Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 13:58

1000 personnes rassemblées contre le racisme au festival Melting Potage, malgré une manifestation des Identitaires

 

 

Malgré une contre-manifestation organisée par les Jeunesses Identitaires, 1000 personnes étaient

rassemblées samedi soir lors du Festival Melting Potage pour dénoncer les dérives racistes dans les

Monts du Lyonnais.

 

L’édition 2012 du Festival Melting Potage promettait d’être mouvementée. La création de 4

nouveaux groupuscules de l’extrême-droite radical en un an sur Lyon ne pouvait que présager une

action organisée contre le Festival Melting Potage, créé il y a dix ans pour dénoncer les dérives

racistes des jeunes et l’implantation des Identitaires dans les Monts du Lyonnais. Début septembre,

le ton était donné. Les affiches du festival ont été taguées de croix celtiques et de slogans nazis. La

MJC de Thurins, la structure qui a porté le festival à ses débuts, a été recouverte de nombreux

autocollants des différents groupuscules sévissant dans la région lyonnaise. Une nouvelle preuve, si

cela était nécessaire, que de nombreux jeunes des Monts du lyonnais, font partis de ces réseaux. La

semaine avant le festival, les Identitaires se sont lancés dans une opération pour recouvrir les

affiches du festival par les leurs.

 

Ce samedi 8 septembre, jour de l’évènement, en fin d’après-midi, l’équipe de l’organisation du

festival, alors en pleine préparation de la soirée, voit débarquer une cinquantaine de jeunes

d’extrême-droite avec banderoles, drapeaux et mégaphones. Certains sont cagoulés et d’autres

armés de bombes lacrymogènes. Pendant plus de 20 minutes, des slogans du type « On est chez

nous » ont retenti pendant que les bénévoles retournaient à leur préparatifs.

 

Cette action pourrait paraitre assez cocasse voir burlesque. Leur communiqué de presse montre

qu’ils sont persuadés d’avoir agis pendant le festival, alors que celui-ci débutait plusieurs heures

après. Le nom du festival n’est pas orthographié correctement et nous apprenons, à notre grande

surprise, que le NPA serait derrière ce projet. Pour des jeunes croyant défendre l’identité française,

nous ne pouvons que leur conseiller de prendre des cours d’alphabétisation.

 

Mais elle ne l’est pas et vient démontrer à elle seule, la nécessité du Festival Melting Potage. Oui, la

situation locale est grave !! Et malheureusement la suite des évènements nous donne encore raison.

Après être parti de Vaugneray, ces jeunes extrémistes ont rejoint la vogue de Messimy et sont allés

agresser un autre groupe de jeunes pas assez « à droite » pour eux.

 

Ce petit divertissement, ne nous a pas empêchés de mener à bien le festival. Ainsi, 1000 personnes

se sont rassemblées ce soir-là afin d’envoyer un signal fort aux Identitaires et à leur soutien. Les

jeunes des Monts du lyonnais ne se laissent pas tous embrigader par des discours xénophobes et

racistes. Leur vision à eux, c’est une France tolérante, ouverte sur le monde et riche de son histoire.

Et comme le dit si bien Kalam, un jeune rappeur de Tarare programmé ce soir-là, « Dites-leur qu’on

est chez nous, quoiqu’ils-en disent ».

 

Cette action a renforcé la détermination de tous les artistes présents ce soir-là. Outre Kalam, les

lillois de HK et les Saltimbanks, les lyonnais de The Fast Bastard Gangband, Sonith et Milanga

provenant respectivement de Villefranche-sur-Saône et de Grenoble ont tout donné sur scène pour

faire vivre le projet du festival à travers leurs textes engagés. Et parce que ce festival est aussi

l’occasion de faire prendre conscience au public de la gravité de la situation, des Happenings ont été

organisés tout au long de la soirée.

 

On lâche rien !

 

Association Melting Potage

 

 

 

Pour étayer ce commuiqué, voici une photo mise en ligne sur le site des facistes de Rebeyne.

Elle a été depuis enlevée...

On voit bien deux personnes tenir des bombes lacrymogènes au devant de  la banderole.

meltin-potage-rebeyne-identitaire-2-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 07:09

Où l'on retrouve un membre influent du Virage Sud de Gerland en compagnie du papa nazi....

 

Le 24 Juillet dernier un articles du Progrès évoquait un père de famille aux méthodes d’éducation particulière:

Lyon :il photographiait son bébé enveloppé dans le drapeau nazi

L’épouse de ce Lyonnais de 37 ans a fini par déposer plainte ne supportant plus que son enfant de 11 mois soit utilisé pour faire l’apologie du nazisme sur internet.

La mère d’un bébé de 11 mois a fini par déposer plainte, au commissariat du 7e arrondissement de Lyon, contre son mari. L’homme, âgé de 37 ans, avait mis en scène leur petit garçon afin de réaliser une série de clichés faisant l’apologie du nazisme et de l’extrême-droite.

Des photos qu’il avait ensuite publiées sur son compte Facebook. On y voyait l’enfant enveloppé dans le drapeau nazi, le bras levé dans un salut hitlérien ou encore coiffé d’un bonnet orné d’une croix celtique.

Le père de famille a été interpellé lundi. Lors d’une perquisition à son domicile, les accessoires utilisés pour les photos mais aussi des insignes nazis ou une écharpe « White power » ont été retrouvées. Il sera convoqué ultérieurement pour d’éventuelles suites judiciaires.

 

Il s’agit de Patrice (lyonnais de 37 ans) alias “Condate Lugdunum” sur Facebook.

