Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 13:10

Lyon Dissident : Un local néo-nazi ayant pignon sur rue !

1

 

Soixante après la Libération, nombreuses sont dans la ville les traces de cette histoire douloureuse et héroïque des années sombres. C'est pourquoi, en 2010, le Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation a mis en ligne une carte très particulière. Elle répertorie les traces de la terreur nazi mais aussi de la Résistance (lieux, évènements) : www.carto2.lyon.fr/1939-1945/bg/config/lyon/.

Le but étant de rendre l'histoire concrète pour les lyonnais, de provoquer des réactions du type "cela s'est passé près de chez moi"... Malheureusement, à quelque pas de l'ancien local de la Gestapo avenue Bertholot (où des milliers d'hommes et femmes ont été brutalisé-e-s, torturé-e-s, exécuté-e-s), un nouveau lieu d'actualité est dorénavant à ajouter à cette cartographie de l'absurdité nazie.

 

Lyon Dissident / Bunker Korps Lyon / Blood and Honour Lugdunum

 

En effet, debut 2010, des néo-nazis ont ouvert un llocal "culturel" nommé le "Bunker Korps Lyon / Lyon Dissident" (http:www.lyondissident.org), au fond de l'impasse de l'Asphalte dans le 7ème arrondissement de Lyon (impasse perpendiculaire à la rue de gerland à la hauteur du numéro 22), pour promouvoir leur idéologie "White Power" et appeler à la "guerre raciale". Les individus animant ce local mettent en avant des convictions patriotiques, voir nationalistes tout en se défendant d'être assimilables à l'extrême-droite comme ils l'avancent sur leur blog. Les activités du local se concentrent autour de l'organisation de concerts et de soirées "avant-match" précédant les matchs de l'OL à domicile. Les groupes invités à jouer représentent la fine fleur de la scène "RAC" (Rock Against Communism). 

Ce lieu de part sa structure permet un bon nombre d'activités. Ainsi, y sont projetés les matchs de l'OL pour les IDS (interdits de stade), mais s'y produisent aussi des entraînements de freefight, des repas, des anniversaires, des évènements pour récolter de l'argent (kermesse) ou des ventes de vêtements.

Pour autant leur activité favorite est le salut nazi accompagné de la formule "Heil Hitler" (voir la fin de cette vidéo pris lors d'un concert du groupe Match retour) : http://www.myvideo.de/watch/7472315/ I S D o9 Lyon Frankreich.

Ce local est loué à des privés par l'association ROCK'N'GONES. celle-ci utilise comme paravent le nom LYON-DISSIDENT dans ses communications et pour son site internet (dont le nom de domaine a été acheté par un certain Théo Genin). LYON-DISSIDENT s'était fait connaître du grand public pour avoir tenté d'organiser un concert néo-nazi le 15 novembre 2008 à Vaise, mais annulé suite à une campagne d'information.

La charmante association ROCK'N'GONES est présidé par Renaud MANNHEIM, déjà bien connu des ervices de police pour avoir notamment organisé un concert RAC en octobre 2009 à proximité de Lyon qui avait réuni près de 150 néo-nazis dont certains originaires d'Italie, d'Allemagne et de Suisse.

Le trésorier de cette association, José MAGALHAES, a déjà fait parlé de lui pour son imlication dans une agression raciste courageuse à dix contre deux (un maghrébin et un asiatique) sur le quai Siant-Vincent à Lyon une nuit de juillet 2005. Il était en compagnie de joyeux spécimens, comme Danny GENTILHOMME qui a dans son palmarès plusieurs condamnations à des peines de prison et d'interdiction de stade pour ratonnades.

C'est ainsi que, depuis avril 2010, de nombreux concerts sont organisés dans le local, avec des groupes de la mouvance néo-nazi. Pourtant sur le site de LYON-DISSIDENT, le leader Renaud MANNHEIM dément tout rapprochement avec le milieu néo-nazi et se targue de défendre un patriotisme académique...

