Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:30

 

Les évènements racistes et xénophobes se multiplient au Virage Sud de Gerland.

 

Lors du match contre Montpellier, le 27 août dernier, une échauffourée a éclaté entre supporters héraultais et certains lyonnais dans les travées du virage sud.

Sur une vidéo amateur, on entend très bien certains « supporters » lyonnais entonnés des cris de singes puis un très reconnaissable « White Power » à la fin de celle-ci à l'encontre de leurs homologues montpelliérains (lien vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=DO5PjHw5Qgw).

 

Lors du match suivant contre Marseille, un individu se trouvant dans la tribune réservée au kop de supporters du virage sud a été interpellé par la police suite à ce qui semblait être  un salut nazi.

Le stadier qui a formellement reconnu le geste s'est fait prendre a partie par des proches de l'individu empêchant ainsi son éviction de la tribune. Il faudra l'intervention de policiers en civil pour l'extraire et permettre son interpellation.

Passé en comparution immédiate, ce jeune homme a été relaxé au bénéfice du doute ; cette décision allant à l'encontre de la parole du stadier venu témoigner et qui aurait (selon le juge) mal reproduit le salut nazi aperçu le soir du match.

 

Une nouvelle fois, le Collectif 69 de Vigilance contre l'Extrême-Droite ne peut que s'alarmer du fait que ces gestes ou chants racistes devenus de plus en plus courant sur Lyon (à l'intérieur ou hors du stade) restent impunis.

 

Mais est-ce que ces évènements sont vraiment une surprise ?

 

Nous avions montré dans un dossier (voir celui du local néo nazi de Gerland) et par divers communiqués (voir le communiqué sur l'attaque d’un bar du 1er arrondissement, celui sur la manifestation fasciste d'octobre dernier lors du mouvement sur les retraites ou encore celui sur la marche des cochons) les accointances entre des groupes de supporters fréquentant le stade et différents  groupuscules d'extrême-droite.

Il est aussi connu que le virage sud abrite des groupes non-officiels (comme la « Mezza Lyon ») qui échappent donc à toute menace de dissolution (et qui permet à des groupes officiels de rejeter la faute sur des individus).

Cette existence officieuse leur permet d'agir de manière individuelle tout en en se retrouvant en tant que groupe au stade.

Nous avions eu vent de rumeurs l'été dernier de la création d'un groupe de nazis hooligans voulant politiser à leur manière la tribune occupée : les évènements de ces derniers temps laissent supposer que celles-ci disaient vraies...

 

Pour toutes ces raisons, le Collectif 69 de Vigilance ne s'étonne malheureusement pas de voir et d'entendre dans l'enceinte du stade des gestes ou chants fascistes, qui sont d'ailleurs monnaie courante lors des déplacements.

Nous aimerions que les personnes se rendant au stade prennent conscience de la gravité de ces gestes et du danger représenté par ces individus.

Nous souhaitons que les instances du club agissent durement contre ces groupes qui polluent le stade et les rue lyonnaises.

Nous souhaitons que ne s’installe pas une impunité judiciaire et que tout acte délictueux - tel un salut nazi – soit condamné, pour ne pas laisser s’installer un coupable silence.

 

      [dans la première version du communiqué, "la section sans nom" apparaissait dans un des paragraphes alors qu'elle n'avait pas lieu d'être]

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 12:33

Le Colectif 69 de Vigilance contre l'extrême-droite déplore et condamne l'organisation de prétendus "Etats Généraux de la laïcité" à Lyon ce vendredi 30 septembre.

 

Ces derniers participent à la propagation d'un discours visant à stigmatiser la minorité musulmane de France sous couvert de lutter pour la "laïcité" et le "féminisme".

 

En effet, tant par le choix des intervenants que par celui du programme (qui présente à tort le "voile intégral" et la présence d'"intégristes", sous-entendu musulmans, comme les principaux voire les seuls ennemis de la laïcité), les organisateurs de ces Etatd Généraux nous font comprendre que c'est bien l'islam qui est le sujet principal de cet évènement.

 

Nous souhaitons rappeler aux intervenants et dénoncer :

 

  • Le rôle actif de Michelle Vianès dans l'organisation de ces Etats Généraux. Elle a participé aux "Assises contre l'Islamisation" organisées par le Bloc Identitaire et Riposte Laïque à Paris en décembre 2010 et publie régulièrement sur le site du même nom. Michelle Vianès se sert de la cause féministe comme d'un porte-voix pour développer ses idées hostiles aux musulmans.
  • Le fait quela laïcité, valeur à laquelle le collectif de vigilance est attaché, n'a pas vocation à stigmatiser une minorité religieuse mais à préserver la liberté de conscience de chacun. Il nous paraît ainsi étonnant que le programme des Etats Généraux ne mentionne pas d'autres questions que celles touchant à l'Islam.
  • Le fait que le sexisme n'est pas l'apanage d'une religion, d'une culture ou d'une couleur en particulier et quele féminisme a vocation à lutter pourl'émancipation de toutes les femmes, et non pas pour la stigmatisation de quelque-un(e)s.