Facebook de Patrice

Patrice

Patrice

Patrice est père d’un bébé, Lorenzo:

Lorenzo

Patrice s’est donc fait arrêté et son matériel informatique a été saisi:

On notera la mention “aime” de l’une des relations de Patrice, Sebastien Fevre membre des JNR et du Front Comtois

Sebastien Fevre

Encore Sébastien

Patrice qui s’est donc séparé il y a quelque temps de la maman de Lorenzo. Avec qui, lui et ses amis semblent entretenir des relations cordiales:

Outre le fait d’être nazi Patrice est également supporter de l’OL (à lire sur le sujet: Fafland ? Panorama de l’implantation de l’extrême-droite chez les supporters de l’OL)

Patrice la bière à la main dans son maillot de l’OL

Patrice et ses amis du stade de Gerland

On reconnait à gauche de Patrice, le jeune Mayolinsky, figure du virage sud lyonnais, indep et membre des Lyon 1950

Une passion qu’il fait également partager à son fils:

Lorenzo avec un bonnet des Bad-Gones

Lorenzo avec un bonnet ACAB (acronyme de All Cops Are Bastards) et un drapeau lyonnais mis entre ses mains par papa

Heureusement que Patrice n’a pas eu le temps de tatouer Lorenzo étant donné les horreurs qu’il a sur la peau:

Blason de Lyon dur des marteaux croisés tatoué sur le torse de Patrice

Jeanne d’Arc sur fond de fleurs de Lys tatouée sur le bras de Patrice

Chevalier croisé sur l’épaule de Patrice

Marteau de Thor sur le tibia

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 07:08

Retour du racisme dans les tribunes de foot : le cas de Lyon

 

Le « nettoyage » du Parc des Princes n’a pas réglé le problème du racisme dans le foot. A Lyon, on s’inquiète du retour de l’extrême-droite.

 


Les supporters lyonnais contre le Bayern Munich à Gerland le 27 avril 2010 (Robert Pratta/Reuters)

Le problème du racisme dans les stades de foot n’a pas été éradiqué avec le « nettoyage » du Parc des Princes. Si l’on en croit la division de lutte contre le hooliganisme (DNLH), le racisme ferait aujourd’hui son retour du côté de Lyon.

Antoine Boutonnet, patron de la DNLH :

« Le 27 août, pour la réception de Montpellier, certains supporters lyonnais ont poussé des cris de singes […] Des faits similaires ont été signalés à Saint-Etienne, où six pseudo-supporters de Lyon ont été interpellés après avoir tagué des croix gammées sur des véhicules et des bâtiments. »

Xavier Pierrot, en charge de l’organisation des rencontres à l’OL :

« Par rapport à l’affluence du stade Gerland, autour de 35 000 personnes en moyenne, on parle quand même d’un nombre très réduit de personnes. »

« White power, une seule couleur »

Cependant, depuis quelques années, le phénomène prend de l’ampleur. Certains signes laissent penser que c’est le virage sud de Lyon qui est désormais un terrain propice à l’expression des idées d’extrême-droite. Un supporter habitué des tribunes latérales lyonnaises dit ainsi avoir déjà aperçu le drapeau des jeunesses nationalistes en bas du virage.

Sur une vidéo amateur (supprimée depuis), on peut voir quelques membres du virage scander « White Power, une seule couleur » face aux supporters montpelliérains, sans doute jugés trop « cosmopolites ». C’était à la fin du mois d’août. Patrick Kahn, président de la Licra Rhône-Alpes :

« Il y a un vrai problème avec l’extrême-droite dans le stade de Gerland. Cette année, il y a une parole de plus en plus libre et de plus en plus assumée au virage sud. Sous couvert de supportérisme, on procède au recrutement de gamins de 16-17 ans qui sont fascinés par tout ce folklore. »

Déjà au début des années 90

La direction de l’Olympique Lyonnais assure être consciente de tout ça et décidée à réagir. Xavier Pierrot :

« Après cet incident lors de Lyon-Montpellier et ce slogan proféré par certains individus qui ont nui à l’image de l’OL, toutes les composantes du club et des tribunes se sont réunies et un message clair sur notre fermeté a été transmis, relayé par les groupes à leurs membres.

Le stade, c’est une ville. Le public est libre d’avoir des idées politiques diverses qui vont de l’extrême droite jusqu’à l’extrême gauche, mais Jean-Michel Aulas a toujours été très clair là-dessus : il n’y a pas de message politique au stade autre que le soutien à l’OL. »

Le racisme à Gerland, ce n’est pas nouveau. Au début des années 90, certains supporters du virage nord exhibaient un drapeau nazi en tribune. Echarpes et bâches des Bad Gones (principal groupe de supporters lyonnais) comportaient à l’époque une croix celtique, et un fanzine du groupe reprenait le vocabulaire guerrier du IIIe Reich.

Lyon 1950 dans le collimateur

Et puis les Gones se sont calmés, pressés par le club et l’émergence de nouveaux leaders. Le groupe a évolué, décidant de ne plus faire de politique au stade. Du coup, les éléments les plus radicaux se sont progressivement éloignés.

Aujourd’hui, les supporters qui posent problème se trouvent en face. Le seul groupe officiel du virage sud, Lyon 1950, contacté par Rue 89, n’a pas donné suite. Mais dans une interview à Lyon Capitale, Christophe, son porte-parole, explique :

« Lyon 1950 se veut apolitique. On ne va pas se le cacher, c’est un fait, une majorité de personnes impliquées dans les groupes de supporters existants à Gerland sont plutôt à droite. Je ne vais pas vous raconter d’histoires et vous dire qu’à Lyon, les membres des différents groupes sont des sympathisants du NPA, ça ne serait pas vrai. Maintenant que les choses soient claires : à Lyon 1950, notre seule politique, c’est l’OL. »

« On n’est pas antisémite, on est nationaliste »

Selon Patrick Kahn, les membres de Lyon 1950 seraient bien plus qu’à droite :

« On a rencontré les membres de ce groupe, et malgré leur discours de réhabilitation pour modifier l’image du groupe auprès de l’OL et du préfet, personne n’est dupe sur le fait qu’ils n’acceptent pas de faire le ménage chez eux. Ils disent : “ On n’est pas raciste, on n’est pas antisémite, on est nationaliste... ” »

Laurent, (le prénom a été changé), un habitué du virage sud, peu suspect de collusion tant il ne se reconnaît pas dans les idées d’extrême droite, assure que le noyau de Lyon 1950 est composé de membres qui ne sont pas forcément politisés :

« Certains leaders comprennent que ça sent le roussi pour le groupe à cause des débordements de certains. Ils essaient de faire le ménage, mais ils ne contrôlent pas tout le virage sud. Lyon 1950 a un peu le cul entre deux chaises. »

Les hooligans de « Mezza Lyon »

Au virage sud, il y a aussi des éléments moins identifiables, qui viennent plus rarement au stade mais savent faire parler d’eux quand ils sont là. Une source proche du club :

« Le virage sud est très complexe, d’abord parce qu’il renferme des composantes très diverses et qu’il n’a pas la même longévité que le nord. Ce n’est pas que Lyon 1950, loin de là. »

Existent aussi des groupes non-officiels gravitant autour des « indépendants », comme « Mezza Lyon », dont l’étendard est présent parfois en déplacement. Ce sont certains de leur membres qui ont été arrêtés pour des tags racistes et antisémites à Saint-Etienne. Selon, une source proche du milieu antifasciste lyonnais :

« C’est une firme de hooligans qui existe depuis trois ou quatre ans, assez jeune et plutôt tournée vers le délire “ fight ”. Ce sont des jeunes chiens fous plutôt proches des Identitaires. »

Quel lien avec les organisations politiques ?

