Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 14:03

Le 21 Février 2015 à 15h30, le groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire tiendra un meeting à l’espace tête d’or au 103 Bd de la Bataille de Stalingrad à Villeurbanne.

Le Collectif de Vigilance contre l’extrême droite 69 (CV69) condamne la tenue de ce meeting au titre provocateur « Ici c’est Lyon, pas l’Algérie ». L’intitulé de ce meeting allonge la liste des coups médiatiques de cette organisation, qui se caractérisent à chaque fois par leurs contenus, xénophobes et racistes ne visant qu’à attiser la haine vis-à-vis des étrangers. Cela est passé par les marches des cochons, les maraudes consistant à n’aider que les SDF dit « de souche », les tournées anti-racailles dans le métro ou encore, comme à Poitiers, la pose de banderoles sur des mosquées en construction.

Adeptes de la théorie du grand remplacement qui voudrait faire croire que les cultures européennes seraient menacées dans leurs existences par des « hordes d’immigrés », ils ne cachent pas leurs admirations pour les militants de l’OAS organisation terroriste partisane de l’Algérie française.

Le CV69 composé d’associations, de syndicats, et de partis politiques progressistes pense que le climat politique, social et économique d’aujourd’hui ne doit pas amener à un repli sur soi mais au contraire à une union des forces démocratiques dans une perspective de progrès social pour tous et toutes, et de défense des valeurs de solidarité et d’égalité afin de permettre le « vivre ensemble ». La désignation de boucs émissaires comme peut le faire le groupuscule identitaire, est une fausse solution aux difficultés que rencontrent aujourd’hui la jeunesse, les salariés et la population dans son ensemble.

Le CV69 assure Zémorda Khelifi de son soutien et appuie les résolutions des associations de défense des droits humains et d’éducation populaire et de promotion de la culture ainsi que les deux groupes de la municipalité de Villeurbanne « Communistes et Républicains » et « Rassemblement Citoyen », qui se sont prononcés contre la tenue de ce meeting à Villeurbanne, ville de tradition ouvrière, bâtie par des vagues d’immigration successives.

Nous interpelons donc à notre tour la Municipalité mais aussi le Préfet et les responsables de la location de la salle de l’Espace Tête d’Or afin que tout soit fait pour que ce meeting de haine n’ait pas lieu.

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 14:00

Le 8 janvier, deux militants antifascistes passaient au tribunal suite à la manifestation du 29 novembre. Ils ont été condamnés à 70h de TIG pour l’un et 6 mois de prison avec sursis pour le second, chacun devant également verser 150 euros de dommages au titre de préjudice moral aux policiers portés partie civile.

Les policiers et le procureur ont fait appel de cette condamnation. Nous nous étonnons de ce choix, qui s’apparente à un acharnement contre deux jeunes militants, qui se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment, qui pour la seule fois de leur vie se sont laissés dépasser par la situation. Ils se sont retrouvés au milieu de provocateurs entraînés (dont aucun n’a été appréhendé) face à des forces de l’ordre qui ont ajouté à la confusion en coupant la manifestation en plusieurs parties et en empêchant qu’elle se déroule jusqu’à son terme. Nous nous opposons à ce que des boucs émissaires paient d’avantage pour des violences résultant d’une situation qu’ils n’ont pas provoquée.

Les organisateurs de la manifestation du 29 novembre ont condamné fermement les violences qui se sont déroulées ce jour-là (cf. le communiqué de presse CONEX/CV69 du 30/11/14).

Les deux militants condamnés sont venus manifester sur les mots d’ordre de ces mêmes organisateurs. Les poursuivre revient à poursuivre les organisateurs de cette manifestation, ce que nous ne pouvons pas accepter.

C’est pourquoi nous tenons à exprimer notre solidarité envers ces militants et sommes opposés à l’appel formulé par le parquet et les policiers. Cet appel ne changera rien à la survenue d’autres affrontements de ce type, condamnés par toutes et tous.

Pour celles et ceux qui, à titre personnel comme à titre collectif, souhaitent participer au soutien des inculpés, écrire à l’adresse suivante : caissesolidaritereims(at)riseup.net.

Des dons peuvent être envoyés par chèque à l’ordre du Collectif de Lutte Antifasciste, en précisant « Soutien à T. » au dos du chèque à l’adresse suivante :

Collectif de Lutte Antifasciste
c/o Maison de la Vie Associative
122 bis rue du Barbâtre
BAL 214-06
511
00 REIMS

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 12:53

Appel le 3 février 2015 de deux militants d’extrême droite.