Pour le détail, on note que le numéro de téléphone indiqué sur les affiches/flyers de LYON-DISSIDENT est le même que sur certains flyers du Blood and Honour Lugdunum, ainsi que son adresse mail personnelle matchretour@yahoo.fr. Et à qui est attribué ce numéro de téléphone ? A Renaud MANNHEIM bien sûr ! De plus si on fait une recherche sur le site facebook à l'aide de cette adresse mail, on découve le profil virtuel de Mr MANNHEIM.

Voici deux affiches LYON-DISSIDENT : 

23

 

Les amitiés de LYON-DISSIDENT

C'est au travers de ce communiqué (voir ci-dessous) que les militants néo-nazi lyonnais ont officialisé leur coopération avec "Le Local" parisien et la "Vlaams Huis" lilloise. "Le Local" n'est pas tenu par n'importe qui, puisqu'il s'agit d'une figure de l'extrême-droite radicale (et néo-nazi) : Serge AYOUB. 

4

 

Au commencement était le Blood and Honour Lugdunum

Depuis l'année 2006/2007 un groupuscule néo-nazi du nom du Blood and Honour Lugdunum organise des concerts dans le département du Rhône. Plusieurs concerts ont eu lieu ces 4 dernières années. Cette mouvance de l'extrême-droite organise ses évènements le plus discrètement possible, par crainte des interdictions et de la répression judiciaire.

En novembre 2008, les militants du BHL ont tenté d'organiser un concert dans une salle municipale, au vu et au su de tous en avançant camouflé : LYON DISSIDENT était né. Le concert fut annulé sous la pression de la mairie comme expliqué plus haut.

 

Un local loué par une association déposée en préfecture !

En mars 2010 est déposée une associaiton en préfecture du rhône : ROCK'N'GONES. Le président n'est autre que Mr MANNHEIM, le trésorier Mr MAGALHES et le secrétaire MR SCARANO.

Ci-dessous, le grouep Match Retour sur scène dans leur local (Mr MANNHEIM au chant et le trésorier dit "Joebar" sur sa gauche). Le grouep joue également à l'étranger pour d'autres sections Blood and Honour. 

5

Mais cette fine équipe ne se contente pas d'organiser dans son coin des concerts et autres activités "culturelles". Ils s'investissent aussi ces derniers mois dans l'agitation de rue...

 

L'agitation lors de la manifestation antiraciste du 10 avril dernier : Hooligans, Mouvance Identitaire et néo-nazie

On retrouve sur cette photo le surnommé "Joebar" guitariste du grouep Match retour (le jeune homme avec une casquette et un blouson kaki type "bomber" tout à gauche de la dernière photo). il fut également arrêté lors du rassemblement hooligans/extrême droite du 22 octobre dernier venu "chasser les casseurs".

68

7-copie-1.jpg

 

Kiss-in à Saint-Jean le 18 mai 2010

Lors d'un rassemblement organisé par un ensemble d'associations gays et lesbiennes dans le quartier Saint-Jean sur le parvis de l'église, l'extrême-droite a voulu se faire passer pour les défenseurs de l'eglise Catholique aux cris de "cathophobie ça suffit".

Mais on a pu y retrouver là encore, des hooligans et la mouvance néo-nazi, représentée là encore, comme le montre la phot ci-dessous, par "Joebar", en retrait derrière l'individu levant les deux bras surla photo de droite.

910

 

Manifestation "anti-casseurs" du 22 octobre 2010

Pour l'occasion de nombruex hooligans interdits de stade se sont voulus défenseurs de l'ordre et auxiliaires de police. Les mêmes qui affectionnent le slogan "ACAB" (all cops are bastards) en le portant sur t-shirts et tatouages...

L'individu marqué d'un cercle rouge n'est autre que Mr Renaud MANNHEIM, président de l'association ROCK'N'GONES.

1112

 

Manifestation du 9 mai 2010 à Paris

Lors de l'habituelle commémoration pour Sébastien Deyzieu, nous avons pu voir deux groupuscules néo-nazi dévoiler leur alliance : le Blood and Honour Lugdunum / Lyon Dissident / Bunker Korps Lyon et le Radikal Korps (Franche Comté) ont défilé ensemble.