En fait, selon plusieurs sources, dans le virage sud, cohabitent des jeunes à mentalité ultra qui n’ont rien de raciste, ont quitté le virage nord pour trouver une ambiance plus latine, et de jeunes « fachos » qui ont déserté la tribune nord pour se lâcher un peu plus. Et forcément, les deux tendances coexistent mal. Laurent :

« Le virage sud n’est pas un virage raciste. Mais disons que les “ fafs ” qui aiment le stade se pointent pour les gros matches et font parler d’eux. Ça crée tout un folklore autour du virage sud qui fait que pas mal de jeunes nazillons viennent y traîner mais ça va rarement plus loin. Les mecs les plus investis et ceux qui font vivre la tribune, sauf quelques exceptions, ne sont pas dans ce délire-là. »

Parmi ces « indépendants », certains sont même conviés à des réunions rassemblant les groupuscules d’extrême droite radicale, comme le révèle le site Rebellyon, exploitant des informations hackées sur les sites d’extrême droite, lors de l’opération Lyon propre. A propos des liens entre l’extrême droite dans le stade et en dehors, Laurent explique :

« Jusqu’à deux ans en arrière, il y avait pas mal de liens entre les jeunesses identitaires et le stade. Et puis suite à la marche des cochons en 2011, où des mecs du milieu hooligan ont foutu un peu le bordel, les liens se sont distendus et aujourd’hui beaucoup naviguent à vue.

Autrement dit, d’un côté certains supporters sont attirés par le côté défense de la ville de Lyon promu par l’extrême droite radicale, mais d’autres sont aussi saoulés de la récupération politique. Du coup, ça relève plus du contact individuel que d’une démarche de groupe vraiment politisé. »

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 08:20

Article publié sur rue89lyon :

 

Deux bouchons lyonnais cibles d’agressions d’extrême droite

Le 25 juillet, deux personnes proches de la mouvance identitaire ont été mises en examen suite au saccage de la terrasse de deux bouchons du Vieux Lyon. Pour le gérant des restaurants, ses origines maghrébines expliqueraient les « agressions racistes ».

A Saint-Jean, place du Change, les terrasses des deux bouchons saccagés dans la nuit du 8 au 9 juin

 

Depuis janvier 2010, les agressions et dégradations portant la marque de l’extrême droite se multiplient à Lyon, notamment dans le quartier du Vieux Lyon (5e arrondissement).
Comme nous l’évoquions il y a plus d’un mois, le dernier cas connu concerne le saccage de la terrasse de deux bouchons lyonnais, dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 juin. Selon le gérant de « Chez Louise » et « La Grange », Mohamed Chikha, ses restaurants de la place du Change se sont faits « attaquer » parce que lui-même est d’origine maghrébine :

« Ils ont commencé par gueuler « la France au Français, la France aux blancs » puis ils sont revenus à une dizaine pour balancer les tables et les chaises. »

Le gérant nous expliquait également avoir chassé les « assaillants » non sans mal puisque certains étaient armés, selon ses dires, de « barres de fer » et « chaînes de vélos ». Un des employés serait allé à l’hôpital pour se faire poser « neuf points de suture » sur le crâne. Une plainte avait été déposée.

 

Les Identitaires accusés

Le 25 juillet, suite à une enquête de police, deux personnes de 23 ans « proches de la mouvance Identitaire » (selon les propres termes de la police) ont été présentées au parquet de Lyon pour être mises en examen pour coups et blessures en réunion. Ils sont ressortis libres. Une information judiciaire a été ouverte.

Ces arrestations n’ont pas surpris le restaurateur. Le local des Jeunes Identitaires lyonnais appelé « la Traboule » est officiellement ouvert depuis avril 2012 à quelques dizaines de mètres de la place du Change, où l’on trouve les deux bouchons. Et Mohamed Chikha affirme qu’il a vu certains des agresseurs venir de cette direction.

Surtout, le restaurateur voit un rapport de cause à effet entre l’agression et la publication d’un article sur la terrasse de ses bouchons dans le journal des Identitaires, « Le Muscadin », diffusé gratuitement dans le quartier du Vieux-Lyon à « 3 000 exemplaire » (sic).

Dans cet article, titré « les terrasses de la discorde », il est écrit que les tables et les chaises des restaurants « envahissent » la place du Change avec l’accord de la mairie socialiste « pour satisfaire l’appétit économique de certains commerçants ».
Pour Mohamed Chikha, ce texte montre que les Identitaires l’ont depuis quelques mois dans le viseur, lui, « l’envahisseur ».

Contacté, le porte-parole des Jeunes Identitaires Lyonnais n’a pas donné suite.

 

Insultes racistes et croix gammée

Trois jours après le saccage de la terrasse, le bouchon « Chez Louise » a eu droit à une nouvelle visite de l’extrême droite radicale.
Selon les témoignages du restaurateur et de plusieurs de ses employés, un groupe d’une dizaine de personnes s’est attablé dans une salle du bas du restaurant, à quelques mètres du gérant qui jouait aux échecs avec un de ses amis.

Damien, un des employés, raconte :

« Chaque fois que je m’approchais de leur groupe, ils répétaient « sale arabe, sale bicot ou sale juif ». J’ai aussi repéré aussi un signe « SS » et une croix gammée sur une des vestes ».

