrême droite : sa vitrine a été détruite, alors que ce lieu devait accueillir le lendemain un meeting contre le racisme. Une nouvelle agression a eu lieu le 20 avril.

Le Vieux Lyon : quartier général de l’extrême-droite radicale lyonnaise

Les locaux tenus par l’extrême-droite radicale se multiplient. Bar, « salle de sport », salles de réunion… différents groupuscules tentent de tenir Saint-Jean en coupe réglée. Certains locaux peuvent sembler bien inoffensifs à qui ignorent ce qui se cache derrière leur façade d’innocentes boutiques.

Ainsi le GUD (Groupe Union Défense) et ses affidés contrôlent dans le Vieux Lyon un bar (le Pavillon noir), un salon de tatouage (Point d’ancrage), un magasin de vêtements (made in England).

Les Identitaires ont initié ce mouvement de conquête lorsqu’ils ont ouvert leur local la Traboule montée du Change en 2011. Le 27 janvier 2017, ils ont lancé l’Agogé, une salle de sport qui propose 4 cours de boxe par semaine.

Enfin, Jeune Nation a inauguré sa Maison Bleue le 15 novembre 2016, en présence des leaders nationalistes Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac, et de l’écrivain condamné pour antisémitisme Hervé Ryssen, présenté comme un « défenseur de la race blanche ».

Depuis leurs bases dans le Vieux Lyon, les extrêmes-droites multiplient les tentatives d’intimidation

Ils appliquent une vieille recette fasciste : instiller la peur par des démonstrations de rues violentes et des agressions (notamment contre un jeune couple à la sortie d’un concert à Villeurbanne) :

  • 14 mai 2011 : manifestation dans le Vieux Lyon avec slogans islamophobes, saluts nazis et saccages de kebabs
  • 14 janvier 2012 : manifestation des Jeunesses Nationalistes (dissoutes par le Ministère de l’Intérieur en 2013) aux cris de « Saint-Jean est à nous »
  • Collage d’affiches pour la réhabilitation du maréchal Pétain et à la gloire de sa Révolution Nationale dans les rues de Saint Jean pendant l’hiver 2016
  • Couverture du mobilier urbain par des autocollants appelant à la haine contre les étrangers

Désormais, la réputation de Lyon comme laboratoire de l’extrême-droite radicale, et particulièrement de son « cœur historique », est bien établie nationalement, à tel point que s’y organisent désormais des « stages » d’extrême-droite :

  • Camp d’entraînement du GUD en région lyonnaise du 17 au 19 février 2017
  • Forum des Nations organisé par Jeune Nation le 11 mars 2017…

Mais cette implantation n’est pas une fatalité.

Ne nous laissons pas intimider,

protestons auprès des autorités

et agissons pour dénoncer cette mainmise de groupuscules ultra radicaux.

 

Vous êtes témoins d’actes de violence, vous souhaitez témoigner ou vous investir contre cette présence ?

Contactez-nous : Collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite, à l’adresse apa69@riseup.net

 

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 12:34

Depuis quelques mois, se développent des attaques perpétrées par l'extrême-droite dans le Vieux Lyon et à la Croix-Rousse, contre des locaux qui hébergent une vision de la société opposée à la leur. Renforcés par la faiblesse des réactions, ils franchissent un nouveau palier en menaçant des personnes et des lieux progressistes.

Cela est aujourd'hui le cas pour Laurent Burlet, journaliste à Rue 89 Lyon, suit depuis plusieurs années les évolutions de l'extrême-droite à Lyon. Il informe régulièrement ses lecteurs de leurs agissements et donne des éclairages sur les liens entre les différentes mouvances et leurs liens avec le Front National. Mais aussi quelques jours plus tôt pour Philippe Carry, l'horloger de Saint Paul, qui a toujours eu le courage d'assumer publiquement ses opinions vis-à-vis des idéologies développées par ces groupuscules.
Le soir du 23 avril, des groupes de fascistes ont été vus sortant de leurs locaux du 5ème arrondissement, et quelques heures plus tard place Mazagran, frappant à coups de casques et de bouteilles des personnes ayant participé à la soirée de débat de « Nuit Debout ».

