26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 10:50

Depuis trop longtemps, et en vain, le CV69 dénonce la dangerosité des Groupuscules d'extrême-droite lyonnais, notamment le GUD et les Identitaires. Ces derniers ont pignon sur rue 5 montée du change, à Saint Jean et depuis trop longtemps, nous dénonçons leur dangerosité démontrée par la condamnation de l’un d’entre eux à 18 mois de prison dont 6 fermes.

Depuis qu’ils sont installés à Lyon, les Identitaires organisent régulièrement des stages d’entraînement au combat. Ils ont même une association dite "sportive" pour cette activité dont personne ne semble s'offusquer ou tout au moins ne dénonce : « Lugdunum Torgnole ».

Comme leur local ne leur suffit pas, ils sont sur le point d’occuper un nouveau lieu à Lyon, afin de se préparer aux combats de rue. Cette pratique est pour eux la manifestation de leur militantisme. Mais c’est en pratique un moyen de mettre sur pied une forme de milice, tout droit inspirée de la Nuit de Cristal nazie ou des bastonnades pratiquées par Mussolini et ses Chemises noires.

L'absence de réaction leur donne un sentiment d'impunité. Ils se sentent donc prêts à poursuivre et amplifier leurs "tournées anti-racailles", déjà expérimentées il y a quelques mois dans le métro lyonnais. Le match Algérie-Russie est pour eux l’occasion parfaite. Via les réseaux sociaux, Identitaires et Gudards se sont donc donné rendez-vous à l’issue du match dans le quartier de la Guillotière. Cet appel à la ratonnade, assumé, prouve une fois de plus leur violence, leur dangerosité, leur haine radicale de l'Autre. Et ils espèrent bien créer ainsi des émules, moins organisés mais lecteurs assidus des blogs et autres pages Facebook de la fachosphère.

Nous appelons les habitants de la Guillotière à ne pas se laisser dépasser par cette provocation. Nous dénonçons la tentative d'un groupe à tendance fasciste d'organiser la mise en place d’un couvre-feu dans le quartier de la Guillotière. Nous appelons la population à réagir, en interpellant les autorités préfectorales pour leur demander de faire cesser les agissements de ces groupes qui tentent de se constituer en milice. Les rues de Lyon sont ouvertes à toutes les Lyonnaises et à tous les Lyonnais, sans aucune distinction. Nous refusons de voir un groupuscule de quelques dizaines d'individus ultra-violents et haineux prétendre faire la loi dans notre ville et dans nos quartiers.

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 12:47

26 mai 2014 : Conférence d’Alain Soral à Meyzieu autorisée par le préfet

7 juin 2014 : Concert européen néo-nazi à Pollionnay autorisé par le préfet

13 juin 2014 : Spectacle de Dieudonné à l’Amphithéâtre Cité salle 3000/ Auditorium Lumière (complet place entre 38 et 55 euros = entre 114 000 et 165 000 euros de bénéfice !)

En trois semaines à Lyon et ses alentours, c’est trois événements fascistes et antisémites organisés sur Lyon et ses alentours. 1 par semaine. Sans aucune réaction de la part de la préfecture et avec mollesse par les politiques éluEs.

Deux jours après le rassemblement organisé par la communauté juive devant la préfecture pour exprimer son inquiétude légitime et dénoncer les agressions graves antisémites en France et à Bruxelles, le spectacle de Dieudonné aura donc lieu.

Avons-nous oublié le contenu et l’overdose de « quenelles » de janvier dernier ?

L’affaire Dieudonné avait défrayé les chroniques provoquant une quasi overdose de « quenelles ». Or, derrière ce soit disant geste antisystème ou une prétendue défense de la liberté d’expression, se cachent une vision haineuse de la société et des propos antisémites.

Dieudonné a basé son fonds de commerce sur l’agression systématique d’un groupe de personnes en raison de leur origine ethnique, de leur religion, et des horreurs qu’elles ont subies.

De plus, Dieudonné est parvenu à se placer en porte-parole d’un argumentaire antisystème et de défense des démunis alors qu’il a organisé son insolvabilité de façon à échapper aux condamnations financières, qu’il s’agisse d’amendes pour l’État ou de dommages et intérêts pour les associations qui l’ont poursuivi, avec succès, en raison de sa rhétorique haineuse et antisémite.