« Ils ne nous adressaient pas directement la parole. Mais ils faisaient en sorte qu’on entende », complète le gérant Mohamed Chikha qui a finalement appelé la police pour les éloigner.

Après le saccage de la terrasse du vendredi et les propos racistes du lundi, deux des employés de Mohamed Chikha ont démissionné. Lui-même souhaite partir de Saint-Jean en mettant en vente ses deux bouchons. « Dégoûté », dit-il.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 07:50

source Lyon Capitale :

 

Lyon Saint-Jean : les auteurs de l'agression raciste place du Change arrêtés

Après un mois et demi d'enquête, les deux auteurs principaux de la rixe qui avait coûté 15 jours d'arrêt à un restaurateur d'origine maghrébine ont été interpellés. Il s'agit de deux jeunes identitaires de 23 ans. Tous les deux ont reconnu les faits.

Il aura fallu un mois et demi d'enquête aux policiers du commissariat du 5e arrondissement de Lyon pour interpeller les auteurs de cette agression. Une descente à motivation raciste qui avait secoué tout le quartier de St-Jean dans la nuit du 8 au 9 juin dernier.

Ce soir là, peu après minuit, une vingtaine de jeune cagoulés, dont certains le crâne rasé font irruption Chez Louise, un restaurant de la place du Change à Lyon 5e,. Ils viennent pour en découdre avec le gérant et son personnel d'origine maghrébine. "Bande de bicots, rentrez chez vous, ici, c'est notre territoire" leur lancent les jeunes.

Deux jeunes de 23 ans au "profil identitaire"

C'est la fin du service, une rixe violente éclate. Les jeunes cagoulés urinent dans les bacs à fleurs avant de saccager la terrasse. Le personnel du restaurant se défend. Bilan, trois victimes : le restaurateur et deux de ses collègues. L'un à la jambe cassée et douze points de suture. Ils subiront respectivement 15,10 et 5 jours d'interruption temporaire de travail (ITT). Quelques jours après les faits, le restaurateur interrogé par nos journalistes pense à fermer boutique et à s'exiler loin de Lyon (lire par ailleurs). Malgré son expérience chez Bocuse et au Ritz Carlton de Londres, il envisage sérieusement de quitter la ville.

Depuis, les rumeurs vont bon train dans le quartier où les habitants s'inquiètent de "l'impunité des jeunes identitaires". Leur local - La Traboule – est situé montée du Change à Lyon 5e. "Tout le monde sait qui c'est et personne ne les arrête, ce n'est pas normal" s'inquiète un riverain. Entre temps, l'intervention d'Alexandre Gabriac et de quatre de ses amis à Lyon 3e jette de l'huile sur le feu. Pour avoir déployé une banderole à caractère xénophobe sur le toit d'un immeuble à la Part-Dieu et déplacé le GIPN, ils ne seront pas poursuivis. 

Mais mercredi 25 juillet, un mois et demi après les faits, la Sureté départementale affirme avoir arrêté "les principaux auteurs de l'agression" place du Change. Sans surprise, il s'agit de deux jeunes "au profil identitaire", âgés de 23 ans. Interpellés au petit matin à leur domicile respectif, ils ont été présentés au juge dans la matinée. Tous deux ont reconnu les faits et devaient être jugés en comparution immédiate au tribunal correctionnel, rue Servient (Lyon 3e), dans l'après-midi. A l'heure où nous publions cet article, le résultat de leurs condamnations n'était pas encore connu.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 17:05

Source LCI :

 

Un néonazi lyonnais a été convoqué par la police lundi pour avoir posté sur Facebook des photos de son bébé ceint d'un drapeau nazi ou d'une casquette à croix gammée. La mère de l'enfant a porté plainte.

C'est la mère de l'enfant qui a porté plainte. Un néonazi lyonnais a été convoqué par la police lundi pour avoir posté sur Facebook des photos de son bébé ceint d'un drapeau nazi ou d'une casquette à croix gammée.
 
Tout a commencé avec le dépôt d'une plainte fin juin par la femme de ce plombier intérimaire, excédée par les mises en scène de leur petit garçon de moins d'un an, raconte le Progrès sur site internet. Sur ces photos, "on voit le bébé enveloppé dans un drapeau nazi ou posé dessus, parfois il porte une casquette avec une croix gammée" ou apparaît dans un photomontage au côté d'Hitler, a expliqué un policier.
 
Le père, âgé d'une trentaine d'années, a depuis retiré de sa page Facebook les photos incriminées, a précisé la police. L'homme, du groupe de supporters radicaux de l'OL des "Bad gones", a été laissé libre à l'issue de sa garde à vue lundi, et le parquet de Lyon doit décider lundi prochain des suites à donner à l'affaire. Il a reconnu en garde à vue au commissariat du 7è arrondissement son "attirance pour les thèses du nazisme". Une écharpe "white power" a été retrouvée lors d'une perquisition à son domicile, ainsi que des drapeaux nazis.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 09:14
Le Collectif de Vigilance 69 a rencontré les élus de la majorité régionale du Conseil Régional ce jeudi 
12 juillet.

Nous leur avons communiqué les informations que nous avons recueillies sur les agissements de l'élu
Alexandre Gabriac et de ses nervis.

Les élus nous ont assuré de leur mobilisation pour lutter contre le développement de l'idéologie
haineuse
de ces organisations. Un travail de sensibilisation et d'explication va être mené en direction
des lycées,
cible de choix des Jeunesses Nationalistes et de leurs affidés du GUD.
Nous continuerons à échanger sur leurs agissements pour qu'ils puissent être traduits en justice. Fidèle à son habitude de recherche de l'affrontement, Gabriac s'est invité auprès des journalistes qui
s'entretenaient avec les militantes et militants du CV69.
Pressé par nos questions, il a dû s'expliquer sur la photo le montrant effectuer un salut nazi lors d'une
commémoration sur la tombe de Mussolini en Italie. Gabriac a prétendu que son salut n'était pas nazi,

mais fasciste, revendiquant son adhésion à cette idéologie. Cette prise de position justifie à elle seule notre action de ce jour, qui vise à faire prendre conscience de
la réalité sur cet individu et de le destituer de son mandat d'élu régional car son idéologie et son attitude
violente sont issues des plus sombres heures de l'histoire deFrance : celles de la collaboration avec le
régime nazi et de ladéportation des populations juives. Nous avons appris par la suite que des jeunes nationalistes ont tenté de dérouler une banderole sur une
façade du centre commercial à proximité du Conseil Régional. Ils ont proféré des insultes racistes à
l'encontre
d'un membre du personnel du centre commercial. Au-delà du cas Gabriac, nous continuerons à informer et à mobiliser contre ces bandes factieuses, afin
que
leurs actes soient punis et que la population soit informée des dangers de leur idéologie.
Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 08:54