Le samedi 15 janvier 2011, un couple sort d'un concert, où se produisait un groupe d'amis à eux. Sur le chemin du métro, ils subissent une grave agression de la part d'un groupe de 9 individus, ceux-ci commencent par frapper la femme à la batte de base-ball ou barre de fer à la tête. S’en suivent une succession de coups sur le couple alors même que la jeune femme est inconsciente.


Les personnes interpellées étaient toutes issues des milieux d'extrême-droite. Certains étaient des habitués du Bunker Korps Lyon, local néo nazi fermé depuis. On trouvait aussi des individus en lien avec les jeunesses identitaires (devenues depuis génération identitaire) ou encore des interdits de stades suite à des violences.


Trois ans après l’agression, Les 24 et 25 septembre 2014 derniers, s’est tenu le procès. Deux des huit agresseurs ont fait appel des décisions de justice. Il s'agit de Messieurs Chatain et Tracanelli, tous les deux condamnés à cinq ans de prison avec mandat de dépôt.


Les autres , Messieurs Mollaret et Chabrier, condamnés à 5 ans dont 2 ans de sursis, Messieurs Simard, Dubourg, Gallais et Lopes, condamnés à 18 mois dont 6 mois de sursis, et une autre personne, n'ont pas fait appel de leurs condamnations.

Le procès en appel aura lieu le mardi 3 février prochain à 13h30 à la cour d'appel de Lyon (dit tribunal des 24 colonnes dans le quartier Saint Jean, cinquième arrondissement).

Depuis plusieurs années, les violences d’extrême droite, se sont multipliées, engendrant de nombreuses agressions contre, des personnes d'origine immigrée, des personnes prétendument d'extrême gauche, des militants politiques et syndicaux, ainsi que contre leurs locaux. Elles se sont développées avec l'implantation de différents groupes : les jeunesses identitaires (devenu génération identitaire ou rebeyne), les jeunesses nationalistes d'Alexandre Gabriac (organisation aujourd'hui dissoute, branche jeunesse de l'œuvre française), le GUD (Groupe Union Défense). A noter, que l’un des responsables du GUD a été mis en garde-à-vue le 29 janvier 2015 suite à une affiche antisémite publiée sur le facebook de GUD Lyon.

Le CV69 renouvelle son soutien aux victimes de cette terrible agression et rappelle la nécessité de combattre les idées réactionnaires et racistes de ces groupuscules.

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 14:29
Mobilisation nationale face à l'extrême droite

Le collectif de vigilance contre l'extrême droite, répondant à l'appel de la CONEX, et alors que le FN organise son congrès à Lyon, appelle à un Week-end de mobilisation citoyenne contre l'extrême droite.

Au programme :

Samedi 29 novembre

MANIFESTATION FESTIVE, DETERMINEE ET POPULAIRE

Départ à 14h de la Place Jean Macé
Arrivée Place des Terreaux

Concert gratuit avec :

  • Jagas (Rock français percutant et engagé, Ile-de-France)
  • Auguste from the wood (Chanson française sans prise de tête, Ardèche)
  • Alex Zeem (Chanson worldance funk roots, Lyon)
  • Paul et Michey (Rock, Marseille)
  • DJ et éventuelles collaborations musicales surprise

Dimanche 30 novembre

8 ateliers
un forum associatif, social et culturel
des animations culturelles

Buvette et restauration légère sur place
(dont repas végétarien)

Au programme :

  • Petit-déjeuner d’accueil
    10h – mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)
  • Comprendre les dynamiques politiques de l’extrême-droite
    • Atelier 1 : Comprendre l’évolution du FN et la diffusion de son idéologie, ainsi que son rapport ambigu aux médias
      11h – Mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)
    • Atelier 2 : Les groupuscules d’extrême droite, des satellites du FN
      14h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
  • Pour l’égalité des droits
    • Atelier 1 : Le droit du sol et le droit de vote pour les étrangers pour contrer la logique des « boucs émissaires »
      14h – Mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)
    • Atelier 2 : Etendre les droits des femmes et des LGBT menacés par l’ordre moral
      11h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
  • Pour la justice sociale et la solidarité
    • Atelier 1 : Le monde du travail, pour un antifascisme social
      14h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
    • Atelier 2 : L’éducation et la culture, des enjeux de lutte contre l’extrême-droite
      11h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
    • Atelier 3 : La solidarité internationale contre l’extrême droite en Europe
      11h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
    • Atelier 4 : Les organisations de jeunesse face à l’extrême droite
      14h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
  • Plénière de clôture consacrée aux perspectives d’action face à l’extrême-droite
    16h – Mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)