Le Collectif de Vigilance 69 dénonce les menaces et les agressions de ces groupuscules d'extrême-droite, qui révèlent une nouvelle fois la nature de leur projet idéologique, dont la finalité est la destruction de nos valeurs et de la démocratie.
Le CV69 assure toutes les personnes menacées ou blessées de sa pleine et entière solidarité.
Le CV69 dénonce toutes les attaques de lieu progressistes et nous assurons notre solidarité aux équipes salarié.e.s et aux militant.e.s de ses lieux.
Le CV69 appelle à la vigilance et à une solidarité commune contre la xénophobie, le racisme, le rejet de l’autre.
Le CV69 appelle à poursuivre les actions culturelles pour renforcer le lien social et à lutter contre l’implantation de l'extrême droite radicale dans le 5ème. Aucun quartier n'est réservé aux groupuscules d'extrême-droite et la complaisance avec ces groupes doit cesser.

Lyon, le 28/04/2017
Contact : apa69@riseup.net 
Premières organisations signataires Agir pour l’égalité, ATTAC69, COVRA, Ensemble !69, EELV69, FSU, HES, LDH, MJC Vieux Lyon, MFPF, NPA69, PCF, PG69, RLF69
 

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 16:02

Communiqué de presse du collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite

Solidarité avec la Maison des Passages agressée par l'extrême-droite

 

La Maison des Passages est un lieu associatif et culturel qui développe des pratiques d’éducation populaire et organise des évènements culturels appréciés  à Lyon.

Ces activités sont fondées sur des valeurs d’ouverture aux autres cultures, promouvant le « vivre ensemble », loin des idéologies de haine et d’exclusion.

Cela n’est pas du goût de l’extrême-droite qui cherche à faire du quartier du Vieux Lyon un « fief » avec l’installation de groupes racistes et violents (Groupe Union Défense, Parti Nationaliste Français, Identitaires ...) se traduisant par la prolifération de locaux, de commerces et autre salle de sport. Ces groupes ne tolèrent les espaces culturels et  démocratiques comme la Maison des Passages, la MJC du Vieux Lyon, ni les commerçants et habitants qui luttent contre leur implantation et s’opposent à leurs idées nauséabondes  et tous ceux et celles qui accompagnent ces luttes.

Ce dimanche 26 février devait se tenir dans l’après-midi une réunion publique sur le thème « Contre le racisme, les violences policières, la hogra, la chasse aux migrants » dans le cadre de la préparation de la mobilisation du 19 mars pour la Justice et la Dignité.

Probablement dans la nuit de samedi à dimanche, les vitres de la devanture de la Maison des Passages ont été brisées et les organisateurs de la réunion publique ont dû la déplacer dans un autre lieu.

Comment ne pas faire un lien avec la violente campagne de dénonciation raciste contre cet évènement déclenchée par la « fachosphère » dans les jours précédents ; avec les autocollants racistes du Groupe Union Défense apposés sur le panneau de la Maison des Passages, rue Saint-Georges, et avec la multiplication des autocollants islamophobes des Identitaires dans le quartier et les menaces à peines voilées du PNF sur leur page facebook.

Rappelons aussi que les mêmes ont essayé par le passé de perturber des évènements de la Maison des Passages (soirée antifasciste de septembre 2013).

Le Collectif de Vigilance 69 contre l'extrême-droite dénonce cette agression et cette volonté d’intimidation d’un lieu associatif et culturel qui joue un rôle majeur aux côtés d’autres partenaires associatifs et culturels pour le développement du lien social et du « vivre ensemble ».

Le CV69 assure la Maison des Passages, ses associations membres, ses partenaires extérieurs et ses usagers/usagères de sa pleine et entière solidarité.

Le CV69 appelle à la vigilance et à une solidarité commune contre la xénophobie, le racisme, le rejet de l’autre.

Le CV69 appelle à poursuivre les actions culturelles pour renforcer le lien social et à lutter contre l’implantation de l'extrême droite radicale dans le 5ème. Aucun quartier n'est réservé aux groupuscules d'extrême-droite et la complaisance avec ces groupes doit cesser.

Retenons que malgré l'action des fascistes, le meeting contre le racisme et les violences policières a bien eu lieu !