 

Nous invitons chacun des intervenants attachés à la laïcité et au combat féministe à annuler leur participation et à condamner publiquement cet évènement qui ne pourrait que conforter l'extrême-droite lyonnaise et les thèses qu'elle défend.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 14:17

manif 8 octLe 08 octobre, l'extrême-droite la plus radicale a pour projet de défiler à Lille,
sous le mot d'ordre sans-surprise de la lutte contre l'islamisation avec, par la
suite, une « fête du cochon » dans la soirée.
Un programme qui ressemble étrangement à « la marche des cochons lyonnaise » du mois
de mai et qui a servi de test pour les réseaux d'extrême-droite français.
De fait, la manifestation de Lille aurait vocation à devenir un événement annuel à
la manière du défilé du 09 mai à Paris, petite sauterie regroupant tout ce qui se
fait de mieux dans le gratin « nationaliste-révolutionnaire » (Nationalistes
Autonomes, Troisième voie, Parti Solidariste)

La région lilloise devient, à l'image de la région lyonnaise, un bac à sable pour la
frange nationaliste la plus radicale : implantation du local « identitaire » de la
« maison flamande », à l'origine de nombreuses agressions à Lambersart, attaque de
syndicalistes à Auchel, tentative de développement de « syndicat nationaliste », qui
voudrait lutter au côté des patrons contre les immigré-e-s dans certaines boites...

Nous devons absolument empêcher cette manifestation de se dérouler. Tout d'abord,
nous ne pouvons tolérer que des réseaux incitant à la haine raciale et nostalgiques
des régimes fascistes puissent défiler impunément, repoussant toujours plus loin la
bienveillance des autorités vis à vis de ces organisations.

Ensuite, parce qu'elle représente un danger pour tout-e-s les habitant-e-s de Lille.
À Lyon, suite à la « marche des cochons », un kebab a été saccagé, le quartier
Saint-Jean a été rythmé par des chants et des saluts nazis, des militant-e-s ont été
attaqué-e-s par des membres de l'extrême-droite armés, deux personnes se sont faites
agresser et l'une d'elle a eu la mâchoire brisée par des coups de barre de fer, un
bar à la Croix-Rousse a été attaqué par une vingtaine de nervis beuglant là encore
des chants nazis et des appels à la suprématie de la race blanche, et enfin, des
individu-e-s, dont le seul tort est d'avoir croisé leur route et d'être métissé-e-s,
se sont fait également agresser et l'un d'eux a failli avoir une croix gammée gravée
au cutter sur le front.

Voilà ce qui attend la ville de Lille lorsque débarqueront les militants les plus
violents venus de toute la France, pas seulement pour manger du cochon à l'heure de
l'apéro.

Nous Collectif de Vigilance contre l'extrême-droite 69, soutenons tous les
collectifs progressistes qui s'organisent contre l'extrême-droite dans le Nord.

Nous exigeons, au côté des organisations lilloises, l'interdiction de cette
manifestation qui appelle à la haine et à la violence raciste.

Nous appelons l'ensemble des militant-e-s et individu-e-s à participer massivement à
la manifestation antifasciste du 08 octobre.

En ces temps de crise capitaliste, la réaction fascisante donne de la voix. Face au
chômage, à la précarité, à la misère et à la guerre, le racisme et la xénophobie
sont l'arme des exploiteurs pour diviser les classes populaires. Ne soyons pas
dupes, l'extrême-droite n'a jamais apporté de réponse « sociale », seulement des
solutions racistes et la désignation facile de boucs-émissaires en lieu et place de
la lutte contre les exploiteurs et les inégalités.

À Lyon comme partout, il est nécessaire de nous organiser face aux agressions
physiques et aux tentatives de restructurations de l'extrême-droite.

Ne cédons pas un pouce de terrain à l'extrême-droite !
Uni-e-s et solidaires face au racisme !
Dans nos villes et nos quartiers organisons nous pour faire reculer les racistes et
les réactionnaires !
Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 11:34

Solidarité avec le Comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté.

 

Le collectif de Vigilance 69 tient à montrer sa solidarité avec le comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté et son soutien à l’ensemble des initiatives prises pour dénoncer et faire dissoudre l’organisation raciste et fasciste Front Comtois.

 Le travail mené par les collectifs antiracistes (voir dossier sur le net)  a réussi à montrer la réalité de cette organisation, véritable instigatrice d’incitations à la haine et à la violence raciale. L’aboutissement de ce travail sera  le procès qui se déroulera le 8 septembre à Montbéliard.

 En réalité, le Front Comtois, dans la droite lignée des initiatives dites « identitaires » et « régionalistes », n’est de fait qu’un regroupement des éléments les plus radicaux et les plus violents de l’extrême-droite, qui s’il désire s’afficher en tant qu’organisation « respectable », montre son vrai visage lors de ses « actions ».

Symbolique du suprémacisme blanc (celtique), lien avec d’autres organisations révisionnistes, saluts et rhétoriques nazis sont monnaies courantes de ce mouvement. Il suffit pour cela de consulter la presse locale et nationale, ainsi que le regroupement d’informations réalisé par le Comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté.

