Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 13:10

Lyon Dissident : Un local néo-nazi ayant pignon sur rue !

1

 

Soixante après la Libération, nombreuses sont dans la ville les traces de cette histoire douloureuse et héroïque des années sombres. C'est pourquoi, en 2010, le Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation a mis en ligne une carte très particulière. Elle répertorie les traces de la terreur nazi mais aussi de la Résistance (lieux, évènements) : www.carto2.lyon.fr/1939-1945/bg/config/lyon/.

Le but étant de rendre l'histoire concrète pour les lyonnais, de provoquer des réactions du type "cela s'est passé près de chez moi"... Malheureusement, à quelque pas de l'ancien local de la Gestapo avenue Bertholot (où des milliers d'hommes et femmes ont été brutalisé-e-s, torturé-e-s, exécuté-e-s), un nouveau lieu d'actualité est dorénavant à ajouter à cette cartographie de l'absurdité nazie.

 

Lyon Dissident / Bunker Korps Lyon / Blood and Honour Lugdunum

 

En effet, debut 2010, des néo-nazis ont ouvert un llocal "culturel" nommé le "Bunker Korps Lyon / Lyon Dissident" (http:www.lyondissident.org), au fond de l'impasse de l'Asphalte dans le 7ème arrondissement de Lyon (impasse perpendiculaire à la rue de gerland à la hauteur du numéro 22), pour promouvoir leur idéologie "White Power" et appeler à la "guerre raciale". Les individus animant ce local mettent en avant des convictions patriotiques, voir nationalistes tout en se défendant d'être assimilables à l'extrême-droite comme ils l'avancent sur leur blog. Les activités du local se concentrent autour de l'organisation de concerts et de soirées "avant-match" précédant les matchs de l'OL à domicile. Les groupes invités à jouer représentent la fine fleur de la scène "RAC" (Rock Against Communism). 

Ce lieu de part sa structure permet un bon nombre d'activités. Ainsi, y sont projetés les matchs de l'OL pour les IDS (interdits de stade), mais s'y produisent aussi des entraînements de freefight, des repas, des anniversaires, des évènements pour récolter de l'argent (kermesse) ou des ventes de vêtements.

Pour autant leur activité favorite est le salut nazi accompagné de la formule "Heil Hitler" (voir la fin de cette vidéo pris lors d'un concert du groupe Match retour) : http://www.myvideo.de/watch/7472315/ I S D o9 Lyon Frankreich.

Ce local est loué à des privés par l'association ROCK'N'GONES. celle-ci utilise comme paravent le nom LYON-DISSIDENT dans ses communications et pour son site internet (dont le nom de domaine a été acheté par un certain Théo Genin). LYON-DISSIDENT s'était fait connaître du grand public pour avoir tenté d'organiser un concert néo-nazi le 15 novembre 2008 à Vaise, mais annulé suite à une campagne d'information.

La charmante association ROCK'N'GONES est présidé par Renaud MANNHEIM, déjà bien connu des ervices de police pour avoir notamment organisé un concert RAC en octobre 2009 à proximité de Lyon qui avait réuni près de 150 néo-nazis dont certains originaires d'Italie, d'Allemagne et de Suisse.

Le trésorier de cette association, José MAGALHAES, a déjà fait parlé de lui pour son imlication dans une agression raciste courageuse à dix contre deux (un maghrébin et un asiatique) sur le quai Siant-Vincent à Lyon une nuit de juillet 2005. Il était en compagnie de joyeux spécimens, comme Danny GENTILHOMME qui a dans son palmarès plusieurs condamnations à des peines de prison et d'interdiction de stade pour ratonnades.

C'est ainsi que, depuis avril 2010, de nombreux concerts sont organisés dans le local, avec des groupes de la mouvance néo-nazi. Pourtant sur le site de LYON-DISSIDENT, le leader Renaud MANNHEIM dément tout rapprochement avec le milieu néo-nazi et se targue de défendre un patriotisme académique...

Pour le détail, on note que le numéro de téléphone indiqué sur les affiches/flyers de LYON-DISSIDENT est le même que sur certains flyers du Blood and Honour Lugdunum, ainsi que son adresse mail personnelle matchretour@yahoo.fr. Et à qui est attribué ce numéro de téléphone ? A Renaud MANNHEIM bien sûr ! De plus si on fait une recherche sur le site facebook à l'aide de cette adresse mail, on découve le profil virtuel de Mr MANNHEIM.

Voici deux affiches LYON-DISSIDENT : 

23

 

Les amitiés de LYON-DISSIDENT

C'est au travers de ce communiqué (voir ci-dessous) que les militants néo-nazi lyonnais ont officialisé leur coopération avec "Le Local" parisien et la "Vlaams Huis" lilloise. "Le Local" n'est pas tenu par n'importe qui, puisqu'il s'agit d'une figure de l'extrême-droite radicale (et néo-nazi) : Serge AYOUB. 

4

 

Au commencement était le Blood and Honour Lugdunum

Depuis l'année 2006/2007 un groupuscule néo-nazi du nom du Blood and Honour Lugdunum organise des concerts dans le département du Rhône. Plusieurs concerts ont eu lieu ces 4 dernières années. Cette mouvance de l'extrême-droite organise ses évènements le plus discrètement possible, par crainte des interdictions et de la répression judiciaire.

En novembre 2008, les militants du BHL ont tenté d'organiser un concert dans une salle municipale, au vu et au su de tous en avançant camouflé : LYON DISSIDENT était né. Le concert fut annulé sous la pression de la mairie comme expliqué plus haut.

 

Un local loué par une association déposée en préfecture !