 

Contact : apa69@riseup.net

Premières organisations signataires : AFPS-Lyon, Agir pour l’Egalité, Attac69, CGT Vinatier, Ensemble ! 69, Europalestine, FSU69, HES, LDH, MFPF69, MRAP Lyon 1/4, NPA69, PCF, PG69, RLF69, UNEF

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 20:17

Le Collectif de Vigilance 69, membre de la Coordination Nationale contre l’Extrême-droite (CONEX), vous invite à une réunion publique sur :

les médias et l’extrême-droite

MJC de Monplaisir, vendredi 11 septembre à 19h

25, avenue des frères Lumière, Lyon 8e, Métro Sans-Souci

Le crédo des sites d’extrême-droite n’est pas d’informer, mais de « ré-informer », donc de formater l’information pour servir leurs intérêts. Acrimed (Action-CRItique-MEDias) vous présentera des sites représentatifs de cet activisme et leurs méthodes pour attirer des visites.

Quel rôle le fonctionnement des médias en général joue-t-il dans la diffusion de l’idéologie d’extrême-droite ?

La rapidité de l’information bloque tout développement sur le fond, privilégiant le style et la forme, résume les échanges à des antagonismes binaires. On recourt à des sondages spectaculaires mettant en avant le FN, faisant de l’extrême-droite la vedette de chaque élection. Traitement médiatique des « affaires », construction médiatique de cibles de la haine et de la peur, venez comprendre pourquoi les médias permettent la banalisation de l’idéologie d’extrême-droite.

L’internet est un outil permettant de diffuser facilement de fausses informations (hoax). L’extrême-droite prospérant sur le terreau des peurs, elle est très active sur l’internet. Photos truquées ou détournées, fausses citations, détournements de réelles informations, changement des termes, affirmation de faux faits ou d'évènements irréels, etc. Les exemples de ce type de propagande mensongère sont légions sur l'internet. Ils sont la marque de fabrique de l'extrême droite. Les Debunkers démontent ces détournements et aident à identifier le vrai du faux en informant sur les méthodes employées.

Site d'ACRIMED

Site des DEBUNKERS

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 16:07

La Conex  et les organisations signataires s’associent pour dénoncer un acharnement grotesque et absurde de la part de personnes peu recommandables sur Facebook, se définissant comme « antifa ».

Afin de ne pas utiliser les mêmes moyens que ces personnes qui se reconnaîtront, (car elles visitent régulièrement les pages ou profils) nous avons décidé de ne pas les citer.

Mais l’ensemble de la Conex connait dorénavant les noms et pages qui agissent sur Facebook.

Les attaques à l’encontre des Debunkers se concentrent contre le groupe et contre deux de ses porte-paroles « Christian Lacault »  (dit « Sutter Cane ») et « Leila Lanuit ».

 

Nous affirmons que les Debunkers n’ont jamais tenu ou écrit de propos antisémites lors de la dernière réunion Conex, ni à aucune de celles-ci d’ailleurs.  

Ils ont évoqué un cyber harcèlement, véritable traque de leur anonymat et une campagne de désinformation venant de groupes ouvertement liés aux extrêmes-droites.

 

Tout membre de la Conex et des organisations partenaires, qui connaissent depuis de nombreuses années les deux militants salis et injuriés, peuvent attester, sans aucune réserve, qu’ils ne sont ni racistes, ni antisémites et encore moins négationnistes.

En tout état de cause, la Conex ne saurait accepter une organisation raciste, antisémite ou négationniste dans ses rangs.

 

Les signataires de ce communiqué  apportent leur soutien le plus total aux Debunkers et à leurs deux porte-paroles.

 

Nous sommes stupéfaits et profondément choqués par les accusations portées à leur encontre et nous nous interrogeons réellement sur les intentions de ces personnes qui, sans être membres de la Conex, ni liées à une de ses organisations, semblent porter un vif intérêt à nos réunions.

Les Debunkers ont été, dès la création de la Conex, partie prenante de celle-ci, éclairant par leur connaissance du multimédia et d'internet, de nombreux débats.

La page  et le site « Debunkers » sont repris par nos organisations et servent aussi de support lors de formations ou de meetings.

Connus et reconnus, même par delà le milieu de l'antiracisme, ils ont aussi participé à des interviews radios et télévisées.

 

Les Debunkers sont aussi actifs et participent aux réunions et aux mobilisations ce qui n'est pas toujours aisé vu que leur groupe est composé de nombreux individus dans toute la France et qu'à la différence avec un parti, un syndicat, un collectif anti raciste ils ont fait le choix de l’anonymat.

 

Il n'est pas dans les attributions de la Conex de décerner des certificats d'antifascisme. Toutefois, au vu du procédé, nous ne pouvons considérer comme « partenaires » des personnes qui travailleraient en conscience avec les auteurs concernés ou relaieraient volontairement leurs informations, se rendant ainsi complices de cette campagne diffamatoire envers les Debunkers.