 Nous, Collectif 69 de Vigilance, tenons à montrer notre solidarité dans notre lutte contre l’extrême-droite et ses violences, et nous nous associons à la demande de dissolution du Front Comtois. Il est de fait scandaleux qu’une organisation dont les autorités connaissent les dérapages puisse continuer à exister et à se développer en toute impunité.

Nous exigeons que la justice aille jusqu’au bout et condamne comme il se doit les violences et les incitations à la haine raciale.

 En Franche-Comté comme à Lyon, ces organisations ne sont qu’une vitrine des pires relents xénophobes et fascisants.De plus, le dossier réalisé par le Collectif de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté met clairement en évidence les liens entre le Front Comtois et Lyon Dissident/Bunker Korps (groupuscule néo-nazi) ainsi que Troisième Voie, présentes toutes deux malheureusement sur Lyon.

 En Franche-Comté, comme ailleurs, dissolution et condamnation de toutes les organisations d’extrême-droite xénophobes et violentes !!

 

Collectif 69 de Vigilance contre l’Extrême-Droite

 

 

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 14:30

Saccage d'un bar par des hooligans lyonnais en plein centre ville

 

Samedi 13 août vers 16h, rue Lanterne dans le 1er arrondissement, un bar va être saccagé par des hooligans...

 

La saison de football a repris et nous sommes à quelques heures du coup d'envoi du premier match de la saison match à Gerland.

Tout à coup, une vingtaine de "supporters" appartenant apparemment a un groupe de supporters  ayant résidence à Gerland quitte le bar "le Wallace" où ils ont l'habitude de venir le week-end, traverse le pont et se dirigent en direction des Terreaux.

 

Quelques minutes plus tôt, un des leurs collègues s'étaient fait affiché en pleine rue par trois camarades antifascistes qui l'avait traité de "nazi" (ce que son accoutrement laissait fortement présagé).

Malheureusement pour les trois camarades, ils furent vite repérés par la vingtaine de hooligans et se réfugient dans un bar rue Lanterne, et là en plein centre ville un samedi, les pseudos-supporters vont se livrer à une véritable attaque du bar en question.

 

Le gérant va tout faire pour protéger (avec l'aide d'un salarié d'un commerce avoisinant) son bar et ses clients dont certains sont mineurs mais ils ne pourront rien faire face à un tel déchaînement de haine et de violence : la balustrade est cassée (ils se serviront des planches pour frapper une des personnes défendant le bar); les chaises, les bouteilles et même les plantes sont lancés à l'intérieur du bar...

A la fin, les nervis finissent par partir en scandant un dernier "Lyon Lyon Hooligans"...

 

Au bout d'un certain temps, la police arrive mais les témoins sont tellement choqués qu'ils n'ont pu détailler précisément l'attaque; mis à part le fait qu'un des agresseurs avait un bras dans le plâtre et qu'un autre a été blessé à l'oreille.

Résultat : 400 euros de frais pour le gérant...

 

Le collectif 69 de Vigilance contre l'extrême-droite ne s'étonne pas de ce nouveau déferlement de violence commis par les pseudo-supporters de Gerland; en effet, nous avions déjà fait le lien entre des groupes issus du stade et la manifestation fasciste d'octobre dernier lors du mouvement social, et lors de la marche des cochons du 14 mai qui avait rassemblé tout le "gratin" de l'extrême-droite lyonnaise.

 

Il n'est un secret pour personne que le stade de Gerland compte en son sein des groupes de supporters très proche des mouvances d'extrême-droite mais cela devient plus que gênant (même si cela l'est aussi à l'intérieur du stade) quand la violence sort du stade et vient se répandre dans le centre ville lyonnais.

 

Nous insistons une nouvelle fois sur le fait que la violence ne vient que d'un seul côté!

 

Nous nous étonnons par contre que ce saccage n'ai été relaté dans la presse écrite ou internet pourtant si alerte quand un délit de ce genre est commis. Et nous le sommes d'autant plus quand un site d'information sur le web donne la parole sans aucune analyse, ni opposition ou investigation à ces groupes de supporters (voir article de Lyon Capitale).

 

Nous restons plus que jamais vigilants face à ces groupuscules haineux et nous continuerons à lutter contre ce fléau.

 


Collectif 69 de Vigilance contre l'extrême-droite en collaboration avec le bar attaqué.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 08:28

A Saint-Jean plus qu'ailleurs, l'extrême-droite prospère :

Ne laissons pas faire !!!

 

 

Le collectif 69 de vigilance contre l'extrême-droite tient à sensibiliser les habitant-e-s de Saint-Jean sur cette question.