Avons-nous oublié les liens de Dieudonné avec le groupe d’extrême droite Egalité et Réconciliation lui aussi autorisée à Meyzieu en mai dernier ?

Dieudonné est en liens étroits avec des groupuscules d’extrême-droite comme Égalité et Réconciliation (cf. le livre « La galaxie Dieudonné » de Briganti Michel, Déchot André, Gautier Jean-Paul) ; avec le GUD responsable d’agressions à Lyon, la famille Le Pen, les négationnistes ; ainsi que ses condamnations.

Non Lyon ne doit pas être le lieu de tous les rassemblements fascistes et antisémites !

Le collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite alerte et dénonce les dérives antisémites et les rassemblements néo-nazis dans l’agglomération lyonnaise.

Le collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite demande fermement au Préfet Monsieur Carenco de prendre, ENFIN, ses responsabilités et d’annuler le spectacle de Dieudonné à Lyon ce vendredi 13 juin.

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 16:44
ASSISES CONTRE L’EXTREME DROITE

28 ET 29 JUIN 2014 à Paris

Les élections municipales ont été marquées par un vote important en faveur des listes d’extrême droite. Celle-ci, qui obtient plus d’un millier de sièges de conseillers municipaux, dirigera 15 villes dans les 6 prochaines années, 11 FN et 4 Ligue du Sud. Le Front national a gagné son pari de s’implanter, placer des élu-e-s, leur conférant ainsi une vitrine institutionnelle, étape nécessaire pour conquérir davantage de pouvoir lors des prochaines élections : européennes et nationales.

Les reculs et défaites du mouvement social face aux exigences de la finance, le choix d’une politique par le pouvoir qui favorise l’accroissement des inégalités et de la pauvreté, les « affaires » qui souillent la vie politique nationale et locale, ont entraîné une forte abstention populaire et une colère dévoyée par le Front National.

Le F.N. s’est aussi nourri de la propagation des idées réactionnaires, racistes, antisémites, sexistes, homophobes et nationalistes diffusées par les « Manif pour tous », « Printemps français », « Journée de retrait de l’école » et autre « Jour de colère »... La complicité idéologique d’une partie importante de la droite avec les thèmes frontistes a contribué aussi fortement à la banalisation de ce vote extrémiste. Les politiques continues - de droite comme de gauche - de chasse à l’humain et reconduites forcées, ont légitimé les idées racistes.

Face à cette recrudescence réactionnaire, les syndicats, les associations, les réseaux et les collectifs doivent faire converger leurs actions.

C’est dans ce but que nous organisons les assises contre l’extrême droite, ouvertes à tous ces acteurs, les 28 et 29 juin 2014 à Paris. (Voir modalités d’inscription ci-après)

L’heure n’est ni à la résignation ni au fatalisme mais à la mobilisation la plus large et unitaire face au parti de la Haine et ses satellites.

COordination Nationale contre l’EXtrême-droite

PROGRAMME :

Samedi 28 juin 2014

11:00 - 13:00 : Accueil / Buffet

13:00 - 14:00 : Introduction des assises en plénière

14:00 - 17:00 : 4 ateliers :

- Le FN au pouvoir, le pouvoir du FN

- L'extrême droite dans la rue

- quel antifascisme en Europe ?

- La jeunesse face à l'extrême droite

17:00 - 17:30 : Pause

17:30 - 19:00 : Synthèse des ateliers

Dimanche 29 Juin 2014

9:00 - 9:30 : Accueil / Café

9:30 - 11:00 : 4 ateliers sur le même thème :

"Comment lutter contre l'extreme droite (outils et échéances)"

11:00 - 11:30 : pause

11:30 - 13:30 : pleinière ( synthèse des ateliers et décisions)

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 08:56

Le Collectif de Vigilance 69 contre l’extrême droite dénonce l’organisation de la manifestation « Jour de Colère » à Lyon ce dimanche 6 avril.