 

Cette attaque à l'encontre des Debunkers, en ciblant ses porte-paroles, dont elle tente de disqualifier l’activité, est une attaque contre l’ensemble de la Conex et du mouvement antifasciste.

 

C’est pourquoi, la Conex soutient la plainte qui a été déposée et qui est en cours afin que cesse cette campagne d’attaques et de harcèlement qui n’a que trop duré. 

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 15:20

Dieudonné se produira en spectacle salle 3000 à Lyon, les 13 et 14 Mars.

Le Collectif Vigilance contre l’extrême droite 69 (CV69) dénonce la tenue des spectacles soit disant comiques de Dieudonné, qui ont bien trop souvent viré au pamphlet antisémite.

Depuis plusieurs années, Dieudonné se fait remarquer par une tendance marquée à mélanger les pistes entre meetings politiques révisionnistes et antisémites et « one man show » à caractère humoristique. C’est ce que dénonce le CV69. Nous considérons que l’humour même irrévérencieux doit être protégé par la liberté d’expression, c’est ce que nous rappellent les tragédies des 7 et 8 janvier derniers. Par contre, nous considérons qu’en mélangeant les pistes, en s’affichant avec des antisémites et négationnistes notoires, Dieudonné ne s’inscrit plus dans le registre de l’humour, mais dans celui du pamphlétaire politique d’extrême droite. C'est à dire, celui d’un individu qui, pour répondre aux problèmes de notre société, pointe du doigt des boucs émissaires, et cherche à monter les citoyens les uns contre les autres, allant jusqu’à des incitations claires à la haine raciale.

Ces incitations à la haine raciale de Dieudonné durant ses spectacles viennent d’être condamnées une nouvelle fois par la justice. Le tribunal de grande instance de Paris a interdit, mercredi 4 mars, la commercialisation du DVD du spectacle de Dieudonné Le Mur, dont la représentation avait elle aussi été interdite.

Nous pensons qu’à partir du moment où Dieudonné fait monter sur scène durant son spectacle M. Robert Faurisson, condamné pour révisionnisme, qu’il se présente sur une liste qui fait une campagne antisémite aux élections européennes ou encore qu’il s’affiche au côté d’Alain Soral, celui-ci abandonne le registre comique pour celui du militantisme d’extrême droite.

Le CV69 composé d’associations, de syndicats, et de partis politiques progressistes pense que le climat politique, social et économique d’aujourd’hui ne doit pas amener à un repli sur soi mais au contraire à un front unitaire pour la défense des valeurs de solidarité et d’égalité afin de permettre le « vivre ensemble ». La désignation de boucs émissaires comme peut le faire Dieudonné, est une fausse solution aux difficultés que rencontrent aujourd’hui la jeunesse, les salariés et la population dans son ensemble.

Le CV 69 appelle donc au boycott de ce soit disant spectacle qui n’est qu’une occasion déguisée de propager un message de haine raciale, la haine raciale n’étant pas une opinion, mais un délit.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 14:03

Le 21 Février 2015 à 15h30, le groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire tiendra un meeting à l’espace tête d’or au 103 Bd de la Bataille de Stalingrad à Villeurbanne.

Le Collectif de Vigilance contre l’extrême droite 69 (CV69) condamne la tenue de ce meeting au titre provocateur « Ici c’est Lyon, pas l’Algérie ». L’intitulé de ce meeting allonge la liste des coups médiatiques de cette organisation, qui se caractérisent à chaque fois par leurs contenus, xénophobes et racistes ne visant qu’à attiser la haine vis-à-vis des étrangers. Cela est passé par les marches des cochons, les maraudes consistant à n’aider que les SDF dit « de souche », les tournées anti-racailles dans le métro ou encore, comme à Poitiers, la pose de banderoles sur des mosquées en construction.

Adeptes de la théorie du grand remplacement qui voudrait faire croire que les cultures européennes seraient menacées dans leurs existences par des « hordes d’immigrés », ils ne cachent pas leurs admirations pour les militants de l’OAS organisation terroriste partisane de l’Algérie française.