En effet, les "identitaires" du groupe "Rebeyne !" (groupuscule d'extrême-droite) y sont particulièrement actifs et implantés, comme le montre le rassemblement qu'ils ont organisé place Saint-Jean le 14 mai dernier - ayant donné lieu à un déferlement de violence et de haine raciste (slogans islamophonbes, saccagfes de restaurants kébabs, saluts nazis...) - ou comme le prouve encore l'ouverture en octobre dernier du local "La Traboule" en plein Saint-Jean, entre le 3/5 et le 5 Montée du Change, d'où ils diffusent leur idéologie rétrograde et s'entraîne à la boxe notamment.

 

Qui sont les "identitaires lyonnais" utilisateurs de ce local?

Le groupuscule "Rebeyne!" est une déclinaison locale du "Bloc Identitaire" - parti politique fondé en 2003 et présidé par Fabrice Robert, ex-dirigeant d'Unité Radicale" - (organisation d'extrême-droite antisémite dissoute en 2002 pour "propagation d'une idéologie raciste tendant à encourager la discrimination, la haine et la violence").

 

"L'idéologie identitaire"

Leur rhétorique consiste à utiliser le concept subtil d'identité pour s'affranchir de tout préjugé raciste. Ainsi, selon leur conception raciale raciste de l'identité - c'est à dire une Europe blanche (et chrétienne) - l'extra europpéen n'a pas sa place en Europe car les différences culturelles seraient de nature à provoquer un délitement des identités, autrement dit l'absorption d'une identité au profit d'une autre.

En conséquent, "chaque peuple doit pouvoir s'épanouir sur sa terre" comme on peut le lire sur leur site. Il s'agit là d'une conception "éthno-différencialiste" conduisant à refuser tout multiculturalisme ou mixité.

Factuellement, cela donne donc "les nôtres (les blancs) avant les autres (les non-blancs), selon les mots du président du "Bloc Identitaire". Leur fameux slogan "0% raciste, 100% identitiare" censé les "dédiaboliser" est donc à mille lieux de la réalité.

Selon leur conception, les musulmans représentent donc les "envahisseurs" à combattre et face auquel il convient de "résister" et de se "défendre"!

Ne les laissons pas propager leurs idées nauséabondes!

 

Appel à témoignages

Etant donné les graves agressions qui ont lieu depuis plus d'un an dans le quartier Saint-Jean, le Collectif 69 de Vigilance appelle les habitant-e-s, les commerçant-e-s, employé-e-s, associations du quartier et toutes autres personnes ayant connaissance d'informations concernant les "identitaires", leurs agissmeent s dans le quartier de Saint-Jean, à nous adresser leurs témoignages sur le mail du collectif (apa69@riseup.net) ou en appelant la mairie du 5ème arrondissement au 04-78-42-13-81, et ce afin de faire dissoudre l'organisation des "identitaires", de faire fermer leur local et d'obtenir la fin des agressions physiques commises par ces individus.

 

 

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 12:28

Le 22 juillet 2011, Andres Behring Breivik, auteur d'un véritable carnage en Norvège ayant fait 77 morts, a très vite avoué ses liens avec l'extrême droite européenne.

En effet, celui-ci n'a fait aucun mystère sur ses motivations dans ses propos et écrits. Il se dissocie clairement de la mouvance nazie et se dit en croisade pour sauver la Norvège et l'Europe de l'Ouest face à la prétendue invasion musulmane.

Il s'en est pris à ceux qui selon lui ont sapé les fondements de la civilisation européenne en favorisant l'émergence du multiculturalisme.

Le Collectif 69 de Vigilance ne peut fermer les yeux, et ne pas faire le lien entre ce discours et celui déversé depuis quelques temps par les groupuscules identitaires présents notamment à Lyon (Rebeyne, Riposte Laïque...), ainsi que les faits de violences de ces groupes (voir notamment notre communiqué de presse suite au rassemblement des cochons du 14 mai et la longue liste d'agressions sur Lyon depuis plus d'un an).

Nous retrouvons clairement un lien entre l'éthno-différencialisme (paravent du racisme) assumé par les identitaires défendant le concept d'une Europe blanche et chrétienne (chacun dans son pays avec sa culture); les théories racistes de l'English Defense League (présente au côté des identitaires le 14 mai à Lyon) et celles défendues par le tueur norvégien.

Et il suffit d'avoir été sur le site fdesouche (référence de la fachosphère), ou sur des blogs politiques (notamment celui de Jacques Coutela) et de lire les commentaires pour voir le rapprochement idéologique des mouvements identitaires français avec ses homologues européens.

Le Collectif 69 de Vigilance dénonce depuis un an ces groupuscules et ses faits de violences.

Nous alertons une nouvelle fois les lyonnaises et lyonnais sur le danger que représente ces groupuscules d'extrême-droite. Nous demandons la fermeture du local « La Traboule » situé montée du Change dans le 5ème arrondissement et la dissolution du groupe identitaire Rebeyne qui gère ce lieu de propagation de haine.

Pour mettre fin aux violences de ces groupuscules d'extrême-droite, les autorités compétentes doivent prendre leurs responsabilités!!