En effet, leur dernière manifestation s’est illustrée par des slogans particulièrement abjects tels que « Juif, juif, hors de France », « Mort aux pédés » ou encore « On entend plus chanter clément Méric ». Si la liberté d’expression et la liberté de manifestation sont garanties en France, elles ne peuvent servir de prétexte à libérer la parole raciste, antisémite, homophobe ou sexiste. De tels propos ne sont pas de simples opinions mais bien des délits qui doivent être sanctionnés avec fermeté.

Qui se cache derrière « Jour de colère » ?

Né de l’éclatement de la nébuleuse « Manif Pour Tous » Jour de Colère rassemble la frange la plus réactionnaire et la plus intolérante de notre pays : identitaires, nationalistes, groupes religieux intégristes (Civitas, Printemps Français, …) en passant par les antisémites « dieudonistes » et collectifs anti « mariage pour tous » (Hommen, Antigones, …).

« Jour de Colère » est un vaste espace d’expression des fascistes et autres extrémistes.

Face à ce déferlement de haine nous ne pouvons rester apathiques !

Le collectif de vigilance condamne fermement le fait que le préfet Carenco ait pu autoriser une telle manifestation. Nous lui rappelons que les multiples débordements de leur dernière manifestation (le 26 janviers à Paris) ont abouti à plus de 250 gardes à vue. Le risque de trouble à l’ordre public est alors parfaitement avéré et suffisant pour justifier une interdiction.

Nous demandons aux autorités de prendre leurs responsabilités et de condamner fermement tous les dérapages fascistes, racistes, antisémites, homophobes, etc. qui ne manqueront pas de se produire ainsi que les débordements violents, parfaitement prévisibles, de ces groupuscules.

Nous, citoyen-ne-s, ne pouvons accepter, que dans nos rues, dans nos villes, dans notre pays de telles paroles et de tels actes se libèrent et se propagent !

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 21:43

MANIFESTATION ANTIRACISTE EUROPÉENNE

SAMEDI 22 MARS PLACE GABRIEL PERI 14 H

CONTRE LA MONTÉE DU FASCISME,

CONTRE LE RACISME D’ÉTAT : RIPOSTE POPULAIRE !

Partout en Europe, racisme, antisémitisme, islamophobie,

et repli national.

Ce 22 Mars est une journée internationale contre le racisme et le fascisme. L'appel à manifestation vient de Grèce, pays où les migrant-e-s subissent de graves agressions racistes et où l'extrême-droite assassine impunément. En Europe, nous assistons sur fond de crise économique et sociale au développement du fascisme.

Partout se développent racisme, antisémitisme, repli national et violences fascistes !

Cette montée de l'extrême-droite trouve sa source dans les politiques économiques et sociales mises en place par les gouvernements de droite comme de gauche.

Celles-ci ne servent que les intérêts du patronat et des actionnaires qui exploitent toujours plus les salariéEs et les précaires.

Les conséquences pour les populations sont partout les mêmes : chômage de masse, précarité galopante, baisse des salaires, casse des acquis sociaux et des services publiques!!

Dans chaque pays d'Europe, pour détourner la colère sociale qui monte, patronat, actionnaires et gouvernantEs trouvent des boucs-émissaires: les immigréEs, les sans-papierEs, les Rroms...

Les mouvements nationalistes et fascistes, quant à eux, sont les aiguillons de cette stratégie de défense des inégalités sociales par la désignation de faux responsables, et mettent en œuvre une stratégie d'intimidation contre les acteurs et actrices du mouvement social qui pourraient briser la spirale infernale.

En France, retour de l'idéologie fasciste et des violences de l’extrême droite.

Il y a six mois, l’assassinat du jeune militant syndicaliste et antifasciste Clément Méric, a médiatisé la violence des groupes fascistes (Identitaires, GUD, Jeune Nation...) et visibilisé leur présence politique aux yeux de tous et toutes. Si l'on rajoute à ce fait la montée électorale du FN, la situation est donc alarmante.

Cette recrudescence de la haine et de la xénophobie vient, hélas, de la banalisation des idées racistes, sexistes, islamophobes ,antisémites, homophobes-lesbophobes-transphobes et réactionnaires, encouragées par le racisme d 'État (rappelons-nous les propos abjects du ministre de l'intérieur sur les Rroms, et d’élus de tous bords, ainsi que le nombre record d' expulsions en 2013).