14-copie-1.jpg

Radikal Korps avec le drapeau à gauche et Bunker Korps Lyon avec le drapeau de Lyon à droite, unis et présents par la poignée de main pour Sébastien Deyzieu. On retrouve sur ces photos l'homme qui est partout : "Joebar" avec sa casquette et son bomber de marque Scholt couleur kaki. A noter que la tête de mort utilisée pour leur "bâche" n'est pas anodine : il s'agit de la "Totenkopf", emblême des SS ayant en charge l'encadrement des camps de concentration et d'extermination...

 

Lyon Dissident et le milieu hooligan lyonnais

Le stade de gerland a toujours été un vivier pour l'extrême-droite. On peut voir ci-dessous une phot et un photo-montage du très connu club de supporters Bad Gones 1987. Ces montages datent du début du groupe. De nos jours le groupe de part son institutionnalisation s'est quelque peu assagit.

1516

Suite à cet assagissement des Bad Gones, les hooligans et les membres les plus politiques du virage nord migreront en partie au virage sud pour aller grossir les rangs des supporters "indépendants" et hooligans. Ces cinq dernières années, la mouvance "indep"et hooligan a pris une part non négligeable, notamment chez les jeunes supporters. Même si tout hooligan n'est pas néo-nazi, bon nombre de hools lyonnais sont au minima nationalistes.

Ces jeunes hooligans participent parfois, en tant que service d'ordre, aux rosaires de l'association catholique intégriste proche du front National "Sos tout Petit" ou à la marche au flambeau orgnaisé le 8 décembre par l'association "Les Petits Lyonnais" proche des identitaires.

17.jpg18.jpg

 

 

Pour toutes ces raisons, nous vous appelons à rejoindre le rassemblement organisé le mercredi 23 février à 18h30 devant la mairie du 7ème (place Jean Macé) pour demander la fermeture de ce local !

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com - dans Dossier
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:20

Une attaque fasciste lors d’un concert de soutien. No pasaran !


Samedi 15 janvier au soir, à Villeurbanne, avait lieu un concert de soutien à la création d’un Centre Culturel et Social Populaire. Cette initiative populaire a été la cible de la part de nervis fascistes par l’agression de deux jeunes revenant du concert .

Alors que le concert est une réus­site, avec une par­ti­ci­pa­tion impor­tante pour sou­te­nir ce projet, plu­sieurs fachos sont repé­rés dans les rues alen­tours par des per­son­nes venant ou repar­tant du concert. Ce sont d’abord plu­sieurs per­son­nes qui sont vio­lem­ment pris à partie sur le trajet entre le métro et le lieu du concert (soit envi­ron 800m). Agressions clai­re­ment moti­vées par l’enga­ge­ment poli­ti­que des agressé-e-s, comme en témoi­gne les insul­tes pro­fé­rées par les fachos. Plusieurs par­ti­ci­pant-e-s au concert, mis au cou­rant, orga­ni­sent alors des tra­jets grou­pés pour assu­rer la sécu­rité et récu­pé­rer les indi­vidu-e-s isolé-e-s.

Peu avant minuit, alors que plu­sieurs per­son­nes com­men­çaient à quit­ter le lieu pour pren­dre le der­nier métro, un couple sur le chemin du retour est pris dans un véri­ta­ble guet-apens sur le par­king du car­re­four Villeurbanne, à proxi­mité de la sta­tion essence. Agressé-e-s car iden­ti­fié-e-s comme mili­tant-e-s ou sym­pa­thi­sant-e-s du milieu liber­taire et anti­fas­ciste, ils ont subi un véri­ta­ble lyn­chage, l’achar­ne­ment de fas­cis­tes en nombre pro­vo­quant des bles­su­res impor­tan­tes, par­ti­cu­liè­re­ment à la tête. Ils ont été rapi­de­ment pris en charge par les pom­piers. L’arri­vée d’un groupe plus impor­tant de per­son­nes reve­nant du concert a permis de mettre en fuite les nervis fas­cis­tes. Les graves bles­su­res de nos cama­ra­des font qu’ils sont tou­jours hos­pi­ta­li­sés à l’heure d’écriture de ce texte (diman­che 16/01/2011 à 18h). Nous nous inquié­tons pour leur état de santé et les assu­rons de tout notre sou­tien.