​soit dans l'ordre chronologique et par lieu :

Mairie du 8ème (Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz)

11h : Comprendre l’évolution du FN et la diffusion de son idéologie, ainsi que son rapport ambigu aux médias

14h : Le droit du sol et le droit de vote pour les étrangers pour contrer la logique des « boucs émissaires »

MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8) - 3 salles

11h : Etendre les droits des femmes et des LGBT menacés par l’ordre moral (Salle Genton)

11h : L’éducation et la culture, des enjeux de lutte contre l’extrême-droite (Salle Mozaïque)

11h : La solidarité internationale contre l’extrême droite en Europe (salle Picasso)

14h : Les groupuscules d’extrême droite, des satellites du FN (salle Picasso)

14h : Le monde du travail, pour un antifascisme social (salle Genton)

14h : Les organisations de jeunesse face à l’extrême droite (Salle Mozaïque)

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 14:59

Réunis en assises les 28 et 29 juin 2014 à l’initiative de la Conex (Coordination Nationale contre l’Extrême droite), nos collectifs, associations, syndicats et organisations, qui sont engagés de longue date contre les idéologies d’extrême droite dont le FN est le porte parole électoral, déclarent :

Alors qu’une quinzaine de villes sont dirigées par l’extrême droite et que les présidentielles de 2017 sont un objectif majeur pour le FN,

Alors que les idées d’extrême droite gangrènent la société,

Alors que les actes de violence des groupuscules fascistes se multiplient,

Alors que la situation économique et sociale s’aggrave à travers toute l’Europe,

Alors que la jeunesse peine à trouver l’espoir en de jours meilleurs,

Nous appelons toutes les forces antifascistes, quel que soit leur champ d’intervention et à hauteur de leurs moyens, à s’unir et agir face à l’extrême droite.

Faire barrage à l’extrême droite passe aussi par la lutte contre l’austérité, par le dépassement de la crise du capitalisme et par une juste répartition des richesses. Mais il faut déjà s’opposer farouchement et directement aux agissements de ses membres, de ses élu-es et de ses organisations :

1. Dans la continuité de leurs activités, nos collectifs, associations, syndicats et organisations s’engagent à mettre en commun leur surveillance des villes occupées, des conseillers municipaux d’extrême droite. Nous dénoncerons aussi les porosités entre l’extrême droite et une partie du champ politique,

2. Nous produirons du matériel militant commun et identifié, valoriserons les ripostes unitaires,

3. Nous nous engageons également à relayer les actions antifascistes aux niveaux européen et international, à mieux connaître les agissements des groupes d’extrême droite à travers le monde pour mieux les dénoncer, à faire vivre la solidarité internationale antifasciste,

4. Nous nous adresserons particulièrement aux jeunes générations pour qu’elles se réapproprient et perpétuent le combat contre l’extrême droite. Cela nécessite d’être plus à leur écoute, de moderniser nos discours, d’aller à leur rencontre dans les quartiers populaires, les campagnes, les lycées et de mieux démasquer et démystifier Soral, Dieudonné, les Identitaires et tout groupe d’extrême droite. Les ripostes que la jeunesse met déjà en œuvre doivent être mieux connues,

5. Parce que la rue est un lieu d’expression populaire historique, nos collectifs, associations et organisations mettront tout en œuvre pour ne plus laisser les fascistes y parader librement,

6. Nous nous engageons à soutenir les victimes de l’extrême droite et plus généralement à raviver l’espoir par la lutte antifasciste,

7. Pour s’opposer au FN et pour démontrer l’ampleur des résistances aux idées réactionnaires, racistes, antisémites, islamophobes, sexistes, homophobes, nationalistes et identitaires, nos collectifs, associations, syndicats et organisations appellent à :

Multiplier de septembre à novembre les initiatives locales contre l’extrême droite pour préparer le week end des 29 et 30 novembre à Lyon,

Manifester dans l’unité samedi 29 novembre à Lyon, manifestation suivie d’un concert,

Participer aux conférences / débats dimanche 30 novembre.

Alors que le FN se met en ordre de marche pour ses prochaines batailles, électorales notamment, l’heure n’est ni à la résignation ni au fatalisme mais à la mobilisation la plus large et unitaire face au parti de la haine et ses satellites.