Semaine après semaine, lors du mouvement contre l’égalité des droits appelé « Manif pour tous », des dizaines de milliers de réactionnaires ont paradé dans nos rues, y déversant la haine de l'autre. Quant à la manifestation du 26 janvier 2014 à Paris dite « Jour de Colère » elle n'est qu'un pas de plus dans la tentative d'expansion d'un mouvement fasciste de masse en France (des propos antisémites tels que « Dehors les juifs » ou « Juifs, la France n'est pas à toi » ont été scandés sans gêne dans la rue; des saluts nazis ont été effectués, des slogans pétainistes repris...).

Face à tous ces mouvements réactionnaires, les reculs du gouvernement concernant la loi sur la famille et la PMA ainsi que ses cadeaux au patronat n’ont fait que cautionner un peu plus les agissements d’une extrême-droite qui défend :

- à la fois un ordre moral rétrograde (et qui applaudit lorsque le gouvernement espagnol interdit l’IVG)

- et également toutes les offensives de la bourgeoisie contre les acquis des salariéEs.

En France, l’extrême-droite se sent maintenant suffisamment légitime par exemple pour tirer au fusil à l'entrée d'un concert de soutien aux sans-papierEs à Clermont-Ferrand (18 janvier 2014), ou encore pour attaquer avec matraques et gazeuses les clients d'un bar à Tours.

A Lyon, depuis 4 ans, recrudescence des violences fascistes

A Lyon en 2010, des nervis fascistes avaient tenté de s’attaquer à des piquets de grève lors du mouvement contre la réforme des retraites.

A Lyon, on peut depuis recenser près de 40 agressions physiques, dont 2 tentatives de meurtre.

Dernièrement, vendredi 14 Février, deux jeunes mineurs ont été poignardés par une bande de fascistes à St Jean. C'est dans ce quartier que se trouve "La Traboule", local du groupuscule fasciste "Génération Identitaire".

Toute manifestation antifasciste dans ce quartier y est désormais interdite par le Préfet, qui de fait renforce la volonté des fascistes de faire de ce quartier une base arrière pour leurs agissements. Quant au maire socialiste de Lyon, son silence honteux sur les exactions de l'extrême-droite dans sa ville n'en fait qu'un triste complice ! Préfecture et Mairie se permettent même de renvoyer dos à dos fascistes et antifascistes pour justifier leur inaction.

Il est temps de reprendre la rue et de construire une véritable riposte sociale.

Si l'extrême-droite réussit à s'approprier une partie du mécontentement, c'est que parallèlement, on ne peut que constater la faiblesse actuelle du mouvement social, matraqué par la répression patronale et étatique, divisé par le racisme d'État, anesthésié par les manœuvres électorales.

En l'absence de réaction déterminée de toutes celles et ceux qui aspirent à plus d'égalité économique et sociale, la violence fasciste a de beaux jours devant elle, avec des conséquences dramatiques pour toutes les minorités et les classes populaires.

Contre les politiques racistes d’État, nous luttons:

  • pour l'arrêt des expulsions des sans-papierEs et la fermeture des centres de rétention où ils-elles sont emprisonnéEs,

  • pour l’égalité et l’extension des droits des travailleurs et travailleuses, quelles que soient leurs origines.

  • l'arrêt des contrôles au faciès

  • l'arrêt de la chasse aux Rroms, de leur expulsion systématique et pour leur relogement

  • la fin des politiques racistes de l’Europe forteresse

  • la suppression de Frontex (outil européen de répression des étrangerEs)

En France comme en Europe, nos résistances doivent converger dans une solidarité internationale des luttes antifascistes et antiracistes.

Pour construire cette mobilisation nous invitons tous les collectifs, associations, organisations et syndicats qui partagent nos objectifs à nous rejoindre le 22 mars à 14h place Gabriel Péri (place du Pont) pour une manifestation unitaire et populaire.