 

Le collectif 69 de Vigilance contre l'extrême-droite

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 15:33

Des violences lyonnaises d’extrême-droite à celles de Norvège


Il ne s’agit pas ici de tenter de ramener à nous la couverture médiatique des drames norvégiens. Ou de comparer ce qui n’est pas comparable. Mais de montrer dans quelle mesure les violences et les théories d’Anders Breivik ne sont pas celles d’un fou, d’un néo-nazi taré ou d’un loup solitaire [1] égaré qui aurait grappillé sur internet des idées alambiquées pour s’en faire une folle croisade... Mais qu’elles sont représentatives d’un courant dont les théories et pratiques sont malheureusement connues sur Lyon.

Cibler et attaquer les personnes opposées au racisme

Depuis 18 mois, les vio­len­ces d’extrême droite contre des mili­tant-e-s anti­ra­cis­tes, anti­fas­cis­tes ou tout sim­ple­ment liber­tai­res se sont mul­ti­pliées à Lyon. Celles qui ont fait l’objet de plain­tes ont cumulé plus de 270 jours d’ITT, sans comp­ter celles qui n’ont pas été trans­mi­ses à la jus­tice comme la der­nière. La plu­part d’entre elles n’ont rien à voir avec des ren­contres mal­heu­reu­ses dans une ville deve­nue trop petite pour un mou­ve­ment liber­taire rela­ti­ve­ment implanté et des mou­ve­ments racis­tes radi­caux cher­chant à s’affi­cher sur le ter­rain. Le Préfet a beau parler d’une gué­guerre, expli­ca­tion bien pra­ti­que reprise par la plu­part des jour­naux locaux, il s’agit en fait d’une stra­té­gie au long cours de ter­ro­ri­sa­tion, de plus en plus grave. Pour ne citer que les épisodes lyon­nais les plus mar­quants sur cette ques­tion depuis début 2010 [2] : 
- atta­que d’une manif anti­ra­ciste contre le projet de loi Besson ; 
- attente et agres­sion de mili­tants syn­di­ca­lis­tes reconnus comme tel alors qu’ils vont au res­tau­rant, avec barres de fer et chaî­nes de vélo ; 
- guet-apens de per­son­nes iso­lées sor­tant d’un concert dans un squat, à coups de barre de fer et de battes de base-ball ; 
- agres­sion de mili­tants dif­fu­sant des tracts à l’entrée d’un lycée, au gomme-cogne ; 
- suivi, attente et agres­sion vio­lente d’une per­sonne iden­ti­fiée comme étant proche d’anti­fas­cis­tes dans son hall d’immeu­ble.

JPEG - 214.6 ko
Nervis d’extrême-droite devant la cathédrale St Jean lors du Kiss-In

Il nous semble que Breivik, dans toute sa para­noïa et son délire, a pla­ni­fié, orga­nisé son mas­sa­cre en pre­nant la mesure de la haine dif­fu­sée à l’encontre des per­son­nes qui sont ici oppo­sées au racisme d’Etat, et celles en Norvère repré­sen­tant poli­ti­que­ment un sou­tien aux per­son­nes immi­grées. Tous les jours des mes­sa­ges de ce type sont publiés par de poten­tiels Breivik sur leurs sites de pro­pa­gande, de Novopress [3] à Fdesouche [4], comme sur les forums des jour­naux indus­triels, du Progrès au Figaro en pas­sant Libération, qui leur ser­vent de for­mi­da­bles cais­ses de réso­nance.

En abat­tant froi­de­ment des dizai­nes de jeunes du Parti tra­vailliste, Breivik cher­che à mon­trer à cette mou­vance isla­mo­phobe plus ou moins orga­ni­sée tout à la fois une cible et un modus ope­randià suivre. Cette mou­vance s’y reconnait d’ailleurs : elle dénonce dans cet atten­tat un com­plot franc-maçon tout en for­mu­lant des mena­ces simi­lai­res à peine voi­lées et en trou­vant des excu­ses au mas­sa­cre (Riposte Laïque, Bloc Identitaire, etc.).

" Pourquoi a-t-il ciblé ses com­pa­trio­tes et non ceux qui font l’objet de ce qui serait, d’après la presse, sa haine ordi­naire, les musul­mans ? Si la chose était avérée, je l’expli­que­rais tout sim­ple­ment par le détour­ne­ment de sa haine envers ceux qui ont toléré, rendu pos­si­ble ce mul­ti­cultu­ra­lisme et le rem­pla­ce­ment de popu­la­tion qui lui serait devenu insup­por­ta­ble. " 
Riposte Laïque [5]

L’extrême-droite lyon­naise, néo-nazie ou « iden­ti­taire », n’a elle pas attendu Breivik, même si ses actes peu­vent paraî­tre anec­do­ti­ques au regard d’Utoeya. Cette vio­lence prend la forme quasi reli­gieuse d’une puni­tion à l’égard non pas des immi­gré-e-s mais de celles et ceux, qui, cons­ciem­ment, volon­tai­re­ment, pen­sent que l’immi­gra­tion ne doit pas servir de main d’oeuvre cor­véa­ble à merci qu’on jette quand on n’en a plus besoin, qui refu­sent qu’une reli­gion fasse office de bouc-émissaire cari­ca­tu­ral, ou qui n’ont pas le sen­ti­ment para­noïa­que de perdre leur culture (cari­ca­tu­rée, fan­tas­mée) au contact des autres.