FACE AU CONGRES DU FN A LYON,

POUR L’EGALITE DES DROITS,

POUR LA JUSTICE SOCIALE ET LA SOLIDARITE :

MANIFESTATION / CONCERTS / FORUM

SAMEDI 29 ET DIMANCHE 30 NOVEMBRE A LYON !

Premières signatures :

CADTM France

Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception (CADAC)

CAPAB

CGT Education 93

CLA Reims

Collectif National pour les Droits des Femmes (CNDF)

CNT Hôpital Bois Bernard (62)

CODEX 05

Collectif antifasciste de Besançon

Collectif Antifasciste Paris 18ème

Collectif de Vigilance 31

Collectif de Vigilance 69

Collectif « Justice et libertés » (Strasbourg)

Collectif National pour les Droits des Femmes

CONEX

Coordination des Associations pour le Droit à l'Avortement et à la Contraception

Debunkers

Les Effronté-e-s

Editions Syllepse

Fédération SUD Education

Fédération SUD PTT

La Horde

Mémorial 98

Réseau Angevin Antifasciste (RAAF)

Riposte Antifasciste

Ras le Front Isère

Ras le Front Rouen

Ras le Front Trégor 22

Sang pour sans (Champigny 94)

Solidaires Etudiant-es

Solidaires Finances Publiques

SUD Education 34

SUD PTT

Union syndicale Solidaires

VIRAGES (Houilles 78)

VISA

VISA 13

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 09:24

Afin de mieux démasquer le discours de ce faux humoriste mais vrai extrémiste de droite

mardi 9 septembre à 19 h
à la Maison de la Guillotière : 25, rue Béchevelin, Lyon 7è
me

métro Guillotière ou tram T1 (arrêt Saint André)


avec Michel Briganti, l’un des auteurs du livre « La Galaxie Dieudonné, pour en finir avec les impostures »

conférence organisée par le Collectif de Vigilance 69 contre l’extrême­ droite
contact : apa69@riseup.net
site internet : http://collectifvigilance69.over­blog.com/


Présentation du livre :
« La Galaxie Dieudonné, pour en finir avec les impostures »
Depuis ses premiers « dérapages » il y a près de dix ans, Dieudonné a rassemblé autour de lui des soutiens hétéroclites. D'abord constituée le temps d'un scandale ou d'une élection, la nébuleuse participe ensuite d'un projet plus large et ambitieux. Réseaux, contacts, convergences et parcours des diverses composantes de la « galaxie Dieudonné» sont ici minutieusement examinés et analysés : négationnistes, conspirationnistes, «rouges­bruns», vieux routiers de l'extrême droite, fondamentalistes musulmans, illuminés, se retrouvent et se croisent.

C'est le carrefour des liaisons dangereuses où l'antisémitisme se pare des oripeaux de l'antisionisme et le nationalisme se dissimule derrière le droit à la différence. Ce livre au plus proche des sources invite à un voyage au bout de la nuit. L'investigation dévoile l'imposture d'un histrion qui prétend parler au nom des damnés de la terre. L'enquête arrache le masque derrière lequel se dissimule une extrême droite révolutionnaire en guerre contre l'«Empire».

Maison de la Guillotière

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 10:50

Depuis trop longtemps, et en vain, le CV69 dénonce la dangerosité des Groupuscules d'extrême-droite lyonnais, notamment le GUD et les Identitaires. Ces derniers ont pignon sur rue 5 montée du change, à Saint Jean et depuis trop longtemps, nous dénonçons leur dangerosité démontrée par la condamnation de l’un d’entre eux à 18 mois de prison dont 6 fermes.

Depuis qu’ils sont installés à Lyon, les Identitaires organisent régulièrement des stages d’entraînement au combat. Ils ont même une association dite "sportive" pour cette activité dont personne ne semble s'offusquer ou tout au moins ne dénonce : « Lugdunum Torgnole ».

Comme leur local ne leur suffit pas, ils sont sur le point d’occuper un nouveau lieu à Lyon, afin de se préparer aux combats de rue. Cette pratique est pour eux la manifestation de leur militantisme. Mais c’est en pratique un moyen de mettre sur pied une forme de milice, tout droit inspirée de la Nuit de Cristal nazie ou des bastonnades pratiquées par Mussolini et ses Chemises noires.