Voici le dossier constitué par le Collectif sur Alexandre Gabriac et distribué lors de l'action du 12 juillet devant le Conseil Régional :

 

 

             I ) Un parcours politique policé

 

Alexandre Gabriac a fait ses armes en politiques tôt : Adhésion au FNJ, en 2004, à l'âge de treize ans

  • 2007 : secrétaire départemental du FNJ en Isère

  • 2009 : coordinateur FNJ de la circonscription Européenne Sud-Est pour la candidature de Jean-Marie Le Pen

  • 2009 (août) : nommé secrétaire régional du FNJ en Rhône-Alpes

  • 2010 : 3e sur la liste du Front national Isère aux Régionales, menée par Bruno Gollnisch

  • Mars 2010 : Alexandre Gabriac est élu Conseiller régional, avec plus de 15,23% des voix en Rhône-Alpes

  • Été 2010 : Alexandre Gabriac rend publique son adhésion aux Jeunes avec Gollnisch dont il sera un des principaux animateurs.

  • 16 janvier 2011 : Alexandre Gabriac est élu au Comité central du Front national (plus jeune élu); après cette élection il participera à plusieurs réunions avec des représentants de groupes hostiles au Front national.

 

II) Exclu du FN

Alors qu'aux élections cantonales de 2011, candidat sur le canton de Grenoble 6, il obtient 20,3% au premier tour, puis 24,27% au second, un célèbre photo de lui paraît (entre autre sur le site du Nouvel Obs et de Rebellyon).

Gabriac_Infonacional2008-11703.jpg

Alexandre Gabriac , clamera sur son blog et à qui veut l'entendre que tout ceci n'est qu'une vaste manipulation , parlant alors de montage photo. (http://gabriac.hautetfort.com/archive/2011/03/25/communique-de-presse.html )

 

Pourtant cette photo , sortie dans la presse française en 2011, ne date pas d'hier mais de 2008 ( source Reflexes : http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article468 ). En effet il participait à cette époque, en tant que membre de l'Oeuvre Française, à une manifestation pro franquiste en Espagne ( il porte ici la chemise de l'OF).

 

Étonnement dans le même temps le Dauphiné a lui aussi découvert de nouvelles photos.

image.jpg

( source le Dauphiné: http://www.ledauphine.com/actualite/2011/03/25/cantonales-un-candidat-du-front-national-au-coeur-d-une-polemique?image=D7BE2D6B-D348-4EF6-AE53-AF4E04D39645#galery)

M. Gabriac est le 2eme en partant de la gauche.

il-s-agirait-d-alexandre-gabriac--28a-droite-29-conseiller-.jpg

 

Cette fois ci avec un bien joli drapeau en fond et un coup de poing américain à la main.

 

 

Le sang de Marine LePen ne fait qu'un tour, voulant donner au FN une image propre sur lui , elle fait d'Alexandre Gabriac un exemple et celui ci après une enquête en interne se retrouve exclu du FN le 19 avril 2011.

 

                   III) Création des Jeunesses Nationalistes et dogmes

 

Le 15 octobre 2011, il crée les Jeunesses nationalistes à Lyon lors du Forum de la nation, qui s'est déroulé à Lyon (Pavillon du Parc de la Tête d'Or), avec Pierre Sidos, président de l’Oeuvre française, André Gandillon, directeur de Militant, Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, François Ferrier, membre du Bureau national de la Nouvelle Droite Populaire, Christian Pérez, Président du Parti populiste, mais aussi Alberto Torresano, de la Phalange espagnole, Oleig Tiahnybok, mouvement nationaliste ukrainie.Forum-de-la-Nation.jpg

 

Les JN ne sont rien de moins que la structure jeune de l'OF d'Yvan Benedetti (exclu lui aussi pour 2 ans du FN le 10 juillet 2011 ).

Le symbole des JN n'est rien de moins qu'un aigle ainsi qu'une couronne de laurier.

aigle-fini-4-1-1024x430.jpg

 

Nous vous copions collons la charte des JN , car celle ci parle pour elle même.

 

CHARTE DES JEUNESSES NATIONALISTES

1. La nation est la réalisation collective d’un destin particulier ; c’est un sol, un peuple, une
langue et une civilisation, rendus unis par l’histoire. C’est le passé vécu ensemble et la
certitude de vivre un avenir commun.

2. Est naturel Français celui qui est issu de souche européenne, d’une tradition spirituelle et d’une culture intellectuelle commune.

3. Un jeune nationaliste est un être conscient d’être détenteur de l’héritage culturel et
patrimonial dont il veut assurer la transmission augmentée aux générations à venir.

4. Un jeune nationaliste a le devoir de s’instruire, de se former en permanence pour
constituer l’élite de la nation.

5. Un jeune nationaliste est un être activement engagé dans la lutte pour la défense et
l’illustration de la nation.

6. Un nationaliste a pour doctrine politique le nationalisme par lequel s’analysent les faits
politiques dans le premier intérêt de la France.

7. Le nationalisme se définit comme l’ensemble des forces vitales qui résistent aux forces de destruction qui veulent la mort de la nation. La France doit être une nation souveraine,
indépendante de toute autorité ou organisation étrangère, fidèle à ses traditions séculaires qui constituent son recueil génétique.

8. L’économie, ni dirigiste, ni libérale, doit être orientée au service du bien commun
national. La finance et la monnaie doivent être soumises à l’intérêt suprême de la nation
selon le principe : « ce qui est matériellement réalisable pour le bien commun du peuple
doit l’être financièrement »

9. Le nationalisme est une éthique : c’est un art de vivre personnel selon les traditions nationales, dans la tempérance ; fondé sur le réel, l’expérience et l’enseignement de l’histoire, il rejette la société réduite à sa seule dimension matérielle et consumériste pour affirmer et promouvoir un mode de vie exemplaire, nourri de spiritualité.