L’acte lui-même de Breivik, par son carac­tère mons­trueux, de masse, a pour effet (ou pour but) de désin­hi­ber la vio­lence des isla­mo­pho­bes, en la légi­ti­mant théo­ri­que­ment d’une part, et d’autre part en ren­dant mineure toute future agres­sion. Il faudra long­temps espé­rons-le avant qu’un mas­sa­cre de cette ampleur ait à nou­veau lieu en Europe mais il reste toute la place à ces vio­len­ces quo­ti­dien­nes, de har­cè­le­ment, atté­nuées par avance par la radi­ca­lité de cette décla­ra­tion de guerre.

Breivik, un nazi ? Identitaire plutôt

Alors que l’on se plait chez nos éditocrates à nous res­sor­tir le cliché des nazis, et avec elle une peste brune cari­ca­tu­rale, tatouée jusqu’au cou, bête à manger du foin avec une pas­sion com­pul­sive pour l’ico­no­gra­phie de la seconde guerre mon­diale [6], il nous semble impor­tant d’ana­ly­ser le dis­cours de Breivik pour le situer clai­re­ment dans la famille de l’extrême-droite. Il se dis­so­cie très clai­re­ment des nazis [7], dont il qua­li­fie l’idéo­lo­gie de « hai­neuse ». Il appa­raît beau­coup plus proche théo­ri­que­ment des Identitaires, implan­tés entre autres à Lyon, notam­ment : 
- par la cen­tra­lité de son isla­mo­pho­bie ; 
- à tra­vers la para­noïa d’une extinc­tion cultu­relle de l’Ouest de l’Europe (l’Occident) ; 
- par son sou­tien affirmé à la poli­ti­que de l’Etat israë­lien [8].

Accessoirement, il est en rup­ture avec une extrême-droite par­le­men­ta­ri­sée, plus rin­garde théo­ri­que­ment, et peut-être moins radi­cale dans ses propos. Pour autant il n’est pas hos­tile à la conquête du pou­voir par les urnes, comme nos Identitaires, tandis que chez les néo-nazis cela tient actuel­le­ment de l’épiphénomène. Les Identitaires ont bien reconnu leur proxi­mité théo­ri­que, en héber­geant rapi­de­ment en Russie la vidéo de Breivik pour pou­voir la dif­fu­ser à la une de leur pseudo agence de presse [9] Novopress le len­de­main du mas­sa­cre, ainsi que son traité pra­ti­que de ter­ro­ri­sa­tion.

La ques­tion qui taraude : com­bien d’Identitaires fran­çais ont-ils reçu le mail de Breivik du 21 juillet qui conte­nait son opus­cule [10] ? Il est à peu près sûr que cer­tains l’ont reçu, étant donné 
- les liens qui ne sont plus à démon­trer du nor­vé­gien avec l’English Defence League anglaise [11] ; 
- les rela­tions étroites des Identitaires fran­çais avec le groupe anglais, qui s’était déplacé en masse pour la marche avor­tée « des cochons » à Lyon, en mai der­nier [12] ;

JPEG - 75.3 ko

- l’uti­li­sa­tion impor­tante de Facebook parmi les deux grou­pes, l’un des moyens appa­rem­ment par lequel Breivik com­mu­ni­quait inter­na­tio­na­le­ment et sur­tout grâce auquel il a choisi les des­ti­na­tai­res de son docu­ment. On saura cer­tai­ne­ment pro­chai­ne­ment qui de nos petits iden­ti­tai­res lyon­nais l’a reçu.

Une stratégie médiatique

Enfin, ce qui rap­pro­che le plus Breivik des « Identitaires » c’est sa stra­té­gie média­ti­que uti­li­sant l’ensem­ble des tech­ni­ques de com’ qu’on peut appren­dre dans une Ecole de Commerce. Teaser, vidéo, stra­té­gie en réseaux sociaux, maî­trise de son image [13], com­mu­ni­ca­tion gra­phi­que et mar­quante, com­pré­hen­sion pré­cise du fonc­tion­ne­ment des jour­na­lis­tes et des jour­naux [14], notion d’événement, de buzz, etc. Rien ne manque à la pano­plie du serial killer mar­ke­teur, comme à celle du radi­cal hai­neux d’extrême-droite déguisé en petit citoyen inof­fen­sif amou­reux de son picrate. Ca tombe bien, ils ont des « concepts » qu’on peut faci­le­ment repren­dre : depuis la presse qui donne un for­mi­da­ble écho à un ras­sem­ble­ment ridi­cule à Lyon, jusqu’à l’assem­blée natio­nale et l’igno­ble apéro sau­cis­son-pinard isla­mo­phobe pour la partie voyante et décom­plexée, le reste se retrou­vant dans des textes de lois. Jusqu’au jour où le masque du concept tombe et que le monde entier voit clair dans ce jeu.