Premiers signataires : AL, CGA, CNT Spectacle, CNT Education,

CGT Vinatier, Le G.A.L.E., NPA, PG, Ras l’ Front,SUD Etudiant, OC-FR, OCML-Voie Proletarienne

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 21:39

Racisme, fascisme : il est temps de reprendre la rue

Rassemblement le 22 mars

Construire la résistance au fascisme qui progresse au sein d’une Europe forteresse

Le 21 mars aura lieu la journée mondiale de lutte contre les discriminations raciales initiée par l’ONU. Alors que les Grecs luttent sans répit contre Aube Dorée, le mouvement antiraciste et antifasciste exige que soit mis fin à l’Europe forteresse et à la mort de trop nombreux réfugiés trop souvent dans l’indifférence générale.

Un appel grec, repris dans de nombreuses villes européennes, propose l'organisation d'une journée d'action internationale le 22 mars 2014.

En France aussi, il est temps de reprendre la rue contre les racistes et fascistes de toutes obédiences

Semaine après semaine, en multiples avatars de la Manif pour Tous, des dizaines de milliers de manifestant-e-s ont continué à parader dans nos rues pour y déverser leur haine de l'autre. Des sondages placent le FN en première position pour les élections européennes.

Non contente de défiler dans nos rues, l’extrême-droite radicale entend aussi les contrôler par la force et une violence meurtrière : assassinat de Clément Méric en juin 2013, multiples agressions homophobes, racistes, islamophobes, antisémites et sexistes de ces derniers mois.

A Lyon particulièrement, les intimidations et la violence de l’extrême droite radicale n’ont que trop duré

Ces mouvements ultra-violents veulent faire de notre ville leur laboratoire : GUD, Identitaires de Rebeyne, militants issus des Jeunesses Nationalistes et de l’œuvre Françaises, deux organisations récemment dissoutes ...

Nous n’avons de cesse de dénoncer les violences qu’ils commettent : en 4 ans, plus de 500 jours d’ITT sont le résultat des coups qu’ils administrent à tous ceux qui n’ont pas l’heur de leur plaire. Rappelons les coups de couteaux assénés à deux mineurs à Saint-Jean en février dernier.

Leurs locaux, qui constituent autant de bases pour leur développement, doivent être fermés.

Les thèses de l’extrême droite s’insinuent dans la société

Au-delà de la seule violence de l’extrême droite, ce sont toutes les attitudes et politiques de rejet de l’autre auxquelles nous voulons mettre un terme. Nous dénonçons donc la chasse aux Rroms, ainsi que les propos insupportables, faisant parfois référence aux pratiques nazies, qui se développent dans l’espace public.

Nous dénonçons aussi les expulsions dont sont victimes les sans-papier-e-s, ainsi que les obstacles qui nuisent à leur régularisation et à leur installation en France.

Nous refusons l’antisémitisme et toutes les discriminations LGBT.

Face à l’extrême-droite, la résignation n’a que trop duré. Il faut que la confiance change de camp, et pour cela la riposte est nécessaire. Construisons-la ensemble !

Le 22 Mars sera la veille du premier tour des élections municipales que le Front National compte utiliser pour s'implanter localement et se donner une stature de parti de pouvoir.

Nous appelons donc à une mobilisation contre le racisme et le fascisme et souhaitons que toutes les forces se conjuguent pour en faire une démonstration de force dans la rue.

En France comme en Europe nos résistances doivent converger dans une solidarité internationale des luttes antifascistes et antiracistes.

CGT Rhône – CFDT Rhône – FSU Rhône – UNEF Europe Ecologie les Verts Lyon – Front de Gauche (Parti Communiste Parti de Gauche – Ensemble)- Groupe de Réflexion et d'Actions Métropolitaines – Jeunesses Communistes – Mouvement des Jeunes Socialistes – Nouveau Parti Anticapitaliste – Parti Socialiste ATTAC Rhône – COVRA – Homosexualités et Socialisme – Ligue des Droits de l’Homme Les MJC en Rhône-Alpes – SOS Racisme
 