10.En conséquence, tout nationaliste est révolutionnaire en ce sens qu’il ne reconnaît pas la légitimité du présent ordre démocratique et mondialiste.

 

 

            IV) Alexandre Gabriac en action

 

 

a) Homophobie

 

M. Gabriac n'a pas attendu la création des JN pour montrer qu'il était un bon militant. On entend déjà parler de lui lors du Kiss In de mai 2010 ( source http://www.contre-info.com/contre-manifestation-catholique-lyonnaise-reussie)

IMG_6766-fe98b-ef200.jpg

 


(il est certes flouté mais juste derrière le jeune homme au pull rayé gris et noir )

 

On le retrouve aussi autour de la gay pride 2011 alors que sur l'un des ponts entre Presqu’île et Vieux Lyon quelques jeunes gens faisaient des saluts nazis.

 

Comme M. Gabriac a semble t il un véritable problème avec l'homosexualité le 22 octobre 2011 , épaulé par ses recrues des JN , ils brûlait(difficilement) une affiche d'Eram , devant le magasin de la presqu’île. En effet celle ci représentait un couple homoparental avec un enfant. ( source : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=H0m9MP1OkQI )

 

Toujours en lien avec l'homophobie patente de M. Gabriac, on retrouve celui-ci dans le jardin de l’église St Nicolas du Chardonnay ( Paris 5eme arr.), église bien connue des catholiques intégristes membres de la fraternité sacerdotale Saint Pie X , lors de la gay pride parisienne 2012. Il était accompagné de quelques amis , une vingtaine, qui ont sorti une banderole contre le mariage et l'adoption des couples homosexuelLEs.

 

b) Battre la campagne

 

M. Gabriac n'aime pas rester inactif.

C'est la raison pour laquelle on le retrouve le 8 octobre 2011 à Lille à l’appel à manifester de M. Ayoub anciennement Batskin , fondateur des Jeunesse Nationalistes Révolutionnaires et qui a relancé 3ème Voie.

On le retrouve aussi la 29 octobre 2011 à Paris avec les catholiques intégristes de Civitas, devant le théâtre du Châtelet,

( sources : http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2011/10/29/face-a-face-tendu-entre-les-forces-de-lordre-et-200-a-300-manifestants-dextreme-droite-catholique/ ) pour protester contre la pièce de théâtre de Romeo Castellucci, "Sur le concept du visage du fils de Dieu".

Mais aussi le 13 mai 2012 de nouveau à Paris, au C9M de Serge Ayoub (encore lui ) (source : http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article487 ) , qui est ce que l'on peut appelé la « parade des fachos »

 

Enfin M. Gabriac aime lui aussi organiser ses propres manifestations.

Comme celle du 14 janvier 2012 à Lyon que le Collectif vigilance 69 a vivement dénoncé et pour laquelle une contre manifestation a eu lieu ( source http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-manifestation-massive-et-populaire-le-14-janvier-95401660.html) , le reportage de France 3 sur les participants à la manifestation des JN parle pour nous ( source: https://www.youtube.com/watch?v=rYls0xR5RnA ) .

 

Il a également organisé la manifestation du 23 juin 2012 , nommée 'la révolte des souchiens' ( source http://www.dailymotion.com/video/xrg9xx_tous-a-lyon-le-23-juin-la-revolte-des-souchiens-manifestation-des-jeunesses-nationalistes_news ) . Cette manifestation a été interdite par le préfet et le jugement a été confirmé au Tribunal, pour autant M. Gabriac a appelé à un rassemblement après le refus du préfet. M. Benedetti a quant à lui demandé à ses troupes de venir à la Part Dieu pour tenter tout de même un rassemblement. M. Gabriac, n'écoutant que son courage a quitté Lyon durant cette journée sachant qu'il avait enfreint plusieurs articles de loi en continuant sa propagande.

Il a cependant pu ( bien au chaud) faire une belle vidéo, nommée 'la rafle des souchiens' ( source : http://www.dailymotion.com/video/xrv09j_alexandre-gabriac-la-rafle-des-souchiens-du-23-juin_news ) et apparaître sur celle d'Yvan Benedetti devant le commissariat du 8eme ( https://www.youtube.com/watch?v=dv9N4WG3Yjc&feature=youtube_gdata_player )

A noter aucun jugement n'a eu lieu alors que certains étaient armés.

 

 c) Alexandre fait des études

 

M. Gabriac est donc étudiant en fac de droit à Lyon 3 depuis le début de l'année scolaire 2011/2012 et pour bien débuter cette rentrée, il est venu soutenir avec une dizaine d'amis la réintégration de M. Gollnisch dans cette même université. Au même moment à moins de 5 m, une manifestation contre cette réintégration avait lieu. Une chance M. Gabriac et ses sbires étaient protégés par la police d’État. Cela n'a pas empêché quelques amis à lui de tourner en petits groupes autour des manifestantEs.

lyon3-11a38.jpg

Ici M. Gabriac tenant un parapluie à la main en cette belle journée d'automne, allez savoir pourquoi ….

 

M. Gabriac a profité de son inscription à Lyon 3 pour intégrer le Groupe Union Défense ( dont le nom déposé est Union de Defense de la Jeunesse) de son ami Steven Bissuel, ils ont voulu se présenter aux élections universitaires. Pour cela , ils ont tracté. Mais parfois le langage de M. Gabriac et de ses amis, dérape, traitant par exemple de « pédé » des militants de l'UEJF qui ont porté plainte ( source http://www.crif.org/actualites/l%E2%80%99uejf-porte-plainte-contre-des-membres-du-gud/29901 )

Comme le GUD est une petite structure, Mr.Gabriac donne parfois des coups de mains à ses amis parisiens , Edouard Klein et Baptiste Coquelle , à Assas. Ainsi il parvient à tracter dans l'enceinte de l'université grâce à un 'emprunt' de carte étudiant.