L'absence de réaction leur donne un sentiment d'impunité. Ils se sentent donc prêts à poursuivre et amplifier leurs "tournées anti-racailles", déjà expérimentées il y a quelques mois dans le métro lyonnais. Le match Algérie-Russie est pour eux l’occasion parfaite. Via les réseaux sociaux, Identitaires et Gudards se sont donc donné rendez-vous à l’issue du match dans le quartier de la Guillotière. Cet appel à la ratonnade, assumé, prouve une fois de plus leur violence, leur dangerosité, leur haine radicale de l'Autre. Et ils espèrent bien créer ainsi des émules, moins organisés mais lecteurs assidus des blogs et autres pages Facebook de la fachosphère.

Nous appelons les habitants de la Guillotière à ne pas se laisser dépasser par cette provocation. Nous dénonçons la tentative d'un groupe à tendance fasciste d'organiser la mise en place d’un couvre-feu dans le quartier de la Guillotière. Nous appelons la population à réagir, en interpellant les autorités préfectorales pour leur demander de faire cesser les agissements de ces groupes qui tentent de se constituer en milice. Les rues de Lyon sont ouvertes à toutes les Lyonnaises et à tous les Lyonnais, sans aucune distinction. Nous refusons de voir un groupuscule de quelques dizaines d'individus ultra-violents et haineux prétendre faire la loi dans notre ville et dans nos quartiers.

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 12:47

26 mai 2014 : Conférence d’Alain Soral à Meyzieu autorisée par le préfet

7 juin 2014 : Concert européen néo-nazi à Pollionnay autorisé par le préfet

13 juin 2014 : Spectacle de Dieudonné à l’Amphithéâtre Cité salle 3000/ Auditorium Lumière (complet place entre 38 et 55 euros = entre 114 000 et 165 000 euros de bénéfice !)

En trois semaines à Lyon et ses alentours, c’est trois événements fascistes et antisémites organisés sur Lyon et ses alentours. 1 par semaine. Sans aucune réaction de la part de la préfecture et avec mollesse par les politiques éluEs.

Deux jours après le rassemblement organisé par la communauté juive devant la préfecture pour exprimer son inquiétude légitime et dénoncer les agressions graves antisémites en France et à Bruxelles, le spectacle de Dieudonné aura donc lieu.

Avons-nous oublié le contenu et l’overdose de « quenelles » de janvier dernier ?

L’affaire Dieudonné avait défrayé les chroniques provoquant une quasi overdose de « quenelles ». Or, derrière ce soit disant geste antisystème ou une prétendue défense de la liberté d’expression, se cachent une vision haineuse de la société et des propos antisémites.

Dieudonné a basé son fonds de commerce sur l’agression systématique d’un groupe de personnes en raison de leur origine ethnique, de leur religion, et des horreurs qu’elles ont subies.

De plus, Dieudonné est parvenu à se placer en porte-parole d’un argumentaire antisystème et de défense des démunis alors qu’il a organisé son insolvabilité de façon à échapper aux condamnations financières, qu’il s’agisse d’amendes pour l’État ou de dommages et intérêts pour les associations qui l’ont poursuivi, avec succès, en raison de sa rhétorique haineuse et antisémite.

Avons-nous oublié les liens de Dieudonné avec le groupe d’extrême droite Egalité et Réconciliation lui aussi autorisée à Meyzieu en mai dernier ?

Dieudonné est en liens étroits avec des groupuscules d’extrême-droite comme Égalité et Réconciliation (cf. le livre « La galaxie Dieudonné » de Briganti Michel, Déchot André, Gautier Jean-Paul) ; avec le GUD responsable d’agressions à Lyon, la famille Le Pen, les négationnistes ; ainsi que ses condamnations.

Non Lyon ne doit pas être le lieu de tous les rassemblements fascistes et antisémites !

Le collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite alerte et dénonce les dérives antisémites et les rassemblements néo-nazis dans l’agglomération lyonnaise.

Le collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite demande fermement au Préfet Monsieur Carenco de prendre, ENFIN, ses responsabilités et d’annuler le spectacle de Dieudonné à Lyon ce vendredi 13 juin.

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 16:44
ASSISES CONTRE L’EXTREME DROITE

28 ET 29 JUIN 2014 à Paris

Les élections municipales ont été marquées par un vote important en faveur des listes d’extrême droite. Celle-ci, qui obtient plus d’un millier de sièges de conseillers municipaux, dirigera 15 villes dans les 6 prochaines années, 11 FN et 4 Ligue du Sud. Le Front national a gagné son pari de s’implanter, placer des élu-e-s, leur conférant ainsi une vitrine institutionnelle, étape nécessaire pour conquérir davantage de pouvoir lors des prochaines élections : européennes et nationales.