Nous étions plu­sieurs mil­liers à mani­fes­ter le 10 avril 2010 dans les rues de Lyon, pour poin­ter la recru­des­cence de la vio­lence d’extrême-droite à Lyon et affir­mer un anti­fas­cisme sans conces­sion. Notre cons­tat est tou­jours d’actua­lité aujourd’hui. Entre le lais­ser-faire des pou­voirs publics et la popu­la­ri­sa­tion du dis­cours et des poli­ti­ques fas­cis­tes par l’actuel gou­ver­ne­ment, les fachos de toutes sortes ont le vent en poupe et se sen­tent la capa­cité de mena­cer phy­si­que­ment les ini­tia­ti­ves du mou­ve­ment social comme d’agres­ser des cama­ra­des dans la rue en toute impu­nité.

Nous ne tolè­re­rons pas plus long­temps les exac­tions de quel­ques nervis fas­cis­tes, et nous y oppo­se­rons tant sur le ter­rain poli­ti­que que sur celui de la sécu­rité de nos cama­ra­des, de nos lieux, de nos ini­tia­ti­ves. Nous affir­mons, après l’agres­sion de nos cama­ra­des plus que jamais, que nous ne lais­se­rons pas les idées fas­ci­san­tes s’implan­ter à Lyon ou ailleurs, que ce soit sous la forme de nervis agres­sifs ou de poli­ti­que xéno­phobe.

Pas de fachos dans nos quar­tiers, pas de quar­tiers pour les fachos !

Premiers signa­tai­res : CGA-Lyon, UD CNT 69, Les Voraces, le Centre Culturel et Social Populaire, FSE, OCL Lyon, UPC, col­lec­tif liber­taire anti-sexiste, la RAFAL, Sud Education 69, Les jeunes Verts - Lyon, Gauche Unitaire, JCML69, UJFP, Herope, NPA69, les Alternatifs, Vivre Libre FA, Attac Rhône, col­lec­tif Vigilance-OGM-69, Planning Famillial, CCRASS, JC Rhône, CRI, FASE69, COVRA, MRAP, Union Syndicale Solidaire 69, LDH-Lyon8e, La gryphe, PG 69, Radio Canut, MJS 69, UEC, MJCF…

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:15

 

Restons vigilant-e-s et actifs, actives contre les actions violentes des fascistes à Lyon


La liste des crimes fascistes ne cesse de s’accroître à Lyon en toute impunité ! Faisons tout pour que cela s’arrête. Communiqué du Collectif 69 de vigilance contre l’extrême droite.

Nous, Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite, atti­rons l’atten­tion sur une extrême droite lyon­naise conti­nuant d’agir en totale impu­nité, malgré nos der­niè­res dénon­cia­tions.

En effet, suite à la riposte mas­sive anti­fas­ciste du 10 avril der­nier et la dénon­cia­tion du buzz « apéro sau­cis­son-pinard », nous pen­sions avoir assez alerté l’opi­nion et les pou­voirs publics sur les dan­gers de la pro­pa­ga­tion des idées racis­tes et xéno­pho­bes notam­ment par les iden­ti­tai­res lyon­nais.

Malheureusement, nous avons noté ces der­niers mois une pré­sence accrue sur le ter­rain de ces grou­pus­cu­les fas­cis­tes :

- de nou­vel­les agres­sions ont eu lieu dans le quar­tier Saint-Jean, notam­ment celle de N., sau­va­ge­ment agressé car il por­tait un pin’s « Che Guevara » sur son sac : 45 jours d’ITT…

- des ins­crip­tions isla­mo­pho­bes ont été ins­cri­tes sur la future mos­quée de Saint-Genis-Laval (22 octo­bre) ainsi que sur celle de Lyon et de Bron (sep­tem­bre et octo­bre).

- le 25 sep­tem­bre, des iden­ti­tai­res sont venus pro­vo­quer les par­ti­ci­pant-e-s à la mani­fes­ta­tion contre la nou­velle loi Besson sur l’immi­gra­tion.