Par ailleurs M. Gabriac aime jouer les provocateurs avec ses camarades du GUD ( qu'on retrouve dans de nombreuses actions autres que celles estampillées GUD) , c'est la raison pour laquelle on le retrouve début avril devant la mairie du 3eme protestant contre un colloque sur l’Algérie. ( source : le twitter d'Alexandre Gabriac)

Et quand un certain nombres d'associations saisissent la justice suite à la diffusion d'une propagande raciste et xénophobe , il pose pour la postérité avec le t shirt du GUD ( source : http://a1.idata.over-blog.com/253x350/3/98/53/50/gab--2-.jpg)

Enfin récemment il est retourné sur Paris , le 9 juin 2012, pour venir à la manifestation contre le droit de vote des étrangers à l'appel du GUD Paris ( extrait vidéo , Alexandre apparaît à la 47eme seconde https://www.youtube.com/watch?v=ud4PiY58JjQ )

 

 

d) Alexandre voyage à l'étranger

 

Comme nous l'avons déjà dit , M. Gabriac aime l'Espagne et la phalange ( cf photo du début du dossier ) mais il aime aussi l'Italie et la Casa Pound (groupe d'extrême droite italien ). On le retrouve en effet dans l'uniforme de l'Oeuvre Française lors d'une commémoration en l'honneur de Mussolini faisant (encore) le salut hitlérien fin avril 2012.

MG_9941-150x150.jpg

 

source http://www.cremonaoggi.it/2012/04/28/una-settantina-di-persone-a-commemorare-mussolini-e-farinacci-il-gruppo-piu-numeroso-era-casa-pound/#!prettyPhoto[pp_120]/13/ 

 

 

 

             V) Les amis d'Alexandre Gabriac

 

M. Gabriac est un homme très entouré. Il y a le père spirituel M. Gollnisch connu pour ses propos révisionnistes , avec qui, il siège au Conseille Régional. Il lui permet, d’ailleurs ,d'y prendre la parole en tant que membre du groupe FN alors que M. Gabriac en a été exclu.

 

Il y a le père d'arme , M. Benedetti , élu au conseil municipal de Vénissieux et exclu du FN, président de l’œuvre Française.

 

Il y a Edouard Klein et Baptiste Coquelle , cofondateurs du GUD Assas et proche du mouvement « la Jeunesse avec Marine ».

 

Il y a les membres d’Égalité et Réconciliation de Grenoble pour qui il assure le service d'ordre lorsqu'il y a une conférence dans la boutique Terre Celtique, comme en atteste la photo prise le 14 juin 2012, pendant une conférence de Piero San Giorgio (ami d’Alain Soral, leader d’E&R avec qui il a donné des conférence) à laquelle, entre autre organisations Egalité & Réconciliation appelait à assister.

artfichier_557584_972785_201206141948187.jpg

(juste derrière avec son t shirt des JN) source : http://raslfront-isere.blog4ever.com/blog/lire-article-557584-9360993-agitation_des_neofascistes_a_grenoble___barrons_le.html

 

Il y a Steven Bissuel, hooligan bien connu, fondateur du GUD Lyon.

 

Il y a Willo, plus connu sous le nom de Nicolas André et qui a tenté de mettre en place un groupe Nationaliste Autonome qui aurait du manifester contre la répression policière le 2 juin 2012 ( manifestation annulée par la préfecture suite aux pressions du Collectif vigilance 69 ).

 

Il y a aussi Renaud Mannheim , fondateur de Lyon Dissident/ Bunker Korp ( dossier sur le BKL http://www.fichier-pdf.fr/2011/02/20/dossier-bunker-korps-lyon/) , groupuscule proche du Blood and Honour et donc néo nazi . Leur local se trouvant dans le 7eme arrondissement de Lyon a été fermé suite à la mobilisation du Collectif de Vigilance 69.

Aba8yuVCIAEqbcX-0392e.jpg

Alexandre et Renaud lors de la manifestation à Lille ( source : http://rebellyon.info/Une-nouvelle-manifestation.html)

D'ailleurs Alexandre, Renaud et Steven se connaissent bien, ils font même des réunions dans la 'maison bleue' située au 19 rue de Marseille ( siège social des Jeunesses Nationalistes) comme en atteste des échanges entre eux pour une réunion (https://coalitionrhonealpes.wordpress.com/2012/02/04/gud-terre-et-peuple-lyon-dissident-3eme-voie/ )

 

              VI) Alexandre Gabriac et la Justice

 

A l’époque où il vivait encore dans la région parisienne , il était membre des Boulognes Boys , qui est un groupe de supporters du PSG bien connu pour sa violence.

Et l'on retrouve dans le bulletin de liaison du MRAP daté de juin 2009

"Le 22 juin 2009, le MRAP a engagé une procédure contre Messieurs Alexandre GABRIAC et Terence BAKER devant le Tribunal de Paris.
Les deux auteurs sont poursuivis pour apologie de crime contre l’humanité, injures à caractère raciste, violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à 8 jours à l’égard de M. Boubakeur FILALI, avec deux circonstances aggravantes, à savoir que les faits ont eu lieu en réunion, et à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance vraie ou supposée de la victime, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.
Par ailleurs, Monsieur BAKER est poursuivi également pour port d’insignes, signes ou symboles rappelant une idéologie raciste et xénophobe.
Le 2 juillet 2009, la 25ème Chambre du Tribunal de Paris les a condamné :
 Terrance Baker à 18 mois d’emprisonnement dont 14 mois avec sursis et interdiction de pé- nétrer pour une durée de 5 ans dans une ou plusieurs enceintes où se déroule une manifes- tation sportive.
 Alexandre GABRIAC à 12 mois d’emprisonnement avec sursis et interdiction de pénétrer pour une durée de 3 ans dans une ou plusieurs enceintes où se déroule une manifestation sportive."