En mars 2010 est déposée une associaiton en préfecture du rhône : ROCK'N'GONES. Le président n'est autre que Mr MANNHEIM, le trésorier Mr MAGALHES et le secrétaire MR SCARANO.

Ci-dessous, le grouep Match Retour sur scène dans leur local (Mr MANNHEIM au chant et le trésorier dit "Joebar" sur sa gauche). Le grouep joue également à l'étranger pour d'autres sections Blood and Honour. 

5

Mais cette fine équipe ne se contente pas d'organiser dans son coin des concerts et autres activités "culturelles". Ils s'investissent aussi ces derniers mois dans l'agitation de rue...

 

L'agitation lors de la manifestation antiraciste du 10 avril dernier : Hooligans, Mouvance Identitaire et néo-nazie

On retrouve sur cette photo le surnommé "Joebar" guitariste du grouep Match retour (le jeune homme avec une casquette et un blouson kaki type "bomber" tout à gauche de la dernière photo). il fut également arrêté lors du rassemblement hooligans/extrême droite du 22 octobre dernier venu "chasser les casseurs".

68

7-copie-1.jpg

 

Kiss-in à Saint-Jean le 18 mai 2010

Lors d'un rassemblement organisé par un ensemble d'associations gays et lesbiennes dans le quartier Saint-Jean sur le parvis de l'église, l'extrême-droite a voulu se faire passer pour les défenseurs de l'eglise Catholique aux cris de "cathophobie ça suffit".

Mais on a pu y retrouver là encore, des hooligans et la mouvance néo-nazi, représentée là encore, comme le montre la phot ci-dessous, par "Joebar", en retrait derrière l'individu levant les deux bras surla photo de droite.

910

 

Manifestation "anti-casseurs" du 22 octobre 2010

Pour l'occasion de nombruex hooligans interdits de stade se sont voulus défenseurs de l'ordre et auxiliaires de police. Les mêmes qui affectionnent le slogan "ACAB" (all cops are bastards) en le portant sur t-shirts et tatouages...

L'individu marqué d'un cercle rouge n'est autre que Mr Renaud MANNHEIM, président de l'association ROCK'N'GONES.

1112

 

Manifestation du 9 mai 2010 à Paris

Lors de l'habituelle commémoration pour Sébastien Deyzieu, nous avons pu voir deux groupuscules néo-nazi dévoiler leur alliance : le Blood and Honour Lugdunum / Lyon Dissident / Bunker Korps Lyon et le Radikal Korps (Franche Comté) ont défilé ensemble.

14-copie-1.jpg

Radikal Korps avec le drapeau à gauche et Bunker Korps Lyon avec le drapeau de Lyon à droite, unis et présents par la poignée de main pour Sébastien Deyzieu. On retrouve sur ces photos l'homme qui est partout : "Joebar" avec sa casquette et son bomber de marque Scholt couleur kaki. A noter que la tête de mort utilisée pour leur "bâche" n'est pas anodine : il s'agit de la "Totenkopf", emblême des SS ayant en charge l'encadrement des camps de concentration et d'extermination...

 

Lyon Dissident et le milieu hooligan lyonnais

Le stade de gerland a toujours été un vivier pour l'extrême-droite. On peut voir ci-dessous une phot et un photo-montage du très connu club de supporters Bad Gones 1987. Ces montages datent du début du groupe. De nos jours le groupe de part son institutionnalisation s'est quelque peu assagit.

1516

Suite à cet assagissement des Bad Gones, les hooligans et les membres les plus politiques du virage nord migreront en partie au virage sud pour aller grossir les rangs des supporters "indépendants" et hooligans. Ces cinq dernières années, la mouvance "indep"et hooligan a pris une part non négligeable, notamment chez les jeunes supporters. Même si tout hooligan n'est pas néo-nazi, bon nombre de hools lyonnais sont au minima nationalistes.

Ces jeunes hooligans participent parfois, en tant que service d'ordre, aux rosaires de l'association catholique intégriste proche du front National "Sos tout Petit" ou à la marche au flambeau orgnaisé le 8 décembre par l'association "Les Petits Lyonnais" proche des identitaires.

17.jpg18.jpg

 

 

Pour toutes ces raisons, nous vous appelons à rejoindre le rassemblement organisé le mercredi 23 février à 18h30 devant la mairie du 7ème (place Jean Macé) pour demander la fermeture de ce local !

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif69Vigilance.over-blog.com - dans Dossier

Présentation

  • : Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • Le blog de Collectif69Vigilance.over-blog.com
  • : Descriptif des différentes actions politiques du collectif de vigilance contre l'extrême-droite. Possiblilité de s'inscrire à notre liste de diffusion publique : envoyer un message intiutlé subscribe listepublique-cv69 à sympa@luttes-unitaires-rhone.org .
  • Contact

Appel à une solidarité financière

Depuis trois ans, le collectif 69 de
vigilance lutte contre l'extrême droite 
sur Lyon et sa région. Comme tout 
combat, à la fois politique et judiciaire, 
il nécessite des finances ( avocats, 
soutien aux victimes, etc). Vous êtes 
un certain nombre à nous demander
comment nous aidez, voici donc la solution
la plus simple, mais aussi la plus efficace.

Envoyez nous un chèque en suivant les 
indications jointes :
  • Ordre du chèque : 
    Sud Education ;
  • Au dos du chèque, précisez :
    soutien antifa ;
  • Envoyez le tout à : 125 rue garibaldi, 69006 Lyon.

Nous vous en remercions par avance.

Vous pouvez trouverici le texte fondateur du CV69 :

http://collectifvigilance69.over-blog.com/article-appel-a-une-riposte-antifasciste-unitaire-54549743.html

 

Archives

Catégories