De Lyon, nous envoyons un salut fra­ter­nel et déter­miné à toutes les per­son­nes tou­chées par cette froide et machia­vé­li­que décla­ra­tion de guerre.

Le nombre d’arti­cle sur le sujet sur inter­net est énorme, ci-des­sous quel­ques liens pour une mise en pers­pec­tive :

- Carnage d’Oslo : les droi­tes ultras fuient leurs res­pon­sa­bi­li­tés., com­pre­nant une mise en pers­pec­tive avec la situa­tion lyon­naise. (LePost.fr)

- Petites réflexions sur l’atten­tat et le mas­sa­cre per­pé­tré à Oslo. (bibifa.word­press.com)

- Des enne­mis ima­gi­nai­res qui font de vrais morts, avec entre autres infos inté­res­san­tes, une ana­lyse gra­phi­que de l’implan­ta­tion du terme « de souche » dans le champ lexi­cal.

- D’Oslo : « inex­cu­sa­ble » drame face au danger d’extrême droite, - inter­view de Mad Andreas, Institut de Sciences-Politique à Paris (rue89)

- À propos de la foca­li­sa­tion pre­mière des médias sur un atten­tat sup­posé « isla­mi­que », voir pour rappel un papier de 1995 dans le monde diplo­ma­ti­que, inti­tulé Experts en ter­ro­risme et fai­sant suite à l’atten­tat d’Oklahoma.

- Les réac­tions de l’extrême-droite fran­çaise sont très inté­res­san­tes. Plus inté­res­sante encore sont les réac­tions d’une partie de la droite (UMP, droite popu­laire) qui porte plainte contre le MRAP, suite au com­mu­ni­qué publié dans la presse.

Coté Front National, après les réac­tions de Gollnish, voici deux cap­tu­res d’écran assez éloquentes de la posi­tion de deux cadres de ce parti, dont un membre de son bureau poli­ti­que :

JPEG - 198.8 ko
Capture ecran blog Jacques COUTELA (FN)
JPEG - 160.4 ko
Capture ecran twitter de Laurent Ozon (FN)

Notes

[1] Sur la notion de « Lone wolf », voir Le cas Anders Behring Breivik : un imaginaire de « lone wolf » ? sur le blog Droites Extremes.

[2] Pour une liste plus exhaustive, voir l’article Retour sur 2 ans de lutte à Lyon contre l’extrême-droite et ses agressions.

[3] Les identitaires ont publié sur leur pseudo agence de presse, novopress, plusieurs articles au sujet du massacre. Après avoir affirmé que les liens d’extrême droite sur la page Facebook du tueur étaient le résultat d’un montage (Gabriac, es-tu là ?), ils se sont empressés de publier la vidéo du tueur, apologie de la croisade moderne contre l’islam.

[4] Fdesouche, après avoir recueilli des milliers de commentaires racistes, dont un grand nombre ne se privent pas d’approuver le massacre, au nom notamment d’une prétendue inévitable guerre civile européenne, titre en Une : « Immigration en Norvège : on ne reconnaît plus notre pays ! » histoire de légitimer un peu plus le massacre. voir notamment l’article Lu sur Fdesouche : Anders Behring Breivik « a des arguments cohérents ».

[5] Pour ne citer que cet article de Sylvia Bourdon du 25 juillet, d’autres du même acabit sont disponibles sur ce site, qui a pour vocation de fournir des kits d’argumentaires islamophobes tout prêts.

[6] Du genre de celle que nous offre régulièrement le site FafWatch.

[7] Sur Lyon, les Identitaires ne manquent pas non plus une occasion pour tenter de se dissocier publiquement des néo-nazis, stratégie électorale oblige, mais leurs fréquentations communes sont nombreuses et ils ne sont franchement pas assez nombreux pour organiser un rassemblement sans le renfort de ces troupes moins présentables. Le stade de Gerland sert de point de rencontre entre les deux groupes.

[8] Sur le soutien de Breivik à Israël et sa proximité théorique avec les auteurs israëliens les plus conservateurs voir les recensions de Nidal

[9] Qui ne trompe que Google News.

[10] Breivik aurait envoyé à 5700 contacts son manuel, ne voulant pas risquer sa non-diffusion par l’échec possible de son action. Le nombre est suffisamment large pour ne pas trop impliquer judiciairement les destinataires, mais pas assez important pour ne pas marquer localement ses contacts.

[11English Defence League, pour voir les liens suivre le compte Twitter @everythingedl de veille antifasciste sur le groupe islamophobe anglais. Voir aussi le site associé : Exposing The English Defence League (en) ainsi que les nombreuses captures d’écran à charge

JPEG - 65.9 ko
Un membre de l’EDL à l’entrée du local des identitaires lyonnais, Montée du Change à Saint-Jean

[12] L’EDL avait notamment été invité à Lyon par le Bloc identitaire à l’occasion de leur rassemblement du 14 mai dernier.