Plus récemment sur Lyon , il a fait un passage en garde à vue pour menaces de mort à l'encontre d'un videur et d'un barman du Pub Danois ( un ancien repaire de l'ensemble de l'extrême droite lyonnaise) source : http://www.leprogres.fr/rhone/2012/06/15/le-conseiller-regional-alexandre-gabriac-en-garde-a-vue-pour-menaces-de-mort

 

 

 

Bonus

 

Bonus : Pour en savoir plus sur les agissements de Gabriac quand il était à Grenoble , un excellent dossier monté par le Clash Grenoble est accessible ici : https://grenoble.indymedia.org/IMG/pdf/Dossier_Gabriac-3.pdf

 

Bonus 2 : M. Gabriac nous a pris de court , il semblerait qu'il n'ai pas digéré l’échec du 23 juin. C'est la raison pour laquelle il a lancé une opération sur la Part Dieu le 10 juillet 2012, le tout relayé par le Twitter d'Yvan Benedetti et le Progrès (http://www.leprogres.fr/rhone/2012/07/10/operation-coup-de-poing-des-identitaires-a-la-part-dieu#jimage=11f109cc-ee49-4309-9653-1f26ef7ad066 )

M. Gabriac se sentant, peut être, un peu lâche d'avoir abandonné ses camarades le 23 juin a dû vouloir lui aussi avoir son heure de gloire en garde à vue.

fumi.jpg

Ici Alexandre jouant avec des fumigènes sur le toit de la Part Dieu.

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com - dans Dossier
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 20:53

 

Communiqué de presse

Collectif 69 de vigilance contre l'extrême-droite.

 

Mercredi 11 juillet 2012

 

Le 23 juin dernier, environ 70 militants nationalistes étaient interpellés à la Part-Dieu alors 
que tout rassemblement avait été formellement interdit dans le département. Ils étaient armés de
barres de fer couteaux et poings américains. Pourtant, aucune poursuite n'a été entamée.
Victime d’une agression à caractère raciste Place du Change, un restaurateur songe à mettre la clé
sous la porte. Le mardi 10 juillet, le GIPN a été mobilisé pour interpeller Alexandre Gabriac et ses
acolytes sur les toits de la Part Dieu.
Non, ce ne sont pas des faits divers, mais bien l’instauration par l’extrême-droite et ses franges les
plus radicales d’un climat haineux des plus violents. Ces actions ne sont pas ‘sympathiques’ ou
‘rigolotes ‘ et nous appelons les pouvoirs publics à se saisir avec la plus grande vigilance des
problèmes causés par les groupuscules fascistes.
Un rassemblement sera *organisé le jeudi 12 juillet à partir de 10h devant l’hôtel de région*
pour protester contre la présence d’un coutumier des saluts nazis, Alexandre Gabriac, au sein
du conseil régional.

Le CV69 ira à la rencontre des élus pour les avertir des menaces que fait peser l’extrême-droite
dans notre région et plus particulièrement à Lyon.
Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 10:50

COMMUNIQUE DE PRESSE DU LUNDI 7 JUILLET

 

Extrait du journal « Le Progrès de Lyon » du mercredi 4/07/2012 :

Page 1 «  DEUX RESTAURANTS DU QUARTIER SAINT-JEAN CIBLES D’INSULTES RACISTES »

Page 12 : «  Lyon 5 Agressé avec son personnel début juin, éprouvé psychologiquement par les violences dont il a été victime, un restaurateur de Saint-Jean jette l’éponge . (..) L’avocate des 3 victimes : « C’était une agression sauvage et raciste. Depuis, les serveurs travaillent la peur au ventre(…) » .Quant au restaurateur, sa décision est prise : il vend ses commerces. Deux de ses salariés ont démissionné ».

 

Depuis plusieurs années notre Collectif, en lien avec des associations du quartier ont constaté et alertent sur l’activisme et la dangerosité des groupes d’extrême-droite sur le quartier Saint-Jean et en particulier celui nommé « Rebeyne Les Identitaires ».

Ce groupe d’extrême-droite dispose d’un local « La Traboule »  au cœur du Vieux Lyon Montée du Change.

Derrière des apparences « propre sur soi » et gentils défenseurs de la « culture et de l’identité lyonnaise et française », ce groupe distille des idées nationalistes  racistes d’exclusion et de haine.

A travers un discours  islamophobe, les premiers visés sont  les « musulmans » (traduire « arabes » ) qui viendraient détruire cette mythique « identité » lyonnaise et française de la… «  Race blanche et chrétienne».

 

Nous ne pouvons bien évidemment pas affirmer que des membres de ce local ont participé à cette agression mais il semble nécessaire de rappeler plusieurs choses :

-        les discours xénophobes et les idéologies haineuses ont toujours conduit à une mise en application physique et violente de la part de ces groupuscules,

-        Dans le dernier numéro de leur pseudo-journal « Le Muscadin », un article dénonçait justement la présence de terrasses sur la Place du Change et notamment celle du restaurateur agressé...

-        un procès se tiendra très prochainement sur une agression sauvage  Place du change et dont le résultat devrait nous en dire plus sur l'implication de ce groupuscule,

-        il est utile de rappeler que les faits de violence ne sont pas une première sur le quartier : lors  du rassemblement identitaire  l'année dernière (suite à l'interdiction de « la marche des cochons ») un déchaînement de violence s'était propagé dans les rue du quartier.

 

Le Collectif de vigilance 69 dénonce l’agression raciste et xénophobe  intervenue la nuit du 8 au 9 juin. Il assure le commerçant agressé et ses employés de toute sa solidarité, ainsi que les habitants  du quartier. Il considère que tout un faisceau d’indices dans cette agression conduisent vers  l’extrême-droite et est prêt à s’en expliquer devant qui de droit. Il continuera pour sa part à informer et mobiliser contre ces groupes et en particulier contre Les Identitaires et pour la fermeture de leur local au cœur de Saint-Jean véritable foyer distillant la haine et la violence raciste.

 

Collectif de Vigilance (MFPF, RESF, CGA, CNT, SUD EDUCATION, SOLIDAIRES, CGT VINATIER, CGT EDUCATION, CCRASS, PG, NPA, GAUCHE UNITAIRE, PCF, PS, SOS RACISME, LDH, FSU, UJFP, LES VORACES, RESISTANCE CITOYENNE OUEST LYONNAIS, RAS L'FRONT, MRAP, JEUNES ECOLOGISTES, EELV, FEDERATION RHONE-ALPES DES MJC; COVRA, FASE, LES ALTERNATIFS, HES...)

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Archives

Catégories