- des indi­vi­dus appar­te­nant à la mou­vance fas­ciste se sont infil­trés lors des mani­fes­ta­tions du mois d’octo­bre contre la réforme des retrai­tes pour faire dégé­né­rer les mani­fes­ta­tions et entraî­ner les char­ges des forces de l’ordre.

- Une marche « anti-racaille », regrou­pant iden­ti­tai­res et hoo­li­gans, a été orga­ni­sée le ven­dredi 22 octo­bre rue Victor Hugo contre la réforme des retrai­tes et pour le retour des étranger/ères chez eux/elles (dis­tri­bu­tion de faux billets d’avion). Ces mani­fes­tant-e-s ont essayé d’atta­quer une nou­velle fois le piquet de grève des che­mi­nots à Perrache.

- le réfé­ren­dum sur le droit de vote des étrangers dans les élections loca­les tenu dans plu­sieurs com­mu­nes a été per­turbé à Grigny (24 novem­bre) par des mem­bres du bloc iden­ti­taire, venus récla­mer l’expul­sion des délin­quant-e-s étrangers/ères…

- Le 8 décem­bre, sous l’égide de l’asso­cia­tion « Les Petits Lyonnais », les iden­ti­tai­res ont orga­nisé pour la 3e fois une marche aux flam­beaux sans aucune réac­tion face à cette démons­tra­tion.

- Une ving­taine de mem­bres de l’extrême droite lyon­naise et des anti-choix se sont ras­sem­blés devant l’Hôtel-Dieu le 1er octo­bre au pas­sage d’une mani­fes­ta­tion contre le déman­tè­le­ment de l’Hôpital public qui entraîne la sup­pres­sion des cen­tres IVG. Le contre ras­sem­ble­ment de l’extrême droite et des anti-choix a été pro­tégé par un impor­tant dis­po­si­tif poli­cier.

- Des auto­col­lants ont fleuri en ville deman­dant la libé­ra­tion du néga­tion­niste Reynouard…

- Enfin, un mili­tant de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix), en quit­tant un ras­sem­ble­ment en sou­tien au peuple pales­ti­nien a été suivi dans le métro lyon­nais par trois indi­vi­dus qui lui ont lancé des paro­les anti­sé­mi­tes : « Juden Raus ».

Nous ne pou­vons que nous indi­gner et nous révol­ter face à tels agis­se­ments. Ces faits sont d’autant plus graves que les iden­ti­tai­res et autres grou­pus­cu­les fas­cis­tes illé­gaux n’en sont pas à leurs pre­miers actes de vio­lence sur Lyon.

Nous nous inter­ro­geons sérieu­se­ment sur la tolé­rance des pou­voirs publics face à ces grou­pes n’ayant que pour seul but la pro­pa­ga­tion de leurs idéo­lo­gies nau­séa­bon­des.

Alors que les « forces de l’ordre » ont mas­si­ve­ment réprimé les révol­tes socia­les d’octo­bre, avec notam­ment une dis­tinc­tion au faciès pour les arres­ta­tions de la « Prison Bellecour » du 21 octo­bre der­nier, nous nous inquié­tons de voir ces grou­pus­cu­les racis­tes et xéno­pho­bes agir en toute impu­nité.

Nous deman­dons donc une vigi­lance accrue de la part de chaque lyon­nais-es face à ces agres­sions répé­tées, et une condam­na­tion ferme de la part des pou­voirs publics.


Pas de quar­tier pour les fas­cis­tes, pas de fas­cis­tes dans nos quar­tiers !

Le col­lec­tif 69 de vigi­lance contre l’extrême droite (LDH 8e, Sud Education, MJS, Ras l’Front, Le Planning Familial, Parti de Gauche, NPA69, UJFP, CGA, PIR, le CCRASS, JCML, Les Voraces, La Rafal)…


 

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 16:03

Communiqué de presse du Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite

 

Communiqué suite à l’initiative « apéro rosette et pinard » et aux évènements de Saint-Jean et des Terreaux lors du match de football Angleterre-Algérie.

Une information peut en cacher une autre !

Mercredi dernier, un « apéro rosette et pinard » était lancé sur la Guillotière, par le biais de Facebook, sans que ni date ni heure ne soient fixées. Cette initiative reprend celle lancée sur Paris le 18 juin, qui malgré l’annulation de la préfecture de Paris, a eu lieu sur les Champs-Élysées où 400 personnes s’étaient réunies.

Deux jours plus tard le « buzz » était assuré par les médias locaux et diverses organisations…

Et trois jours plus tard le glas de cet apéro a enfin sonné.

Un pique-nique virtuel mais un buzz bien assuré par les médias et une visibilité accrue assurée pour ces groupuscules d’extrême droite.

Il n’en fallait pas tant au Bloc Identitaire, qui sort gagnant de ce cette médiatisation en assurant sa victimisation.

Cette médiatisation permet de véhiculer une image dénaturée et fausse du quartier de la Guillotière tout en légitimant et justifiant une présence policière accrue dans nos quartiers. Le Bloc Identitaire se fait alors fidèlement le vecteur de la répression dans un quartier marqué déjà par des opérations policières contre les sans-papiers.

Fin du buzz… Mais nous ne sommes pas dupes… Nous resterons vigilant-e-s…

Car la réalité de l’activité violente des groupuscules fascistes sur Lyon est bien présente même si elle échappe aux médias…

Le vendredi 18 juin aux environs de 23h à Saint-Jean puis aux Terreaux, une cinquantaine de jeunes, ouvertement d’extrême droite, ont décidé de montrer que « Saint Jean était à [eux] ». Pour ce faire ils sont descendus dans la rue, ont scandé des propos ouvertement nationalistes, fas­cistes et racistes (« 1 2 3 retourne en Algérie »), et s’en sont pris physiquement à des personnes. La police a été peu rapide à intervenir, laissant ces jeunes déambuler et frapper pendant une qua­rantaine de minutes, avant d’intervenir mollement. Or les propos et agressions racistes et homo­phobes sont bel et bien passibles de sanctions pénales.

Voilà l’ordre qu’entend faire régner l’extrême droite dans les quartiers qu’elle entend occuper : agressions racistes, persécution des riverain-e-s, haine et terreur.

Nous, le Collectif 69 de Vigilance, dénonçons les idées fascistes, racistes et ouvertement isla­mophobes portées par cet apéro et par les membres organisateurs.

Face à ces actions violentes, nous continuerons à répondre par des actions politiques et populaires en réaffirmant un antifascisme sans concession.

Pas de quartier pour les fachos, pas de fachos dans nos quartiers

Le Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite

Repost 0
Published by collectifvigilance69.over-blog.com
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 16:01

Appel à une Riposte Antifasciste Unitaire

 

L’importance de l’extrême droite à Lyon n’est pas une nouveauté. Lyon a souvent été le terreau d’une extrême droite virulente tissant ses théories racistes et négationnistes notamment à l’université.

Depuis plusieurs mois maintenant l’extrême droite lyonnaise, sous l’égide des jeunesses identitai­res, tend à s’installer durablement sur le département, en particulier à Lyon. Jusqu’alors leurs actions de terrain se limitaient à perturber, avec une dizaine de militant-e-s, les rassemblements dont nous sommes partie prenante (Soutien aux sans-papiers/sans-papiè res, délit de solidarité, défense de l’IVG, Marche des Fiertés LGBTI).

 

Ces derniers mois, l’extrême droite a cherché à accentuer leur présence sur la ville en multipliant leurs actions sur le terrain, et faisant recours de plus en plus sou­vent à la violence :

- Actions de harcèlement auprès des bibliothèques du 4e et du 8e afin de faire interdire une expo­sition de photos sur les sans-papiers et sans-papières ;

- Manifestations du FN contre la mosquée de Vénissieux puis de 80 militants devant le Conseil Régional contre le financement public de l’Institut français du culte musulman (Jeunesses iden ti­tai res, FN, MPF), non par principe laïque mais par haine de l’islam.

- Manifestation contre le droit à l’avortement.