Les reculs et défaites du mouvement social face aux exigences de la finance, le choix d’une politique par le pouvoir qui favorise l’accroissement des inégalités et de la pauvreté, les « affaires » qui souillent la vie politique nationale et locale, ont entraîné une forte abstention populaire et une colère dévoyée par le Front National.

Le F.N. s’est aussi nourri de la propagation des idées réactionnaires, racistes, antisémites, sexistes, homophobes et nationalistes diffusées par les « Manif pour tous », « Printemps français », « Journée de retrait de l’école » et autre « Jour de colère »... La complicité idéologique d’une partie importante de la droite avec les thèmes frontistes a contribué aussi fortement à la banalisation de ce vote extrémiste. Les politiques continues - de droite comme de gauche - de chasse à l’humain et reconduites forcées, ont légitimé les idées racistes.

Face à cette recrudescence réactionnaire, les syndicats, les associations, les réseaux et les collectifs doivent faire converger leurs actions.

C’est dans ce but que nous organisons les assises contre l’extrême droite, ouvertes à tous ces acteurs, les 28 et 29 juin 2014 à Paris. (Voir modalités d’inscription ci-après)

L’heure n’est ni à la résignation ni au fatalisme mais à la mobilisation la plus large et unitaire face au parti de la Haine et ses satellites.

COordination Nationale contre l’EXtrême-droite

PROGRAMME :

Samedi 28 juin 2014

11:00 - 13:00 : Accueil / Buffet

13:00 - 14:00 : Introduction des assises en plénière

14:00 - 17:00 : 4 ateliers :

- Le FN au pouvoir, le pouvoir du FN

- L'extrême droite dans la rue

- quel antifascisme en Europe ?

- La jeunesse face à l'extrême droite

17:00 - 17:30 : Pause

17:30 - 19:00 : Synthèse des ateliers

Dimanche 29 Juin 2014

9:00 - 9:30 : Accueil / Café

9:30 - 11:00 : 4 ateliers sur le même thème :

"Comment lutter contre l'extreme droite (outils et échéances)"

11:00 - 11:30 : pause

11:30 - 13:30 : pleinière ( synthèse des ateliers et décisions)

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 08:56

Le Collectif de Vigilance 69 contre l’extrême droite dénonce l’organisation de la manifestation « Jour de Colère » à Lyon ce dimanche 6 avril.

En effet, leur dernière manifestation s’est illustrée par des slogans particulièrement abjects tels que « Juif, juif, hors de France », « Mort aux pédés » ou encore « On entend plus chanter clément Méric ». Si la liberté d’expression et la liberté de manifestation sont garanties en France, elles ne peuvent servir de prétexte à libérer la parole raciste, antisémite, homophobe ou sexiste. De tels propos ne sont pas de simples opinions mais bien des délits qui doivent être sanctionnés avec fermeté.

Qui se cache derrière « Jour de colère » ?

Né de l’éclatement de la nébuleuse « Manif Pour Tous » Jour de Colère rassemble la frange la plus réactionnaire et la plus intolérante de notre pays : identitaires, nationalistes, groupes religieux intégristes (Civitas, Printemps Français, …) en passant par les antisémites « dieudonistes » et collectifs anti « mariage pour tous » (Hommen, Antigones, …).

« Jour de Colère » est un vaste espace d’expression des fascistes et autres extrémistes.

Face à ce déferlement de haine nous ne pouvons rester apathiques !

Le collectif de vigilance condamne fermement le fait que le préfet Carenco ait pu autoriser une telle manifestation. Nous lui rappelons que les multiples débordements de leur dernière manifestation (le 26 janviers à Paris) ont abouti à plus de 250 gardes à vue. Le risque de trouble à l’ordre public est alors parfaitement avéré et suffisant pour justifier une interdiction.

Nous demandons aux autorités de prendre leurs responsabilités et de condamner fermement tous les dérapages fascistes, racistes, antisémites, homophobes, etc. qui ne manqueront pas de se produire ainsi que les débordements violents, parfaitement prévisibles, de ces groupuscules.

Nous, citoyen-ne-s, ne pouvons accepter, que dans nos rues, dans nos villes, dans notre pays de telles paroles et de tels actes se libèrent et se propagent !

Partager cet article

Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Catégories