Le CV69 composé d’associations, de syndicats, et de partis politiques progressistes pense que le climat politique, social et économique d’aujourd’hui ne doit pas amener à un repli sur soi mais au contraire à une union des forces démocratiques dans une perspective de progrès social pour tous et toutes, et de défense des valeurs de solidarité et d’égalité afin de permettre le « vivre ensemble ». La désignation de boucs émissaires comme peut le faire le groupuscule identitaire, est une fausse solution aux difficultés que rencontrent aujourd’hui la jeunesse, les salariés et la population dans son ensemble.

Le CV69 assure Zémorda Khelifi de son soutien et appuie les résolutions des associations de défense des droits humains et d’éducation populaire et de promotion de la culture ainsi que les deux groupes de la municipalité de Villeurbanne « Communistes et Républicains » et « Rassemblement Citoyen », qui se sont prononcés contre la tenue de ce meeting à Villeurbanne, ville de tradition ouvrière, bâtie par des vagues d’immigration successives.

Nous interpelons donc à notre tour la Municipalité mais aussi le Préfet et les responsables de la location de la salle de l’Espace Tête d’Or afin que tout soit fait pour que ce meeting de haine n’ait pas lieu.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 14:00

Le 8 janvier, deux militants antifascistes passaient au tribunal suite à la manifestation du 29 novembre. Ils ont été condamnés à 70h de TIG pour l’un et 6 mois de prison avec sursis pour le second, chacun devant également verser 150 euros de dommages au titre de préjudice moral aux policiers portés partie civile.

Les policiers et le procureur ont fait appel de cette condamnation. Nous nous étonnons de ce choix, qui s’apparente à un acharnement contre deux jeunes militants, qui se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment, qui pour la seule fois de leur vie se sont laissés dépasser par la situation. Ils se sont retrouvés au milieu de provocateurs entraînés (dont aucun n’a été appréhendé) face à des forces de l’ordre qui ont ajouté à la confusion en coupant la manifestation en plusieurs parties et en empêchant qu’elle se déroule jusqu’à son terme. Nous nous opposons à ce que des boucs émissaires paient d’avantage pour des violences résultant d’une situation qu’ils n’ont pas provoquée.

Les organisateurs de la manifestation du 29 novembre ont condamné fermement les violences qui se sont déroulées ce jour-là (cf. le communiqué de presse CONEX/CV69 du 30/11/14).

Les deux militants condamnés sont venus manifester sur les mots d’ordre de ces mêmes organisateurs. Les poursuivre revient à poursuivre les organisateurs de cette manifestation, ce que nous ne pouvons pas accepter.

C’est pourquoi nous tenons à exprimer notre solidarité envers ces militants et sommes opposés à l’appel formulé par le parquet et les policiers. Cet appel ne changera rien à la survenue d’autres affrontements de ce type, condamnés par toutes et tous.

Pour celles et ceux qui, à titre personnel comme à titre collectif, souhaitent participer au soutien des inculpés, écrire à l’adresse suivante : caissesolidaritereims(at)riseup.net.

Des dons peuvent être envoyés par chèque à l’ordre du Collectif de Lutte Antifasciste, en précisant « Soutien à T. » au dos du chèque à l’adresse suivante :

Collectif de Lutte Antifasciste
c/o Maison de la Vie Associative
122 bis rue du Barbâtre
BAL 214-06
511
00 REIMS

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 12:53

Appel le 3 février 2015 de deux militants d’extrême droite.

Le samedi 15 janvier 2011, un couple sort d'un concert, où se produisait un groupe d'amis à eux. Sur le chemin du métro, ils subissent une grave agression de la part d'un groupe de 9 individus, ceux-ci commencent par frapper la femme à la batte de base-ball ou barre de fer à la tête. S’en suivent une succession de coups sur le couple alors même que la jeune femme est inconsciente.


Les personnes interpellées étaient toutes issues des milieux d'extrême-droite. Certains étaient des habitués du Bunker Korps Lyon, local néo nazi fermé depuis. On trouvait aussi des individus en lien avec les jeunesses identitaires (devenues depuis génération identitaire) ou encore des interdits de stades suite à des violences.


Trois ans après l’agression, Les 24 et 25 septembre 2014 derniers, s’est tenu le procès. Deux des huit agresseurs ont fait appel des décisions de justice. Il s'agit de Messieurs Chatain et Tracanelli, tous les deux condamnés à cinq ans de prison avec mandat de dépôt.