Voir les commentaires

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 17:24

L’extrême droite contre les femmes

L’extrême droite et les femmes : discours moderniste et idéologie réactionnaire

Que ça soit à travers le mariage pour tous, la charte de l’Égalité Femmes-Hommes, la pénalisation de la prostitution, et maintenant l’IVG, les questions de genre refont surface dans l’espace public. Forcément, l’extrême – droite ne pouvait manquer de se positionner. Si on l’a beaucoup entendue dans la rue dimanche, son positionnement sur les femmes n’est pas si récent. Déconstruction d’un discours comme toujours plus qu’ambigu…

Au sein du FN, le tournant « féminin » correspond à l’arrivée de « l’héritière » à la tête du FN en 2011. Marine Le Pen, 43 ans à l’époque, se présente volontiers comme une femme active, divorcée, mère de famille, avocate, qui lutte sur tous les plans. Cette image, elle la met en avant dans sa biographie : « Marine, on l’a dit, est une femme de son temps, confrontée à des difficultés très ordinaires et contemporaines : elle a dû divorcer du père de ses enfants et se glisser dans la peau d’une mère célibataire, qui doit mener de front (si l’on peut dire) la vie professionnelle – et politique – et la vie de famille. Il n’est évident d’être simultanément mère de famille et femme active, il l’est encore moins d’être mère de famille et dirigeante du FN1. »mais aussi régulièrement sur toutes les radios et les plateaux télé. Il est symptomatique de noter que Marion-Maréchal Le Pen se présente de la même manière. En outre, le FN, dans ses listes, respecte la parité : par peur de l’amende, mais cela leur permet aussi de se présenter comme un parti égalitaire.

.........

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 17:24

Repris par le site de Nicolas Lebourg Fragments sur les temps présents, un article de L’Humanité du 21 février, qui s’appuie sur les interventions lors des débats qui se sont tenus à l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean Jaurès, propose des éléments utiles à la réflexion sur le Front national. Les différents chercheurs apportent des informations sur la composition de ses militants, le profil de ses électeurs tels que les sondages les présentent, et enfin le rapport des médias et du monde universitaire avec le Front national, qui fascine toujours et en même temps, de façon apparemment contradictoire, se banalise.

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 17:19

Le FN, parti des ouvriers ?

Depuis les années 1980, le vote ouvrier en faveur du FN progresse. Cette évolution a suscité des interprétations polémiques, du “gaucho-lepénisme” à la ”convergence des extrêmes”. Mardi 25 février, à la Fondation Jean Jaurès, des chercheurs invités par l’Observatoire des radicalités politiques (Orap) prenaient de la hauteur sur ce phénomène.

La suite là :

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 17:17

Article à lire là :

https://luttennord.wordpress.com/2014/02/22/sauvons-calais-les-miliciens-sont-dans-la-rue/

Sauvons Calais : les miliciens sont dans la rue

25/02 : L’Action Antifasciste NP2C signale que le tatouage du membre de Sauvons Calais sur la gauche de la première photo est également un symbole néo-nazi : une rune d’Odale, emblème des jeunesses hitlériennes.

Nous vous parlions jeudi de Sauvons Calais. L’organisation, qui se présente comme "apolitique" et "pacifique", organise depuis quelques semaines des manifestations contre la présence de migrants à Calais et fiche sur internet les militants associatifs qui viennent en aide aux sans papiers, en particulier ceux du groupe No Border.

La tension est encore monté d’un cran lors de l’ouverture d’un squat à Coulogne (commune limitrophe de Calais) par des sans abris aidés par le collectif No Border. Le collectif Sauvons Calais, toujours prompt à taper sur les plus démunis, c’est emparé de l’affaire. Résultat : rassemblements haineux devant la maison occupée, jets de pierre, intimidation envers les personnes hébergées et leurs soutiens, fichage, delation et tentative d’entrer en force.

On savait le collectif proche du Front National, on sait désormais que le FN fait faire le sale boulot par des militants de groupuscules néo-nazis. Unis dans l’action, les fascistes de Génération Identitaire n’hésitent pas non plus à mettre la main à la patte.

Cette véritable petite milice fasciste se sent toute puissante dans le Calaisis. Pourtant elle tremble lorsqu’une poigné d’antifascistes vient perturber l’un de ses rassemblements xénophobe. Et elle tremblera encore.

la suite sur le site "Lutte en Nord"

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Texte fondateur

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog