Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 13:21

Voici un lien où vous pourrez retrouver toutes les infos pour la journée de vigilance antifasciste du 3 mars au CCO.

Soyons nombreux et nombreuses pour cette journée pour soutenir la lutte !!!

 

link

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 12:59

3-MARS-FLY-Web-couleur
3-MARS-FLY-Web-couleur
par Collectif69Vigilance.over-blog.com

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:36

 

Le 3 mars prochain au CCO de Villeurbanne aura lieu de 10h30 à miniut une journée de réflexion , de partage et de musique autour de la montée de l'extrême droite à Lyon et plus largement en France et en Europe, organisée par le Collectif Vigilance 69 contre l'extrême droite.

Cette journée s'articulera autour de plusieurs ateliers-débats portant, entre autre, sur le Front Nationale et la Droite Populaire, les attaques sur le droit des femmes, la construction de bouc émissaire., etc. Ces ateliers seront animés par des intervenants extérieurs , sociologue, spécialistes de l'extrême droite et des membres du collectif vigilance 69 contre l'extrême droite.

La soirée sera quant à elle musicale avec différents groupes tenant à soutenir la lutte anti-fasciste.

Lyon est depuis trop longtemps devenu le terreau d'une extrême droite violente et dangereuse, il est temps que les lyonnais et lyonnaise puissent s'armer idéologiquement contre ces idéaux nauséabonds. Retrouvons nous tous le 3 mars au CCO de Villeurbanne à partir de 10h00

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 15:41
Communiqué de presse du Collectif Vigilance 69

Aujourd'hui vendredi 13 janvier 2012, nous apprenons par voie de presse que la Préfecture
autorise les Jeunesses nationalistes, groupuscule néo-nazi, à défiler dans Saint Jean.
Nous dénonçons, la stratégie catastrophique de la Préfecture qui a refusé
au Collectif de Vigilance 69 d'aller à Saint Jean alors que nous demandions la garantie
de ne pas imposer à ce quartier le passage du cortège néo-nazi.

Pour rappel, les habitants de Saint-Jean avaient déjà dû subir la Marche des Cochons
le 14 mai dernier organisé par les identitaires dont le local "La Traboule"
se situe au coeur de ce quartier.
La Préfecture montre donc qu'elle abandonne le Vieux Lyon
aux groupuscules nationaux-socialistes, répondant à leur volonté d'en faire leur
territoire,et qu'elle était prête à ne pas jouer franc jeu avec le Collectif
de Vigilance 69 contre l'Extrême-Droite en ne faisant aucune différence entre celui-ci
et des groupuscules clairement xénophobes et racistes.
De plus la Préfecture propose aux deux cortèges de remonter chacun un côté de la Saône
prétendant éviter les tensions, c'est là un argument peu crédible puisque les fascistes
pourront à loisir provoquer notre manifestation.
Que va-t-il se passer après la manifestation lorsque les barrages de police seront levés ?
De nouveau des agressions, des bars et restaurants saccagés ?
La Préfecture prend aujourd’hui une lourde responsabilité politique scandaleuse dont
les Lyonnais/aises risquent de subir les conséquences, et porte l'entière responsabilité
des exactions racistes et xénophobes que la manifestation néo-nazie risque d'entrainer.
Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 22:33

Happening ridicule des Jeunesses Identitaires lors d’un concert de soutien à RESF

Samedi 7 janvier, RESF Rhône organisait un concert de soutien à la Salle Molière dans le 5e arrondissement avec au programme la présentation  de la chorale du réseau et un spectacle de l’ensemble vocal « Les Clés à Molette ».

Alors que la salle était déjà comble (plus de 500 personnes présentes pour soutenir RESF), 20 à 25 membres des Jeunesses Identitaires sont descendus de la Traboule (local identitaire situé au 5 de la montée du Change) et sont installés au bas des marches de l’entrée de la salle pour vociférer leur discours.

Discours habituel sur le Réseau Éducation Sans Frontières, avec une focalisation maladive sur l’immigration africaine et sur le fantasme du pillage des emplois « français » par les immigrés; et des slogans tout aussi ridicules que « RESF Négriers » ou encore « RESF complices du capital et du patronat » (sic)...
Pendant leur lecture, les pseudo-militants (très jeunes pour la plupart) se sont fait sortir « gentiment » par les CRS, également traités de « collabos ».

Il est surprenant de lire sur le communiqué de presse des identitaires que 200 tracts et bouchons d’oreilles ont été distribués alors que la salle était déjà pleine et qu’une dizaine de spectateurs au mieux aura reçu le cadeau des jeunes fascistes.

Encore plus ridicule que cette pseudo-action devant la salle, la tentative d’un membre de leur mouvement qui s’était introduit à l’intérieur de celle-ci.

Celui-ci, ancien trésorier des « Petits Lyonnais » (association des identitaires, qui organise  leur montée aux flambeaux  à Fourvière chaque 8 décembre), a vainement tenté de perturber le spectacle par une « brillante » action politique, qui a consisté à  balancer trois boules puantes à l’intérieur de la salle.
Sa tentative n’a pas perturbé la chorale, ni les spectateurs et il n’a ensuite pas été capable  de trouver une sortie  pour se sauver (il s'est sagement assis en voyant les vigiles) avant d’être interpellé par la BAC (qui l’aura sans doute libéré après un rapide contrôle d’identité).

Une nouvelle fois, le mouvement identitaire s’est ridiculisé en voulant perturber un concert de soutien et n’aura été entendu que d’une dizaine de personnes : la plupart des membres de RESF n’ont été prévenus de cette pseudo-action qu’à la fin du spectacle et la majorité des spectateurs  ne s’en sont même pas aperçus.

CV69

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 16:33

  tract 14 janvier

 

 

Samedi 14 janvier 2012

Ne laissons pas la rue aux néonazis !!

 

 

Le 15 octobre dernier, en marge d'un « Colloque Nationaliste » conclu par un hommage à Pétain, le conseiller régional Alexandre Gabriac, exclu du Front National pour ses multiples saluts nazis, a crée à Lyon au Pavillon du Parc de la Tête d’Or, un nouveau groupuscule :

«  Les Jeunesses Nationalistes ».

Son emblème et sa charte ne laisse aucun doute sur l’idéologie de ce mouvement ; Yvan Benedetti (proche de Gabriac, exclu du FN et conseiller municipal à Vénissieux) l’a très bien résumé à la sortie de ce Congrès :

« Travail, Famille, Patrie, ce n’est pas de la nostalgie. Ce sont des valeurs d’avenir. Plus que l’Egalité et la Fraternité, qui ne sont que des mots creux et utopiques ».

 

Il est également utile de rappeler que ces deux personnes sont membres de l’Œuvre Française qui compte en son sein les purgés et/ou l’aile ultra du Front National et qui se distingue par un antisémitisme viscéral.

 

Lors de sa conférence de presse, Alexandre Gabriac annonçait un premier évènement majeur sur Lyon pour le début d’année 2012 ; et après une action homophobe en octobre dernier contre les publicités Eram représentant une famille homoparentale (la famille hétérosexuelle traditionnelle étant le seul modèle acceptable pour eux), son mouvement veut passer à la vitesse supérieure.

 

En effet, les Jeunesses Nationalistes ont lancé un appel National à manifester le 14 janvier prochain pour protester contre la présence française en Afghanistan.

 

Cet appel a fait le tour des différents organisations ou groupes d’extrême-droite sur le territoire et il faut s’attendre à une présence importante de fascistes ou autres néonazis de tout horizon : le mouvement nationaliste révolutionnaire 3ème Voie (proche des néonazis lyonnais de Lyon Dissident), le GUD dont les militants sont actuellement le cœur du nouveau mouvement de Gabriac ont déjà communiqué sur cette journée.

 

Une nouvelle fois Lyon est la ville choisie pour une manifestation de l'Extrême-Droite la plus radicale.

Avant le "colloque nationaliste",  nous avons déjà dû subir la Marche des Cochons au mois de mai dernier avec les évènements violents qui s’en sont suivis, il est hors de question de laisser une nouvelle fois ces nervis exprimer leurs théories raciste et xénophobe.

 

Il est clair que cette action contre la présence des soldats français en Afghanistan n’est qu’un prétexte pour occuper la rue et déverser leur propagande haineuse ; il est habituel de voir ces groupuscules récupérer ou détourner des évènements sans afficher clairement leur idéologie.

De plus, il n’est un secret pour personne que le retour des soldats s’accompagne (pour eux) bien évidemment d’un redéploiement de ceux-ci dans les quartiers difficiles (comme le demande également le Bloc Identitaire).

 

Donc, sous des airs patriotiques, les Jeunesses Nationalistes veulent faire une opération de communication en occupant la rue et profiter de cette mascarade pour propager une idéologie basée sur un soi-disant « ennemi intérieur », déjà utilisé dans le passé.

 

Refusant que Lyon soit la place de libre expression de la haine et de la xénophobie, le Collectif 69 de Vigilance appel à une manifestation antifasciste massive et populaire le samedi 14 janvier 2012 :

 

 

  • pour protester contre la présence des Jeunesses Nationalistes et de leurs alliés dans nos rues,

  • pour demander la dissolution de ce groupuscule dont l’idéologie se rapproche de celle des régimes nazis et fascistes du siècle dernier,

  • pour dénoncer les violences de ces groupes haineux qui continuent de proliférer grâce à des locaux ouverts au public.

  • pour contester la politique gouvernementale actuelle visant à faire de l'étranger le responsable de tous nos maux et légitimant ainsi les actions de ces groupuscules.

 

Soyons nombreux-ses pour contrer cette montée plus qu’inquiétante de l’extrême-droite et de tous ces groupuscules, menace pour les libertés et le vivre ensemble!!


Rendez-vous le 14 janvier à 14h place du Pont, métro Guillotière.

 


Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 17:14

 

 

Nouveau déchaînement de violence à Gerland en marge du match OL/Evian

Tags nazis sur la Mosquée de Decines

 Ça suffit!

Ce samedi 17 décembre, alors qu’ils/elles attendaient tranquillement pour accéder à la salle de concert du Kao (avenue Marcel Meyrieux, Lyon 7ème) pour aller voir le rappeur Sniper, des spectateurs/trices ont été pris à partie par des hooligans lyonnais.

Ceux-ci étaient organisés et leur action préparée puisque pendant que certains provoquaient des jeunes présents dans la file d’attente, d'autres exhibaient une banderole « La France, tu l’aimes ou tu retournes au bled ».

Une fois, quelques personnes sorties du rang, c’est un groupe important qui s’en est pris à la totalité des personnes attendant tranquillement de pouvoir entrer dans la salle : jets de barrières, de bouteilles, de pétards et utilisation de fumigènes.

Heureusement, les organisateurs du concert ont pu faire rentrer rapidement tout le monde à l’intérieur de la salle, sans quoi le bilan aurait pu être très lourd...

 

Ce n’est pas la première fois que le stade de Gerland ou ses abords servent de véritable défouloir à ces énergumènes proches ou faisant partie de certains groupes de prétendus supporters du club.

Il est maintenant avéré que ces pseudo-supporters ont l’habitude de se retrouver rue Marcel Meyrieux pour un « avant-macth » de leur club et les incidents depuis le début de l'année s'enchaînent de manière fort préoccupante.

Cela a été le cas par exemple le 29 octobre dernier lors du derby où toute la zone (métro + rue) est restée inaccessible pour les passant-e-s pendant de longues minutes.

 

Le Collectif avait déjà pointé - dans un précédent communiqué de presse et dans le dossier sur le local néo-nazi de Gerland - les accointances de certains groupes de supporters (dont certains se disent « apolitique mais de droite») ou des indépendants, avec des mouvances extrémistes.

 

Campagne des identitaires contre le rappeur Sniper, violence de « supporters » contre les spectateurs de son concert : la question de l'existence d'un lien se pose clairement.

 

Depuis plusieurs années, les identitaires s’en prennent au rappeur Sniper en essayant d’interdire un maximum de ses concerts par des campagnes publicitaires dans les communes le programmant.

Les violences de samedi soir posent la question de l'implication des jeunesses identitaires sur l’agression des spectateurs/tices et surtout quels liens véritables ont-ils avec les groupes de supporters officiels ou officieux ayant place au stade de Gerland.

Étant donné que l’action violente mise en place semblait préparée en amont et que les agresseurs venaient de leur regroupement habituel, ces questions et les soupçons du Collectif semblent légitimes !

 

Jusqu’à quel point les instances du club laisseront ces extrémistes violents agirent à leur guise à l’intérieur ou aux abords du stade ?

Faudra-t-il un incident plus grave encore pour qu’enfin ils se décident à agir ?

 

Le Collectif ne peut qu’alerter une nouvelle fois, les personnes empruntant cette portion de rue les soirs de matchs d’être prudentes car ces nervis agissent comme si ce territoire leur appartenait et tout ce qui ne leur ressemble pas (fan de rap par exemple) peut devenir une cible.

Le Collectif demande aux autorités de prendre les mesures de sécurité nécessaire pour empêcher toute nouvelle agression.

 

Nous dénonçons et condamnons vivement également les Tags nazis sur la mosquée de Décines dans la nuit du 19/20 décembre qui cible les musulmans comme "boucs émissaires" et stigmatise par la haine raciste et xénophobe la plus extrémiste les populations immigrées ou françaises d origine non européenne que nous assurons de toute notre solidarité. Nous les appelons a rejoindre ou a soutenir notre action de vigilance contre l'extrême-droite.

 

Pour permettre de poursuivre la mobilisation et les poursuites contre tous les auteurs de violences xénophobes, le Collectif demande à toute personne concernée de faire suivre son témoignage sur ces évènements sur notre boîte mail : apa69@riseup.net.

 

 

CV 69

 

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 09:54

 

JEUDI 8 DECEMBRE

MARCHE AUX FLAMBEAUX DES IDENTITAIRES « LUGDUNUM SUUM »

NE TOMBEZ PAS DANS LE PIEGE !!!

 

 

Depuis maintenant trois ans, une marche aux flambeaux est organisée par l'association « Les Petits Lyonnais » le jour de la Fête des Lumières.

Cette marche nommée « Lugdunum Suum » par ses organisateurs est un appel pour retrouver le « vrai sens » du 8 décembre...

Mais qui se cache derrière cette association dite « culturelle étudiante »?

 

L'association « Les Petits Lyonnais » dont le siège social se trouve à Saint Maurice sur Dragoire a pour objectif la découverte et la transmission de l'identité culturelle lyonnaise et européenne.

Son président Timothy BERNARD a été un des trois signataires de la « Marche des Cochons » organisée au mois de mai dernier par le Bloc Identitaire.

 

Cette marche fut interdite (à cause de son caractère stigmatisant sur une partie de la population) mais un rassemblement avait pu avoir lieu place Saint-Jean; celui-ci fut suivi d'un déchaînement de violences dans les rues de Saint-Jean (80 fascistes contrôlés selon la préfecture, un kébab saccagé...) et un peu plus tard sur les pentes de la Croix-Rousse.

 

Comment dès lors une telle marche peut-elle avoir lieu pour la 4ème année consécutive alors que le président de l'association qui l'organise a de tels liens avec une organisation d'extrême-droite responsable des incidents liés au rassemblement du mois de mai dernier?

 

Nous, Collectif 69 de Vigilance contre l'extrême-droite tenons à avertir la population du piège tendu par cette association dite culturelle : derrière cette marche de redécouverte du 8 décembre se cache une organisation dangereuse voulant défendre une « Europe blanche et chrétienne ».

 

Nous ne sommes pas dupes, les identitaires utilisent une nouvelle fois le prétexte religieux pour occuper la rue.

Par ailleurs, « Les Petits Lyonnais- Identitaires » en profitent pour récupérer de l'argent sous forme de quêtes envers les passants et touristes en marge de cette marche, trompé par le caractère « culturel » de l'association, qui cache sa nature xénophobe.

 

Nous demandons de la part des organisateurs de cette Fête de Lumières et aux autorités compétentes de prendre ses distances et de dénoncer cette marche qui n'a pas lieu d'être!!

Surtout qu'en marge de celle-ci l'année dernière, un passant s'était fait agresser (40 jours d'ITT) et que le GUD Lyon a annoncé son intention de faire le service d'ordre pour jeudi prochain...

 

Jusqu'à quel point accepterons-nous de voir défiler dans la ville de Lyon ces groupuscules extrémistes que ce soit sous la forme d'une manifestation ou d'une marche pseudo-culturelle?

 

Mobilisons-nous pour que cette marche ne puisse avoir lieu !!

 

 

Collectif 69 de Vigilance contre l'extrême-droite

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 12:40

Le Vieux Lyon ne veut pas devenir « Facho-land »

Violences / En avril 2011, les Identitaires lyonnais, groupe actif d’extrême-droite, officialisaient leur local dans le Vieux Lyon (5e). Depuis cette date, les commerçants et les habitants de ce quartier dénoncent la multiplication d’agressions et de dégradations. Pour ces riverains, il y a un lien de cause à effet.

 
 

©Maxppp / 14 mai 2011, « Rassemblement pour la liberté » de l’extrême-droite à l’initiative des Identitaires, place Saint-Jean, à la suite de l’annulation par le préfet de la Marche des cochons.

 

Le Vieux Lyon, ses immeubles florentins, ses rues pavées, ses bouchons. C’est un quartier musée, fréquenté par les touristes et les Lyonnais en goguette. Les puissantes associations d’habitants et de commerçants se mobilisent habituellement pour la préservation de ce patrimoine et de son cadre de vie. Mais depuis septembre, elles n’ont de cesse d’alerter sur la présence de la Traboule, un local ouvert par les Jeunes Identitaires qui seraient, selon eux, cause de nombreux incidents portant la marque de l’extrême-droite.
En première ligne, Strada Nova, une association d’habitants et de commerçants de la rue Juiverie, située à vingt mètres du local des Identitaires, s’insurge. Ce sont les premiers à avoir dressé une liste des événements liés à l’extrême-droite, ici détaillée :

  • 9 avril 2011 : Agression place du Change de plusieurs personnes par une quinzaine d’individus armés de barres de fer, sortant du local « La Traboule ».
  • 14 mai : Organisation d’un rassemblement place Saint-Jean en remplacement de la Marche des cochons et manifestation entre la rue Lainerie et la rue Saint-Jean, lors de laquelle des slogans islamophobes, des saluts nazis et le saccage de deux restaurants kebabs sont perpétrés.
  • Entre les mois de mai et juin : à deux reprises chaque fin de semaine, des groupes d’une trentaine de personnes sortant du local « La Traboule », armées de bâton ou de barres de fer, improvisant de violentes manifestations de rue plusieurs heures durant. La police semble être intervenue au moins une fois.
  • En juin : deux plaques « Rue Juiverie » sont démontées et une autre détériorée ; on y retrouve des inscriptions à caractère antisémite; depuis, après intervention de la Renaissance Vieux Lyon, ces plaques ont été remplacées et nettoyées.
  • Début juillet : saccage de fond en comble d’un « bar oriental » installé récemment rue de la Loge au pied de la montée du Change ; des inscriptions nazies sont relevées par la police, du type « Hitler n’a pas fini le travail ». Cette dernière interroge les occupants du local « La Traboule », une enquête en cours évoque « d’obscures raisons de voisinage qui auraient dégénérées », sans qu’il soit énoncé que les Identitaires y soient mêlés.

 

La liste dressée par Strada Nova ne prend pas en compte les actions de l’extrême-droite datées de 2010, qui se sont déroulées dans ce même quartier :
l’agression de trois syndicalistes de la CNT le 6 mars
, la contre-manifestation pour un « kiss-in » place Saint-Jean, le 18 mai, et la manifestation sauvage au cri de « 1,2,3, retourne en Algérie » lors du match de football Algérie-Angleterre, le 18 juin.

 

Quels liens entre la présence des identitaires et les actes d’extrême-droite ?

 

Fort de ce recensement, l’association de la rue Juiverie a saisi Renaissance Vieux Lyon (RVL), une institution à Lyon. C’est notamment à cette association, qui revendique 600 membres, qu’on doit le classement du quartier au patrimoine mondial de l’Unesco.
Une délégation de la RVL, conduite par Annick Lioud, présidente, qu’accompagnait Yves Neyrolles, vice-président et membre de la commission « vie de quartier », a rencontré le commissaire du 5e arrondissement le 14 octobre dernier. Yves Neyrolles raconte :

« Nous lui avons présenté un dossier contenant notamment la liste des événements (établis par Strada Nova, NDLR) qui nous paraissent porter la marque du groupe Identitaire installé au 3/5 Montée du Change. En dehors du démontage des plaques, qu’il apprenait, le commissaire nous a dit que la police essayait de trouver des indices pour relier ces événements-là avec l’installation du local des Identitaires. Il prend ce dossier très au sérieux et il a fait remonter celui-ci auprès de ses supérieurs. Pour nous, à la RVL, il nous semble qu’il y a un lien entre ces événements et la présence du local La Traboule, montée du Change ».

 

 

Détérioration d'une des plaques "Rue Juiverie" en juin 2011. Avec un autocollant d'un groupuscule d'extrême-droite, le Parti Solidaire FrançaisDétérioration d’une des plaques « Rue Juiverie » en juin 2011. Avec un autocollant d’un groupuscule d’extrême-droite, le Parti Solidaire Français

 

 

La Marche des cochons, un révélateur

 

 

En parallèle, employés et bénévoles de la MJC Vieux Lyon, très choqués par la tenue du rassemblement Identitaire du 14 mai dernier, sous leurs fenêtres, ont rejoint le Collectif 69 de Vigilance contre l’Extrême-Droite, en représentant la fédération régionale des MJC. Cette manifestation, d’abord baptisée Marche des cochons, avait été interdite par le préfet du Rhône puis finalement autorisée sous un autre nom, celui de Rassemblement pour la liberté. Le « Collectif Vigilance », qui regroupe une trentaine d’organisations de gauche, avait fortement protesté contre l’événement. La Maison des jeunes envisage depuis de tenir un café-citoyen sur le thème de l’extrême-droite à Lyon. La présidente de la structure, Aurélie Borg, justifie l’inscription de la MJC dans cette démarche :

« Il est important pour nous de ne pas rester inactif par rapport à la présence de l’extrême droite et plus particulièrement des identitaires au discours raciste qui appellent à la haine et à leur dangerosité ».

 

 

 

 

 

Les voisins chargent les identitaires

 

Ils n’appartiennent à aucune structure mais ils essayent de faire entendre leur voix auprès de la municipalité, de la police ou du Collectif Vigilance. Des voisins, par deux fois, témoignent contre les identitaires.
Le 9 avril, vers 19 heures, deux personnes se font rouer de coups place du Change. L’un deux a la mâchoire cassée en deux partie. Un des habitants de la montée du Change nous a envoyé ce texte :

« J’ai été témoin d’une sortie musclée de jeunes Identitaires qui - munis de barres de fer et de bombes lacrymogènes de grande taille – ont été une dizaine à sortir de leur local et à descendre précipitamment l’escalier de la montée du Change. Quelque chose que je n’ai pas vu s’est déroulé à l’angle en bas, vers la rue Juiverie. Quelques instants plus tard, ils remontaient en courant l’escalier pour se réfugier dans leur local. Puis la BAC et la police sont arrivées et ont contrôlé les identités des Identitaires (qui ont eu le temps de ranger le matériel dans leur local) ».

Le 15 mai, vers minuit, un couple habitant rue Juiverie, dont les fenêtres donnent sur le local Identitaire, sont témoins d’une tentative de passage à tabac. Ils racontent :

« Une personne d’origine maghrébine, sortant du bar à chicha, s’engage dans les escaliers. Trois jeunes Identitaires qui squattent devant leur local, sur les marches, descendent quatre à quatre les escaliers. Coups de genoux, coups de tête. Un ancien les a ensuite rappelé à l’ordre. Ils sont remontés au local. La victime s’est enfuie en contrebas ».

 

Les Identitaires nient en bloc

 

 

Le porte-parole des Jeunes Identitaires Lyonnais, Damien Rieu rejette la paternité de tous ces événements. « C’est comme si on accusait les syndicats des débordements à la suite d’une manifestation », déclare-t-il. S’agissant du tabassage du 9 avril qui s’est déroulé à une trentaine de mètres de leur local, il reste toutefois plus prudent : « une enquête est en cours. Je réserve mes déclarations à la Justice ». Et il contre-attaque en accusant le Collectif Vigilance :

« Ils sont d’extrême-gauche. Ils manipulent les commerçants en les montant contre nous. On va organiser prochainement une soirée porte-ouverte pour montrer qu’on ne fait rien d’illégal. C’est nous qui sommes victimes de provocations ».

 


Saccage d’un kebab, rue Saint-Jean, le 14 mai 2011

 

 

La municipalité : « une volonté authentique de lutter contre l’extrême-droite »

 

 

En charge de cette question à la Ville de Lyon, le premier adjoint en à la sécurité, Jean-Louis Touraine (PS) a pesé pour que la municipalité prenne la mesure de ces événements. Politiquement, tout d’abord, il a fait en sorte que le parti socialiste rejoigne le Collectif Vigilance. Dans la gestion municipale, ensuite, il essaye de poursuivre tous les actes répréhensibles, sans aller, pour l’instant jusqu’à l’interdiction du local. La mairie n’a saisi le procureur de la République que pour « les tags et l’affichage à caractère xénophobe et raciste rue Juiverie ».
Jean-Louis Touraine explique :

« La municipalité ne peut interdire un local à part quand il y a un trouble à l’ordre public. Il nous faut des éléments de preuve. Il est clair que leur façon d’exister, ce n’est pas la persuasion douce mais l’action violente ».

 

Les Identitaires ne sont pas les seuls

 

 

D’autres groupes d’extrême-droite fréquentent assidûment le Vieux Lyon. Alexandre Gabriac, exclu du Front National pour un salut nazi, a ses habitudes avec ces amis des Jeunesses Nationalistes dans les pubs du quartier. C’est dans un de ces pubs au nom anglo-saxon que l’organisation étudiante Groupe Union Défense (GUD) a été recréée à Lyon en septembre par un proche de Gabriac, Steven Bissuel. Pour l’instant aucune procédure à propos des événements du Vieux Lyon ne les concernent.
Il y a aussi les hooligans du stade dont la philosophie pourrait se résumer à « bière, foot, baston » et qui ne rechignent pas à la provocation néo-nazie (bras tendu et croix-gammée). Depuis la fermeture au public de leur local à Gerland en mai, le Bunker Korps Lyon, ils n’ont plus de lieu de rassemblement et viennent s’abreuver les jours de fin de semaine dans le Vieux Lyon. Un représentant du Collectif Vigilance, qui préfèrent garder l’anonymat, pointe les liens entre ces groupes radicaux et les Identitaires :

« La présence et le discours de haine des Identitaires font qu’ils se croient tout permis. Ils se donnent des coups de main quand il faut faire le nombre ».

 

Pour la préfecture, « c’est l’extrême-droite contre l’extrême-gauche »

 

 

Contacté, le préfet de police, Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, n’a souhaité apporter « aucun commentaire ». Dans ses dernières déclarations, son supérieur, le préfet Jean-François Carenco, a parlé d’un affrontement opposant extrême-droite et extrême-gauche. Cette thèse est fermement rejetée par Jean-Louis Touraine et le Collectif Vigilance. Le représentant du Collectif Vigilance commente :

« C’est une manière de se dédouaner de ce qui s’est passé le 14 mai à Saint-Jean puis plus tard dans la soirée au bar le Phoebus, à la Croix-Rousse, qui a subi une véritable attaque de nervis d’extrême-droite, faisant plusieurs blessés. À ce jour, il n’y a toujours pas d’enquête d’ouverte. Plus globalement, si le collectif ne mettait pas la pression, il y aurait moins de témoignages et de poursuites. Et il y en a déjà peu ».

Et depuis le 6 mars 2010, jour où trois syndicalistes de la CNT se sont faits frapper, la majorité des militants identifiés « antifascistes » ne préfèrent plus mettre les pieds à Saint-Jean, surtout en soirée. Déjà une victoire pour l’extrême-droite.

 

 

Pour aller plus loin
Sur franceculture.fr
L’émission Les Pieds sur terre du 9 novembre 2011

Sur lesinrocks.com
Identitaires, skins : la face noire de Lyon

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 12:33

Vous pouvez trouver sur le lien suivant, l'émission de France Culture sur la situation lyonnaise :

 

link

 

Bonne écoute.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Archives

Catégories