Les autres , Messieurs Mollaret et Chabrier, condamnés à 5 ans dont 2 ans de sursis, Messieurs Simard, Dubourg, Gallais et Lopes, condamnés à 18 mois dont 6 mois de sursis, et une autre personne, n'ont pas fait appel de leurs condamnations.

Le procès en appel aura lieu le mardi 3 février prochain à 13h30 à la cour d'appel de Lyon (dit tribunal des 24 colonnes dans le quartier Saint Jean, cinquième arrondissement).

Depuis plusieurs années, les violences d’extrême droite, se sont multipliées, engendrant de nombreuses agressions contre, des personnes d'origine immigrée, des personnes prétendument d'extrême gauche, des militants politiques et syndicaux, ainsi que contre leurs locaux. Elles se sont développées avec l'implantation de différents groupes : les jeunesses identitaires (devenu génération identitaire ou rebeyne), les jeunesses nationalistes d'Alexandre Gabriac (organisation aujourd'hui dissoute, branche jeunesse de l'œuvre française), le GUD (Groupe Union Défense). A noter, que l’un des responsables du GUD a été mis en garde-à-vue le 29 janvier 2015 suite à une affiche antisémite publiée sur le facebook de GUD Lyon.

Le CV69 renouvelle son soutien aux victimes de cette terrible agression et rappelle la nécessité de combattre les idées réactionnaires et racistes de ces groupuscules.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 14:29
Mobilisation nationale face à l'extrême droite

Le collectif de vigilance contre l'extrême droite, répondant à l'appel de la CONEX, et alors que le FN organise son congrès à Lyon, appelle à un Week-end de mobilisation citoyenne contre l'extrême droite.

Au programme :

Samedi 29 novembre

MANIFESTATION FESTIVE, DETERMINEE ET POPULAIRE

Départ à 14h de la Place Jean Macé
Arrivée Place des Terreaux

Concert gratuit avec :

  • Jagas (Rock français percutant et engagé, Ile-de-France)
  • Auguste from the wood (Chanson française sans prise de tête, Ardèche)
  • Alex Zeem (Chanson worldance funk roots, Lyon)
  • Paul et Michey (Rock, Marseille)
  • DJ et éventuelles collaborations musicales surprise

Dimanche 30 novembre

8 ateliers
un forum associatif, social et culturel
des animations culturelles

Buvette et restauration légère sur place
(dont repas végétarien)

Au programme :

  • Petit-déjeuner d’accueil
    10h – mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)
  • Comprendre les dynamiques politiques de l’extrême-droite
    • Atelier 1 : Comprendre l’évolution du FN et la diffusion de son idéologie, ainsi que son rapport ambigu aux médias
      11h – Mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)
    • Atelier 2 : Les groupuscules d’extrême droite, des satellites du FN
      14h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
  • Pour l’égalité des droits
    • Atelier 1 : Le droit du sol et le droit de vote pour les étrangers pour contrer la logique des « boucs émissaires »
      14h – Mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)
    • Atelier 2 : Etendre les droits des femmes et des LGBT menacés par l’ordre moral
      11h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
  • Pour la justice sociale et la solidarité
    • Atelier 1 : Le monde du travail, pour un antifascisme social
      14h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
    • Atelier 2 : L’éducation et la culture, des enjeux de lutte contre l’extrême-droite
      11h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
    • Atelier 3 : La solidarité internationale contre l’extrême droite en Europe
      11h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
    • Atelier 4 : Les organisations de jeunesse face à l’extrême droite
      14h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
  • Plénière de clôture consacrée aux perspectives d’action face à l’extrême-droite
    16h – Mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)

​soit dans l'ordre chronologique et par lieu :

Mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)

11h : Comprendre l’évolution du FN et la diffusion de son idéologie, ainsi que son rapport ambigu aux médias

14h : Le droit du sol et le droit de vote pour les étrangers pour contrer la logique des « boucs émissaires »

MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8) - 3 salles

11h : Etendre les droits des femmes et des LGBT menacés par l’ordre moral (Salle Genton)

11h : L’éducation et la culture, des enjeux de lutte contre l’extrême-droite (Salle Mozaïque)

11h : La solidarité internationale contre l’extrême droite en Europe (salle Picasso)

14h : Les groupuscules d’extrême droite, des satellites du FN (salle Picasso)

14h : Le monde du travail, pour un antifascisme social (salle Genton)

14h : Les organisations de jeunesse face à l’extrême droite (Salle Mozaïque)

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Archives

Catégories