[13] Quand on voit sa tête sur les dernières photos, elles n’ont pas grand chose à voir avec celles du jeune blondinet diffusées dans un premier temps : c’était celle qui était le plus facilement retrouvable sur internet, son « avatar Twitter ».

[14] Qui ont ainsi, avec les réseaux sociaux, aidé à la diffusion massive de sa propagande, ce qui semble avoir été l’un de ses objectifs.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 08:59

Suite aux violences du 14 mai et à l’ouverture du local des identitaires montée du Change dans le Vieux Lyon, le collectif 69 de Vigilance contre l’Extrême-Droite a lancé un appel à témoignage auprès des habitant-e-s et commerçant-e-s du quartier que l’extrême-droite violente essaie d’annexer. Le collectif a reçu entre autres réponses cette lettre du représentant d’une association de commerçants, l’association Strada Nova, qui rassemble les riverain-e-s et commerçant-e-s de la rue Juiverie.

Lyon, le 15 juillet 2011

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur, Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême-droite,

Je tiens à vous remer­cier quant à la dif­fu­sion de votre appel « NE LAISSONS PAS FAIRE ! » et à la qua­lité de vos réflexions concer­nant les exac­tions et les vio­len­ces dont le Vieux-Lyon est actuel­le­ment le théâ­tre.

 

A votre infor­ma­tion, je sou­haite ajou­ter mon témoi­gnage et les éléments sui­vants.

 

Les com­mer­çants, arti­sans et habi­tants de la rue Juiverie (réunis dans l’asso­cia­tion STRADA NOVA que je repré­sente) ont en effet été confron­tés ces der­niers mois à plu­sieurs vio­len­tes mani­fes­ta­tions de rue en réu­nions ; ces der­niè­res par­tant de la montée du Change, à l’angle des rues Juiverie et de la Loge.

Au mois de mai et juin der­nier, nous avons vu des grou­pes d’une tren­taine de per­son­nes - armés de bâtons ou de barres - dans un état de déter­mi­na­tion ahu­ris­sant quant à agres­ser, en cou­rant de toute part, d’autres per­son­nes : de véri­ta­bles scènes de sou­lè­ve­ment plu­sieurs heures durant.

 

La cons­ter­na­tion s’est empa­rée des famil­les, enfants, per­son­nes âgées et des com­mer­çants du quar­tier, l’impact de ces invrai­sem­bla­bles déchaî­ne­ments de vio­lence se mesu­rant à la lumière des dis­cus­sions entres voi­sins, du trau­ma­tisme col­lec­tif évoqué et d’une peur quant à la menace de nou­veaux trou­bles met­tant en danger les inté­gri­tés - phy­si­ques et mora­les - des per­son­nes.

Cette situa­tion donne le sen­ti­ment à la popu­la­tion d’être sous la domi­na­tion d’une force incontrô­lée dont la logi­que lui est impo­sée, affec­tant l’acti­vité sociale, économique et bien entendu incom­pa­ti­ble avec l’accueil d’un nom­breux public sco­laire ou visi­teur du centre his­to­ri­que de la ville ; de fait, mena­çant les droits élémentaires de liber­tés de cir­cu­la­tion, de tra­vail et de sécu­rité publi­que.


Cet écrit est dicté pour que chacun com­prenne à quel point ces événements sont dévas­ta­teurs humai­ne­ment et impac­tent consi­dé­ra­ble­ment la qua­lité de vie de tout un quar­tier, expri­mée d’ordi­naire dans l’entente, la soli­da­rité et l’esprit de tolé­rance.


En vous remer­ciant encore pour votre action de sou­tien et en vous priant de bien vou­loir relayer ces propos.

 

Cordialement,

 

Association STRADA NOVA
(Habitants, arti­sans et com­mer­çants de la rue Juiverie).




PNG - 266.9 ko

Le collectif 69 de vigilance poursuit son appel, les témoignages pouvant être envoyés à apa69 (at) riseup.net .
Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 13:50

Le samedi 2 juillet, à l'aube, une jeune femme, identifiée par ses agresseurs comme proche de militant-e-s du collectif de vigilance 69, a été sauvagement agressée en rentrant à son domicile.

Un véritable piège, une action préparée. En effet, 3 hommes guettaient la victime dans la cage d'escalier de son domicile, à 6 h du matin. Après l'avoir poussée dans les escaliers puis rouée de coups, les agresseurs ont procédé à un violent interrogatoire, cherchant à soutirer des informations sur les milieux antifascistes.

De par leur tenue vestimentaire et leurs discours, il ne fait aucun doute que ces individus appartiennent aux mouvances d'extrême-droite.

Cette agression s'ajoute à une liste déjà trop longue de violences graves perpétuées à Lyon. Les victimes font les frais d'une stratégie calculée d'installation d'une ambiance de peur sur le territoire lyonnais.

Plus que jamais déterminé, le Collectif de vigilance 69 poursuivra ses actions contre toutes les mouvances de l'extrême droite, contre la banalisation de ses idées et contre la violence de ces différentes composantes.

 

Collectif 69 de vigilance contre l’extrême droite

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Catégories