- Janvier, une trentaine d’individus attaquent un rassemblement appelé par plusieurs organisa­tions politiques qui protestaient contre la tenue du débat sur l’identité national à la Préfecture.

- Février, meeting d’Alain Soral d’Egalité & Réconciliation nationale (« Gauche du travail, droite des valeurs, pour une réconciliation nationale ») à Vaulx-en-Velin.

- Mars, l’activisme d’extrême droite s’est débridé : occupation islamophobe du Quick halal de Villeurbanne par une cinquantaine d’identitaires masqués en cochon, agressions violentes de mili­tants à St Jean, attaque à la bombe incendiaire d’un squat politique, intimidation et menaces exer­cés par des groupes de 40 à 60 nationalistes radicaux contre des militant-e-s de gauche reconnus sur les pentes de la Croix-Rousse, infiltration d’un meeting du NPA par des nationalistes et décou­verte d’un coktail molotov, campagne d’affichage islamophobe par le FN, multiplication des tags racistes et antisémites dans les rues et les lycées…

Ces faits, inquiétants, ne sont malheureusement que la partie la plus visible du développement et de la diffusion des idées racistes, haineuses et populistes des partis d’extrême droite. Ces partis, et les groupuscules qui leur sont associés, représentent un danger réel, sur le plan politique quand ils utilisent les réalités sociales à leurs fins pour développer un discours de haine et d’exclusion de l’autre, les soraliens allant même jusqu’à tenter de s’implanter en banlieue pour détourner a leur profit la radicalisation de la jeunesse. La situation économique et les politiques associées de la part de l’État aggravent la marginalisation des hommes et des femmes allant jusqu’à les déshumaniser.

Ces faits prolongent la politique actuelle du gouvernement (chasse aux sans-papiers/sans-papiè­res, débat haineux et raciste sur l’identité nationale et délit de solidarité) d’une droite décom­plexée sur fant sur les idées traditionnellement utilisées par l’extrême droite (stigmatisation d’une partie de la population, montée de la haine de l’autre,, retour aux valeurs familiales traditionnelles, prises de positions sur le terrain religieux), désignant des boucs émissaires dans le but de casser les solidarités et faire taire toute contestation. On assiste à une normalisation des discours et des pratiques racistes sous la forme de discours islamophobes, antisémites, sexiste, et homo-les bo­phobe. Jour après jour, les « dérapages » verbaux de membres du gouvernement se succèdent, ces discours contaminent a présent l’ensemble de la classe politique, un tabou est tombé.

La répression et les lois liberticides réduisent de plus en plus nos libertés individuelles et collecti­ves tout en favoriant la criminalisation des opposant-e-s et la stigmatisation d’une partie de la population. C’est en construi sant un front unitaire que nous pourrons mettre fin à ces actions racistes et haineuses et à leur propagation.

TOUS ENSEMBLE RIPOSTONS ! 
MANIFESTATION UNITAIRE 
SAMEDI 10 AVRIL 2010 
15H PLACE BELLECOUR

Premiers signa tai res : Les amoureux au ban public, Les Alternatifs, Alternative Libertaire, ATTAC Rhône, CABIRIA, CCRASS, CGA-Lyon, CNT, Collectif cala dois pour le peuple pales ti­nien, Collectif contre le Racisme et l’Islamophobie, Collectif 69 de défense des sans-papiers et deman deurs d’asile, Collectif de sou tien aux sans papier de Villefranche Sur Saône, CGT Education 69, Covra, JCML, FA, FASE69, FCPE, FSE, Gauche uni taire, MFPF 69, MRAP, NPA, OCL, PAG69, Planning fami lial, PG 69, Ras l’front, RUSF, US Solidaires, SUD culture, SUD Educ, Collectif Tous ensem ble 69, UJFP Lyon, Union pour le com mu nisme, Témoins, les Voraces ...

Premiers sou tiens :AFMD (Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation), MJS, UNEF, ...

Repost 0
Published by collectifvigilance69.over-blog.com
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 15:36

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur OverBlog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'OverBlog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs OverBlog

Repost 0
Published by OverBlog

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Archives

Catégories